mardi 10 septembre 2013

Réseau(x) tome 1 - Vincent VILLEMINOT

Titre : Réseau(x)
Auteur : Vincent VILLEMINOT
Edition : Nathan
Nombre de pages : 446 pages

Résumé : 

Sur les réseaux, tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l'enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants...

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Nathan pour leur confiance et pour ce partenariat.

Réseau(x), nouveau roman de Vincent Villeminot, ne fait pas vraiment partie de la catégorie des livres que j’aime lire habituellement. Et pourtant, je ressors de cette lecture totalement conquise.

Voici un roman tout à fait original qui reflète avec brio la société actuelle et ce qu’elle tend à devenir.

- Dans ce premier tome (car il y en aura d’autres pour notre plus grand plaisir), nous immergeons dans un monde moderne où les réseaux sociaux et les jeux vidéos prennent une place disproportionnée dans la vie des hommes et plus particulièrement des jeunes. Voyeurisme, harcèlement, violence, terrorisme et meurtre sont les conséquences de la mauvaise utilisation de toutes ces plateformes du web qui sont mises à notre disposition.

Nous suivons notamment Sixtine, surnommée Sixie, adolescente et hantée chaque nuit par des cauchemars absolument atroces. Pour apaiser son esprit la jeune Sixtine décrit, filme parfois ses rêves macabres pour ensuite les poster sur le forum DreamKatcherBox. Mais elle va rapidement se rendre compte que le manque d’intimité dont elle fait preuve peut avoir de lourdes conséquences pour elle mais pour bien d’autres gens encore dont elle ignore l’existence et que les personnes qu’elle côtoie ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

La DKB, DreamKatckerBox, invention pure de l’auteur est, selon moi, extraordinairement bien imaginé et construit dans l’histoire. Scindé en deux parties la DKB offre une page accessible à tout un chacun, plus impersonnelle. L’autre page, plus privée, la « MyDarkPlace » sert à déposer ses rêves et cauchemars sous forme de récit, photographies ou encore des films. Tout le talent de l’auteur est de nous présenter ce réseau de telle manière qu’il nous apparait comme plausible et réel.

L’ambiance constante qui émane du roman, une ambiance un peu pesante et stressante, m’a totalement envahie et ne m’a plus quittée, même lorsque je ne lisais pas. J’ai tourné les pages avec l’avidité de connaitre rapidement la suite et curieuse de découvrir où l’auteur voulait nous emmener.

- La force et la faiblesse de ce roman réside, à mon sens dans ses personnages. Autant ils sont bien construits, chacun ayant sa personnalité et son histoire (ce qui a dû demander un énorme travail de la part de l’auteur) autant ils sont trop nombreux. Du coup, le lecteur se perd par moment. Ajoutons à cela un changement fréquent de points de vue et de chapitres et nous sommes, à tout le moins dans le premier quart du roman, assez déroutés. Ma préférence va au commissaire Abel Fanelli, je me suis vraiment attachée à ce personnage dont le caractère et l’histoire m’ont vraiment touchée.

- Le roman a un style vraiment agréable à lire, dosant agréablement les descriptions et dialogues. On sent un vrai travail de fond et de recherches pour nous livrer un ouvrage qui nous parait tellement plausible dans un futur proche. L’auteur n’hésite pas à nous livrer diverses notes de bas de page pour nous fournir quelques explications qu’elles soient vraies ou inventées, petite particularité qui m’a bien plu.


Un premier tome donc tout à fait réussi que je ne peux que recommander.

1 commentaire:

Schmocker Mam a dit…

Oh qu'il me tente, celui-ci !! J'avais beaucoup aimé la trilogie Instinct. Je sens qu'il sera en commande pour ma PàL 2014 ^_^