jeudi 27 novembre 2014

Le Dernier Royaume, tome 3 : Le Ralliement des ténèbres : Morgan RHODES

Titre : Le Dernier Royaume, le Ralliement des ténèbres
Auteur : Morgan RHODES
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 461 pages

Résumé : 


Cléo, la princesse d’Auranos, est prête à tout pour reconquérir son trône. Pour cela, elle doit retrouver les Quatre Sœurs, ces cristaux qui renferment la puissance des éléments.


Magnus, le prince limérien, a vu la rébellion organisée par Jonas étouffée dans le sang. Désormais il doit choisir son camp, celui de sa famille, ou celui de la justice.
L’empereur kraeshien ne recule devant aucune bassesse pour dominer le continent de Mytica et dérober sa magie.

Les Sentinelles n’ont d’autre choix que de rallier Lucia l’enchanteresse à leur cause s’ils veulent survivre.

Mytica a été unifiée dans le fer et dans le sang. Ce nouveau royaume est gouverné d'une main impitoyable par Gaius. Le roi machiavélique n'a qu'un objectif : s'emparer des Quatre Sœurs et détourner leur pouvoir pour anéantir ses ennemis. Plus que jamais, celui qui s'appropriera la magie décidera du destin du monde. Pour le meilleur... ou pour le pire.



Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercie chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Je ne pensais pas, lorsque j'ai entamé cette saga, qu'elle allait autant me plaire. Certes, la quatrième de couverture est alléchante, certes la couverture est à tomber. Mais l'habit ne fait pas le moine, n'est-ce pas ?

Revenons-en à ce troisième tome. J'ai adoré ! les choses continuent de bien avancer, voir de se précipiter un peu, on atteint une certaine tension à la fin du livre qui donne une envie furieuse de lire le tome suivant (l'attente va être longue.......). 

Ce que je trouve de remarquable dans cette saga ce sont les revirements de situations. On croit connaître les personnages, on croit que les relations tissées au début vont évoluer, se maintenir et puis tout bascule, tout se défait et se refait, les ennemis deviennent des alliés et inversement et  c'est ça que je trouve vraiment génial.

Que dire pour ne pas en dévoiler de trop ?

Mon personnage préféré est Cléo, j'aime son entêtement, son dévouement à ses amis et à récupérer ce qui était sien. J'aime son côté impitoyable et à la fois compatissant.

Ensuite, et contre toute attente, j'aime beaucoup Magnus (j'aurais été incapable d'imaginer cela en fin du tome 1). Bien sûr il reste rustre et souvent imbuvable. Mais tout au long du récit, il dévoile des faiblesses, des doutes qui le montre sous un jour plus humain, plus accessible et vraiment j'ai hâte de le retrouver dans le prochain tome pour voir comment il va évoluer.

Par contre, je supporte de moins en moins Lucia qui fait de mauvais choix, qui, à cause de sa magie, tombe dans de mauvais travers. Elle rejette beaucoup de gens. 

J'ai beaucoup aimé les revirements du côté de Jonas aussi, autant dans ses relations, ses rencontres et le rôle qu'il joue dans ce tome. Il m'a semblé un peu perdu dans ce tome 3, un peu moins confiant. J'espère qu'il va définitivement se reprendre dans le prochain tome.

L'intrigue ainsi que l'univers sont toujours aussi bien entretenus, présentés. L'ambiance est telle qu'il est difficile de lâcher le livre. 

Je ne peux que conseiller vivement cette saga qui se trouve être une petite perle.

lundi 4 août 2014

Concours littéraire

Une fois n'est pas coutume, voici un billet d'une toute autre nature.

Je participe à un concours littéraire qui me tient à coeur.

Mon texte aillant été validé pour la soumission des votes, je viens vers vous solliciter votre aide.

Si mon texte vous plait, un vote de votre part serait la plus belle des récompenses à mes yeux.

D'avance, je vous en remercie !!

http://www.aufeminin.com/ecrire-aufeminin/immaculee-s783690.html


jeudi 17 juillet 2014

Il faut sauver Zoé - Alyson NOEL

Titre : Il faut sauvez Zoé
Auteur : Alyson NOEL
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 283 pages

Résumé : 


« Ma sœur était le genre de personne pour qui les nuages s’écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c’était risquer de rester dans l’ombre. »


Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l’ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d’enfance se détournent d’elle, et son entrée au lycée n’annonce aucune embellie.

Mais comment parvenir à exister alors que le souvenir de sa sœur, Zoé, assassinée un an plus tôt, continue de la hanter ?

Quand elle met la main sur le journal intime de sa sœur elle découvre, au fil des pages, les secrets que cette dernière a toujours voulu cacher. Et, entre les lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire…


Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Voilà un livre qui a attisé ma curiosité lorsque j'en ai entendu parlé. Outre la couverture que j'ai trouvé très jolie, la quatrième de couverture donnait envie, quoiqu'elle me faisait un peu penser à un autre livre "Le ciel est partout" de Jandy Nelson, que j'avais tout simplement adoré.

La ressemblance s'arrête au fait qu'une jeune fille a perdu sa sœur et que cette dernière faisait naturellement de l'ombre à sa cadette. Pour le reste, Alyson NOEL nous emmène dans une histoire plus sombre, plus crue. 

Dans cette histoire on évoque les différentes choses auxquelles les jeunes sont parfois, même souvent confrontés comme l'alcool, la drogue, le sexe et les dérives d'internet.


Je ne suis pas une inconditionnelle fan d'Alyson NOEL mais sur ce livre, je trouve qu'elle a su apporter une ambiance à cette histoire qui nous prend littéralement d'un bout à l'autre.



Je n'ai pas spécialement accrocher au personnage d'Echo et ce tout simplement parce que nous avons des caractères trop opposés néanmoins j'ai constaté chez elle une certaine maturité qui est à saluer.

J'ai beaucoup aimé, et je pense que c'est le point fort du livre, lire l'histoire de Zoé à travers son journal intime, les passages sont distillés au fil du roman et nous découvrons en même temps que sa sœur ce qui lui est arrivé et qui elle était réellement.

Ce livre ne me laissera pas un souvenir impérissable néanmoins j'estime qu'il nous fait passer un bon moment de lecture et que les thèmes que l'auteur a voulu abordés l'ont été de façon assez juste.a

Un ange sous influence - Brigitte BAUMONT

Titre : Un ange sous influence
Auteur : Brigitte BAUMONT
Edition : Rebelle 
Nombre de pages : 230 pages

Résumé :

Malgré les conseils avisés de son amie Paula, l'intrépide Magalie va tout faire pour attirer l'attention de Steve, un homme d'apparence normale, mais qui se révélera le pire qui soit. Pour rivaliser avec les créatures de rêves qui gravitent autour de lui, elle envisagera toutes les solutions. Fort heureusement, un ange veille sur elle, mais après maintes et maintes tentatives infructueuses, réussira-t-il à la sortir des griffes de cet odieux personnage ?

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Rebelle et Babelio pour ce partenariat.

Je le dis tout de go, ce roman ne m'a pas plu du tout. A un tel point qu'une fois terminé je l'ai oublié et me voilà avec quelques jours de retard sur ma chronique.

L'idée de base du roman, bien que déjà tant exploitée, peut être intéressante. Malheureusement, elle est mal construite et peu attractive. 

La toute première chose qui ne m'a pas plu et qui relève de l'ordre de "l'esthétique" réside dans la finition du livre, je n'ai pas tellement aimé l'impression des pages qui donne une impression de vieux livre, mal fini. Mais bon, comme pour tant d'autres choses, il ne faut pas s'arrêter à l'apparence, j'ai donc entamé ma lecture. Et là, j'ai été profondément dérangée par les dialogues. Peu crédibles, sibyllins, ils ont écorché ma lecture et me l'ont rendue désagréables. 

Les personnages sont inintéressants, Paula est agaçante avec cet obsession soudaine pour un homme, ça en devient surréaliste (oui il s'agit bien d'un livre de cette catégorie mais le but de l'auteur n'est-il pas de nous faire croire que tout cela est possible ?).

Tout se déroule très (trop) vite, c'est un peu bâclé.

Vraiment, je suis déçue de cette lecture. J'espère que cette histoire plaira à d'autres.

mercredi 25 juin 2014

Te désirer - Julie KENNER

Titre : Te désirer
Auteur : Julie KENNER
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 415 pages

Résumé : 


Sauvage et d’une beauté rare, Evan Black incarne tout ce que les femmes désirent chez un homme. Sûr de son pouvoir de séduction, il cache derrière cette hardiesse un passé tumultueux…

« Je sais exactement quand ma vie a basculé. À l’instant précis où ses yeux ont croisé les miens et où je n’y ai plus vu le reflet insipide de l’habitude mais le danger et le feu, le désir et la faim. J’aurais sans doute dû m’enfuir. Je ne l’ai pas fait. J’avais envie de lui. Plus encore, j’avais besoin de lui. De l’homme, et du brasier qu’il avait allumé en moi…
On m’avait bien dit de ne pas m’approcher de lui. Peut-être aurais-je dû écouter ? M’échapper ? Mais mon désir était trop fort. Il y a des tentations auxquelles on ne peut pas résister. » Angie


Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Je me suis laissée tenter par ce livre tout d'abord pour la couverture qui a une certaine classe et puis pour donner une chance à ce style très en vogue pour le moment. J'avoue que je partais avec une certaine crainte : celle de ne lire que des passages de sexe ou de choses qui tournent autour.

Je dois dire, honnêtement, je suis mitigée, très mitigée.

Déjà, du sexe, il y en a beaucoup. Les amateurs du genre y trouveront donc leur compte, que ce soit des pensées, des allusions, des comportements, des conversations ou l'acte en lui-même, le livre transpire le sexe. Pour tout avouer, lorsque lors de ma lecture un passage de sexe arrivait, je lisais en diagonale pour passer plus vite parce que c'était régulièrement des scènes assez improbables et crues.

Derrière cela, on a un fond de romance, ce n'est pas du cul pour du cul (et c'est déjà ça) mais je n'ai pas trouvé de réelle profondeur malgré tout. Cela m'est plutôt apparu comme une obsession terrible, un besoin impérieux d'obtenir quelque chose (en l'occurrence ici quelqu'un...) mais pas tellement de sentiments.

Le comportement d'Angie m'a souvent agacée. Continuellement tourmentée, elle est à la limite de ne plus savoir comment elle s'appelle dès qu'Evan est dans son champ de vision, elle passe son temps à dire "Oh" (grand dieu que ce "Oh" m'a agacée!!) et elle a vraiment un langage de charretier : même pour se parler à elle-même, employer des termes comme chatte, queue et j'en passe... C'est dérangeant. 

On n'échappe pas non plus à l'éternel cliché du mec magnifique, riche et un brin (enfin dans ce cas-ci ce n'est pas qu'un brin) bad boy... Et quelle surprise, ces deux autres meilleurs amis (et associés) sont tout aussi canons... Tiens, tiens...

Grâce à ce roman, j'ai confirmé ma première impression : la littérature érotique n'est pas faite pour moi. Je la laisse volontiers aux autres qui sauront mieux en profiter.

Je ne dis pas que ce livre est mauvais, mais comme il ne me parle pas, je ne saurais pas le juger à sa juste valeur.

mercredi 30 avril 2014

Chemins croisés - Nicholas Sparks

Titre : Chemins croisés
Auteur : Nicholas Sparks
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 442 pages

Résumé


Coincé dans sa voiture après un accident de la route, Ira Levinson, un vieil homme de quatre-vingt-dix ans, attend désespérément qu’on vienne le secourir. Ruth, la femme qu’il a aimée toute sa vie et qui s’est éteinte neuf ans plus tôt, revient hanter ses pensées. Il se remémore alors les joies et les peines qu’ils ont partagées.

À l’autre bout des États-Unis, Sophia, une étudiante en histoire de l’art, et Luke, un cow-boy, tombent follement amoureux l’un de l’autre. Mais ils ont des engagements et des rêves radicalement opposés. Pendant que l’une tente de se remettre d’une relation qui l’a brisée, l’autre doit batailler pour sauver le ranch de sa famille, quitte à mettre sa propre existence en danger.

Rien ne semble lier le jeune couple au vieil homme, et pourtant, sur le plus beau des chemins, celui que l’on nomme la vie, ils pourraient bien se croiser…

Sophia, une jeune étudiante en histoire de l'art, et Luke, un séduisant cow-boy, que tout oppose, tombent amoureux l'un de l'autre. Chacun à des aspirations et des rêves radicalement différents. Le jeune homme doit batailler pour sauver le ranch de sa famille au bord de la faillite. Sophia doit se remettre d'une relation qui l'a brisée.

Par un concours de circonstances, la route du jeune couple va croiser celle d'Ira. Ensemble, ils vont apprendre à panser leurs peines pour emprunter enfin le plus beau des chemins.


Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

- Je n'avais jamais lu de livre de Nicholas Sparks auparavant mais avait vu certaines adaptations cinématographiques comme par exemple "N'oublie jamais" que j'avais beaucoup aimé.

Que dois-je dire de ce roman ?

Et bien, il m'a plu. Ce n'est pas un coup de foudre, il ne laissera pas une marque indélébile dans ma mémoire comme peuvent parfois le faire certains romans, mais j'ai indéniablement passé un très bon moment en sa compagnie.

Je n'ai aucune remarque négative à formuler, l'histoire est assez prenante. On alterne les points de vue. Du point de vue d'Ira, on parle à la première personne du singulier, on le suit, coincé dans sa voiture, blessé, se remémorant la vie qu'il a vécu avec son épouse, Ruth. J'ai aimé cette façon de retracer son histoire d'amour, de revivre tous ces événements. Ensuite on alterne les points de vue de Sophia et Luke, cette fois à la troisième personne du singulier, on découvre leur histoire d'amour. Bon, c'est vrai, il y a un petit, minuscule bémol pour moi : cette fameuse osmose instantanée, ce lien qui se crée immédiatement, l'amour profond au premier regard... La destinée... C'est beaucoup utilisé, on justifie beaucoup les actions et réactions par ce biais là "c'est parce qu'ils sont fait l'un pour l'autre alors c'est normal s'ils sont si vite à l'aise pour telle ou telle chose". Et ce n'est pas faux ! Ça arrive évidemment. Mais c'est parfois trop lu... Voilà, c'est un détail.

J'étais très curieuse de découvrir la rencontre entre nos trois protagonistes principaux. Bien qu'on se doute de "comment" ils vont se rencontrer, on ne sait pas exactement ce qui va en découler et je dois dire que j'avais quelques idées qui, pour certaines, étaient fondées. Ça a donc été une agréable découverte.

- Concernant les personnages, j'ai particulièrement aimé Ira. Un homme infiniment bon, gentil et aimant envers sa femme. Il m'a beaucoup touché. Par contre, globalement, je les ai tous trouvé un peu trop gentils. Un brin trop lisse peut-être. Luke est pratiquement parfait, Sophia est adorable, ils vont bien ensemble et blablabla. Bref, il manque, à mon goût, d'un tout petit peu de relief.

Mais je le répète, ce fut une très bonne lecture ! Et la romantique que je suis a été comblée.

jeudi 10 avril 2014

Le dernier royaume ° Le roi du sang (tome 2) - Morgan RHODES

Titre : Le dernier royaume - Le roi du sang (tome 2)
Auteur : Morgan RHODES
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 444 pages

Résumé : 

Cléo : La princesse déchue est prisonnière de son propre palais, promise à celui qui a tué le seul homme qu'elle ait jamais aimé.

Jonas : Le chef des rebelles rassemble l'opposition à travers le pays pour venger son peuple et renverser Gaïus, le roi du sang.

Magnus : Le prince limérien est contraint de suivre les traces de son père, Gaïus, mais ne peut se résoudre à renoncer à son amour pour Lucia, sa sœur adoptive.

Lucia : L'Enchanteresse a sombré dans un profond coma après avoir invoqué une magie interdite pour ramener son frère des frontières de la Mort. Pourtant, c'est entre ses mains que repose l'avenir du continent.

L'impitoyable Gaïus, le conquérant des trois royaumes, est prêt à tous les sacrifices pour régner en maître. Suivant une ancienne prophétie, il réveille une force ancestrale dans les cendres d'Auranos, une force dont la puissace provoque une chaîne de cataclysmes qui pourraient bien changer le destin du monde.

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

J'avais beaucoup aimé le premier tome et étais donc très curieuse de connaitre la suite. Et bien, je ne suis pas déçue. Lors du premier volet, on a essentiellement assisté à la mise en place de l'univers de cette saga, on a fait connaissance avec les différents personnages et quels étaient leurs objectifs.

Dans ce tome, les pions se déplacent, les choses avancent (peut-être un poil doucement ?) et prennent des tournures parfois inattendues mais surtout intéressantes. Progressivement, les personnages principaux se tournent vers la même quête unique : trouver les quatre soeurs, chacun pour son compte personnel et je suis curieuse de découvrir qui parviendra à ses fins en premier. Ce second tome a, selon moi, surtout servi à faire monter la tension de sorte qu'il nous est difficile d'attendre la suite, et ce sur bien des plans. La magie commence à prendre de plus en plus d'ampleur, on en apprend plus aussi sur les sentinelles, ces gardiens qui ne peuvent venir sur Terre que sous la forme d'un faucon, j'ai été agréablement surprise en lisant les passages dans lesquels ils apparaissent et ai trouvé cela vraiment intéressant.

Surtout, pour moi, d'un point de vue des personnages. L'auteur prend un grand plaisir à les faire évoluer et à faire évoluer leurs relations. Aussi lorsque l'on commence notre lecture, nous avons une idée de qui apprécie qui, qui est allié avec qui et qui déteste qui. Mais lorsque l'on tourne la dernière page, tout est chamboulé et on se surprend à apprécier des personnages jusque là haïs et l'inverse se produit pour d'autres, c'est absolument incroyable. Je n'en dirai pas davantage pour ne pas vous spoiler mais j'attends vraiment, vraiment de découvrir ce qui va se passer entre deux personnages en particulier.

J'ai donc passé un excellent moment, l'auteur parvient à nous immergé complètement dans son univers, alternant l'action et les révélations, les rebondissements et des petits soupçons de romance distillés dans les pages pour relever le tout.

Vraiment, je le recommande !

mardi 25 mars 2014

Insaisissable ° Ne m'abandonne pas tome 3 - Tahereh MAFI

Titre : Insaisissable - Ne m'échappe pas (tome 3)
Auteur : Tahereh MAFI
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 398 pages

Résumé :

Je suis prise au piège,
Je suis insaisissable.

Je ne crois plus en rien,
Je m’en remets à lui.

Mon cœur vacille,
La terre tremble.

La guerre est inéluctable,
Nous briserons nos chaînes.

Ils comptent sur moi,
Je ne les abandonnerai pas.

Mon avis :
Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.
Dernier tome de cette saga qui m'aura tant fait vibrer, page après page, livre après livre. Et quand vient le volume ultime, l'angoisse se fait sentir dans le creux du ventre. Ce dernier tome sera-t-il à la hauteur de tout le reste ? L'auteur saura-t-il donner une fin juste à cette histoire ?
Me voilà totalement comblée. J'ai passé un moment extraordinaire sur ce troisième volume. J'ai eu beaucoup de mal à le lâcher et je l'ai dévoré sur deux jours de temps, à peine. J'ai eu quelques heures de sommeil en moins pour tout dire.
Alors, concrètement, qu'avons-nous dans ce dernier tome ? Et bien, des réponses aux dernières questions restées en suspens, des dénouements et de l'amour, beaucoup d'amour ! Je vous avertis tout de suite, ceux qui s'attendent à de l'action, à beaucoup de batailles, de guerres et de scènes d'action, passez votre chemin, vous serez déçus.
Je pense que le but de Tahereh MAFI a toujours été d'écrire une histoire d'amour, une belle histoire qu'elle a construit dans un cadre, un univers bien particulier et personnellement, ça me va tout à fait !
Je ne vous dirai bien entendu pas qui Juliette choisit au final, je ne me permettrais pas cet affront, mais sachez que tout le nœud de l'histoire se trouve là. Et c'est très beau à lire. C'est subtil, c'est délicat, c'est prenant, j'ai ri, j'ai eu envie de pleurer, mon cœur s'est serré, j'ai eu des papillons dans le ventre. J'ai aimé la pudeur et la délicatesse de Tahereh MAFI dans les moments plus intimes qui nous laisse imaginer ce qui se passe ou ce qui va arriver plutôt que de les décrire, c'est touchant et sensible. Bref, j'y étais.
Juliette a complètement changé depuis le premier tome, lorsque nous l'avons découverte dans cette prison, isolée, refermée sur elle-même au bord de la folie. Cette demoiselle-là a évolué, elle a découvert qui elle était, ce qu'elle pouvait faire de ces capacités et surtout ce qu'elle voulait en faire !
Warner, toujours aussi hypnotique, toujours aussi fabuleux, il reste incontestablement mon chouchou ! On en découvre de plus en plus sur lui et quel plaisir.
Adam aussi a changé. Il n'a vraiment pas eu une vie facile et bien que je ne l'ai pas approuvé, j'ai pu comprendre certaines de ses réactions bien trop excessives et son comportement.
Kenji quant à lui, fidèle à lui-même, il apporte de l'humour et de la fraîcheur dans cette histoire qui fait beaucoup de bien.
J'ai lu des avis concernant la fin de ce livre qui se voulait un peu décevante car peut-être trop expéditive. Pour ma part, la fin élaborée par l'auteur m'a tout à fait convenu. Je n'aime pas les fins à rallonge dans lesquelles les héros se retrouvent dans des situations alambiquées plus abracadabrantesques les unes que les autres. Ici nous avons une fin propre, il faut tenir en compte le fait que Juliette est très puissante (si pas toute puissante...) et qu'il est assez logique qu'elle arrive à ses fins plutôt aisément. Moi j'ai trouvé que ça avait du sens, ça ne m'a pas dérangé. Mais ceci bien sûr n'est que mon point de vue.
Merci à Tahereh MAFI de m'avoir transportée dans une histoire comme celle-là et de m'avoir fait ressentir toutes ces émotions. Merci aux éditions Michel Lafon de nous la faire partager !

jeudi 20 février 2014

Nés à minuit ° Crépuscule tome 5 - C.C. HUNTER

Titre : Nés à minuit - Crépuscule (tome 5)
Auteur : C.C. HUNTER
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 460 pages

Résumé : 


En quittant Shadow Falls, Kylie pense avoir pris la plus difficile des décisions. Séparée de ses amis, elle doit maintenant découvrir l’étendue de ses capacités surnaturelles et exercer son don de caméléon. Mais bientôt, Mario – son ennemi le plus puissant – refait surface, prêt à tout pour que la jeune fille le rejoigne. Le vieil homme ne tolérera aucun nouveau refus. Si elle ne s’allie pas à lui, il la détruira, ainsi que tous ceux qu’elle aime. Il n’existe qu’une façon de l’arrêter : Kylie doit retourner au camp pour trouver des alliés. 
Il lui reste aussi à faire son ultime choix… Qui doit-elle aimer ? Le loup-garou qui lui a brisé le cœur mais qui est prêt à tout sacrifier pour la reconquérir, ou le demi-Fae qui a fui leur amour avant même de lui avoir donné une chance ? Une fois la décision prise, plus rien ne sera comme avant.


Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Voici donc le dernier tome de la saga "Nés à minuit" pour lequel j'ai eu un réel engouement dès le départ. Je suis contente d'être arrivée au terme de cette histoire qui a su me captiver à travers ces cinq volumes sans tirer sur la longueur. 

Cinq tomes ont donc suffit pour que nous apprenions à découvrir Kylie, nous l'avons vue grandir, évoluer, tomber amoureuse (deux fois...), découvrir qui elle est en réalité et se révéler dans ce qu'elle est.

Comme pour les précédents tomes, l'histoire est toujours aussi bien amenée et ficelée, l'auteur nous dévoile progressivement les informations, de quoi nous captiver et retenir notre attention tout le long du récit. Quelques petites surprises inattendues viennent pimenter davantage le récit, comme cela a souvent été le cas pour les précédents volumes.

Lorsque j'ai refermé le livre j'ai été satisfaite de la voie qu'a choisie Kylie par rapport à son don de Caméléon, ses projets d'avenir, j'ai été un peu surprise par la résolution du problème "Mario l'ennemi le plus puissant", j'ai trouvé ça légèrement baqué et vite expédié mais bon. 

Ce que j'attendais surtout, c'était la résolution du triangle amoureux. Sans dévoiler qui Kylie choisit - ou ne choisit pas, je trouve que l'auteur s'est montrée prudente, c'est globalement un happy end pour tout le monde, certes ça réconforte notre petit cœur de lecteur et d'un autre côté, dans la vie, tout le monde n'y trouve pas toujours son compte, je reste donc un poil désappointée. Mais pardonnons à C.C. HUNTER qui aura su nous faire vibrer tout au long de cette saga !

lundi 27 janvier 2014

Tes mots sur mes lèvres - Katja MILLAY

Titre : Tes mots sur mes lèvres
Auteur : Katja MILLAY 
Edition : Fleuves noires (territoires)
Nombres de pages : 501 pages

Résumé  :


Ancienne pianiste prodige, Nastya Kashnikov désire aujourd’hui deux choses : traverser sa période de lycée sans que personne n’apprenne rien de son passé, et faire payer le garçon qui lui a tout pris – son identité, son âme, sa volonté de vivre.



L’histoire de Josh Bennett n’est un secret pour personne. Chaque être qu’il a un jour aimé lui a été pris, jusqu’à ce qu’à 17 ans, il ne lui reste personne. Désormais, il veut qu’on le laisse seul, et les gens le font car quand votre nom est synonyme de mort, tout le monde est enclin à vous laisser votre espace.
Tous… sauf Nastya, cette mystérieuse nouvelle fille à l’école qui a commencé à venir le voir et ne veut plus s’en aller, s’insinuant dans chaque aspect de sa vie. Mais plus il apprend à la connaître, plus elle devient une énigme. Alors que leur relation s’intensifie et que des questions sans réponses s’accumulent, il commence à se demander s’il apprendra un jour les secrets qu’elle cache… ou même s’il le souhaite réellement.



Mon avis :

Ce livre suscitant tant d'avis enthousiastes sur la blogo, je n'ai pas pu résisté à la tentation de le lire. Et qu'ai-je bien fait ! Je ne l'ai pas lu, je l'ai englouti ! Voilà une lecture comme je les aime, une lecture dans laquelle on est totalement immergés, une lecture dont on ne peut se détacher (qu'il a été cruel d'aller me coucher hier soir - tard, trop tard...-).

Ce que j'ai particulièrement aimé déjà c'est que l'on évite les clichés et ça fait du bien, j'ai abandonné deux précédentes lectures à cause de ces clichés et ces situations amoureuses toujours les mêmes, le corps parfait, les odeurs du "mâle" qui font tourner la tête, on se mordille la lèvre, on dit le contraire de ce qu'on pense, des quiproquos en veux-tu en voilà, je t'aime moi non plus à la pelle... Bref, j'en ai trop lu, je sature. Avec "Tes mots sur mes lèvres", c'est beau, c'est particulier.
Dès le début de l'histoire, on sait que quelque chose de terrible est arrivé à Nastya mais on ne sait pas exactement quoi et la force du roman se trouve dans les informations distillées au fur et à mesure de la lecture. Les sentiments arrivent aussi de façon logique, les réactions sont cohérentes, tout semble terriblement vrai !

On ressent beaucoup d'empathie envers ces deux personnages que sont Nastya et Josh. On apprend assez vite le lourd passé de Josh et on ne peut que l'admirer, l'apprécier car il est à la fois mature, sobre et un peu mystérieux quand même. Nastya est énigmatique et elle intrigue, je me suis beaucoup attachée à elle, elle m'a souvent surprise et les deux ensemble m'ont très souvent fait rire ! Drew, le meilleur ami de Josh, tombeur de ces dames m'a fait fondre lui aussi, parce qu'il est bien plus qu'un simple dragueur et c'est ça qui est intéressant. On ressent énormément tout le travail et l'amour que l'auteur a apporté à ses personnages pour les rendre si vivants, si attachants.

J'avais un peu peur de la fin, dans ma tête plusieurs issues étaient fort probables et je ne savais pas trop sur quel pied danser. Mais la fin se termine avec brio, j'ai adoré !!

A lire d'urgence, c'est tout ce que je peux dire.

lundi 20 janvier 2014

L'instant précis où les destins s'entremêlent - Angélique BARBERAT

Titre : L'instant précis où les destins s'entremêlent
Auteur : Angélique BARBERAT
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 448 pages

Résumé : 



Une tache rouge sombre sur l’oreiller, juste sous les cheveux de sa maman morte sous les coups de son mari, le père de Kyle : voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans… Comment peut-on vivre après cela ? Kyle se lance à cœur perdu dans la musique, que sa mère aimait tant… Vingt ans après le crime, leader d’un groupe rock à la mode, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur.
Coryn, seule fille d’une fratrie de onze enfants, est tombée dans le piège ourdi par son père pour la sortir de la misère : épouser un homme riche, « fou amoureux » d’elle. Surtout fou. D’une jalousie maladive, d’une violence inouïe, il lui fait trois enfants et la coupe du reste du monde. Tous ses rêves se sont envolés.
Comment cette star internationale et cette prisonnière pourraient-elles se rencontrer ? Un accident de voiture va pourtant les réunir un instant, celui où les destins s’entremêlent. C’est suf?sant pour qu’ils se «reconnaissent » sans bien savoir pourquoi et se laissent attirer dans une toile amoureuse tissée au jour le jour, malgré l’éloignement, la peur pour elle et, pour lui, l’emprise d’un métier dévorant. Parviendront-ils à vivre ce que leurs sentiments leur inspirent ?




Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

"L'instant précis où les destins s'entremêlent" fait partie de ces romans qui ne peut que vous laisser bouleversé une fois terminé. 
Nous suivons donc parallèlement l'histoire de Kyle, à jamais marqué par le décès prématuré de sa maman battue à mort par son mari ; et celle de Coryn mariée à un homme qui l'emprisonne dans une cage dorée et qui la bat quand il ne peut plus contenir ses humeurs. Ces deux êtres brisés se rencontrent de manière improbable et je pourrais vous dire que "c'est le coup de foudre immédiat" mais ce serait trop bateau car c'est bien plus que cela. Leurs âmes communiquent l'une avec l'autre et un lien se crée entre eux. Par la suite, la vie, le destin va de nouveau les réunir et ils vont tenter d'avancer, de s'en sortir, chacun de leur côté et puis tous les deux ensemble. 
Je suis profondément troublée et touchée par cette histoire qui a su doser avec un justesse exquise le drame, l'amour, l'espoir, l'agonie de sorte que l'on en est bouleversé sans que cela soit trop pesant. Les scènes plus dures sont décrites sans êtres détaillées laissant au lecteur le soin de comprendre ce qui se passe, de se le représenter sans être agressé par des mots durs qui pourraient le blesser lui.

Les personnages sont vraiment bien travaillés, ils sont si vivants, on reconnait immédiatement chacun d'eux à leurs actes, leur façon de parler, leurs expressions, c'est vraiment beau. J'ai aimé Kyle pour sa fragilité et sa compassion, sa recherche perpétuelle d'être un homme bien, un homme aux antipodes de son père. J'ai aimé Coryn, cette femme qui, en fin de compte, n'a eu pour seul crime que d'être jolie. Plein de douceur et plein de force également, pour s'en sortir, pour protéger ses enfants, elle a beaucoup évolué durant le récit et j'ai aimé la voir s'épanouir. J'ai détesté la famille de Coryn qui a une vision si étriquée des choses et qui réduit Coryn à une belle chose qu'il faut caser impérativement. J'ai haï Jack, le mari de Coryn, son esprit tordu, son comportement vicieux. Les autres personnages sont vraiment bien aussi,plus secondaires mais chacun ayant son importance également comme Jane la sœur de Kyle ou Patsi, membre du groupe de Kyle avec son caractère bien trempé, elle m'a souvent fait rire.

En bref, ce roman est un vrai coup de coeur, un roman dans lequel on sent tout le travail et la maturité de l'auteur, la plume est belle, pure, élégante, une magnifique lecture que je ne peux que recommander.

mercredi 15 janvier 2014

Falling into you ° Te succomber - Jasinda WILDER

Titre : Falling into you - Te succomber
Auteur : Jasinda WILDER
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 339 pages

Résumé : 


« Je n’ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j’ai d’abord été amoureuse de son petit frère, Kyle. Kyle fut mon premier amour… »

À 18 ans, Nell est inconsolable. Kyle, à la fois son meilleur ami et l’amour de sa vie, l’a quittée. Elle sombre dans un chagrin fou dont personne ne semble pouvoir la tirer.
Deux ans plus tard, la jeune femme croise le chemin de l’insaisissable Colton, le frère aîné de Kyle. La douleur est toujours vive, mais une irrésistible pulsion l’attire vers lui. Passion ? Fureur de vivre ? Un lien unique les unit et les consume au plus profond d’eux-mêmes.
Colton pourra-t-il redonner à Nell le goût d’aimer ?


Mon avis : 

Voici le second livre que je lis en anglais.

Je reste sur un avis mitigé, autant j'ai adoré la première partie, autant la seconde présentait des faiblesses, des clichés qui appauvrissent, à mes yeux le roman.
La première partie, l'histoire entre Kyle et Nell, est absolument magnifique et trop courte à mon goût, la façon dont ils se découvrent, dont ils tombent amoureux, le mot que Kyle écrit à Nell pour la Saint Valentin, juste Waou, j'ai été transporté et mon petit cœur s'est serré à maintes reprises. Ensuite, il a carrément explosé en mille petits morceaux lorsque Kyle s'en va, quel passage poignant, tout comme Nell, j'ai eu du mal à m'en remettre.
La seconde partie, j'ai pas très bien compris ce qui se passe. La transition est assez abrupte. J'ai trouvé que les retrouvailles entre Nell et Colton assez improbables, limites absurdes. Et à partir de ce moment là on tombe dans les clichés rencontrés dans la majorité des romans contenant des scènes de sexe explicites. Je ne comprends pas pourquoi  les écrivains se cantonnent aux mêmes phrases toutes faites, aux mêmes schémas de l'acte, aux mêmes réactions de la part des deux partenaires. Ajoutons à cela un vocabulaire qui est carrément vulgaire... Bref, assez décevant. Le scénario de la seconde moitié laisse également un peu à désirer.
En somme un avis en demi teinte. Le livre est agréable à lire, la première partie géniale, la seconde moins, si ce n'est quand même les passages musicaux que j'ai trouvé vraiment touchant et agréable.

Making faces - Amy Harmon

Titre : Making faces
Auteur : Amy Harmon
Edition : ?
Nombre de pages : ? Format Epub


Résumé : 


Ambrose Young était beau. Il était grand, musclé, avec des cheveux qui touchaient ses épaules et un regard qui vous transperçait. Le genre de beauté qui était en couverture des livres de romance, Fern Taylor le savait bien. Elle en lisait depuis qu'elle avait 13 ans. Et parce qu'il était tellement beau, jamais Fern n'aurait pu l'avoir... jusqu'à ce qu'il perde cette beauté.
Making faces raconte l'histoire d'une petite ville où 5 jeunes gens partent à la guerre mais un seul en revient. C'est l'histoire d'une perte. Une perte collective, individuelle, celle de la beauté, de la vie ou de l'identité. C'est l'histoire d'une fille amoureuse d'un homme brisé, et l'amour d'un battant blessé pour une fille ordinaire. C'est l'histoire d'une amitié qui surmonte les chagrins, l'héroïsme qui défie les définitions ordinaires et un conte moderne de la Belle et la Bête, où nous découvrons qu'il y a une part de Belle et une part de Bête en chacun de nous. (Traduction de Mycoton)


Mon avis : 

Voici le tout premier livre que je lis en anglais et je suis fort satisfaite de constater que je me débrouille plutôt bien.

Je ressors de cette lecture totalement conquise ! J'espère de tout cœur que ce roman sera traduit et édité en France car il en vaut vraiment la peine ! 

Je ne sais même pas comment en parler tellement ce livre est beau et je voudrais lui rendre un juste hommage.

J'ai aimé Ambrose car, bien que tout lui réussisse, bien qu'il soit adulé par tout le monde, qu'il soit une star dans son petit village, il ne se prend pas la tête, il reste humble et souhaite même qu'on arrête d'en attendre tellement de lui, raison pour laquelle il s'enrôle dans l'armée et part en Irak, entraînant ses meilleurs amis avec lui. Malheureusement lui seul reviendra, défiguré et dévasté. Il va devoir se reconstruire, non sans peine, et contre toute attente, il y aura Fern, amoureuse de lui depuis toujours qui sera là pour lui.

J'ai aimé Fern, une jeune fille comme tout le monde, banale, voire pas très belle mais très intelligente, cultivée et avec un cœur énorme. Toujours là pour ceux qu'elle aime, c'est une battante. Au fil du temps, le vilain petit canard commence à muer en cygne mais sans s'en rendre compte et demeure la jeune fille douce et réservée qu'elle a toujours été. Fern aime Ambrose depuis toujours et à jamais, ainsi lorsqu'elle le retrouve métamorphosé après la guerre, elle continue de l'aimer car ce n'est pas que pour son physique qu'elle s'en était éprise. Fern également dévouée à son cousin Bailey atteint d'une maladie dégénérative incurable qui non seulement est un parent mais également son meilleur ami, une amitié très forte qui vous fait vibrer.

J'ai aimé Bailey, sa force de caractère, son optimisme constant, sa dévotion également pour les personnes qui lui sont chères. C'est le genre de personne qui vous donne une belle leçon de vie, qui vous enrichit rien qu'à son contact. Un jeune homme qui se bat au quotidien même si le combat est perdu d'avance.

L'auteur parvient également à nous sensibiliser sur la guerre en Irak, ces hommes tout juste sortis de l'adolescence qui se retrouvent confronter à la dure réalité de la guerre et qui n'en ressortent pas vivants ou tellement détruits, c'est tellement prenant que cela ne peut que nous toucher.

Ce roman nous fait passer par une palette complète d'émotions, j'ai pleuré, j'ai ri, mon cœur s'est serré tant de fois, je suis tombée amoureuse, j'ai haï, j'ai été perplexe, étonnée, subjuguée... que dire d'autre ?

C'est un livre qui mérite vraiment à être connu.