dimanche 29 juillet 2018

Je te hais... passionnément, tome 1 - Sara WOLF

Titre : Je te hais... passionnément, tome 1
Auteur : Sara WOLF
Edition : PKJ
Nombre de pages : 346 pages

Résumé : 

Isis Blake, 17 ans, a un objectif : ne JAMAIS retomber amoureuse. Alors qu’elle tente de s’intégrer dans son nouveau lycée, elle tient à ce que personne n’apprenne qu’avant elle était obèse… et qu’elle avait un coeur. Mais, au lieu de se faire discrète, Isis colle son poing dans la figure de Jack Hunter, celui qu’on surnomme » le Prince de Glace « . Dès lors les couloirs du lycée deviennent un champ de bataille. Leur guerre sera sans merci…

Mon avis :

Je ne sais pas pourquoi, j'avais un a priori pas nécessairement positif au sujet de ce roman. Je l'ai acheté... un peu sur un coup de tête, un achat compulsif dirons-nous et je me suis dit "nous verrons bien". 

Et bien, c'est tout vu. Je l'ai lu, dévoré, englouti, en une journée. Je n'ai pas pu le lâcher. Voilà ce qu'il s'est passé. 

J'ai adoré. Vraiment, vraiment. 

Je me suis laissée emporter dans cette "guerre" que se lancent Isis et Jack. Je me suis délectée dans leurs sales coups, dans l'évolution de leur relation, dans ce "Je t'aime, moi non plus". Ils apprennent à se découvrir au fur et à mesure de leur entreprise pour écraser l'autre et changent progressivement leur regard l'un vis à vis de l'autre, sans toutefois oser l'avouer totalement. 

Les intrigues secondaires (le passé d'Isis, le passé de la maman d'Isis, le secret de Jack qui touche également d'autres personnages comme Wren, Avery, Sophie,...) sont bien menées et servent vraiment le récit pour lui donner du relief et du palpitant. Elles sont distillées tout à long du récit et nous tiennent en haleine en permanence. 

Mon coup de cœur va à Isis. Même si toute l'intrigue est bien menée, elle est le gros point fort du roman. J'ai tout aimé chez elle ! Sa répartie (bon sang, sa répartie...), son caractère fort mais tendre, son côté impitoyable mais serviable à la fois. Bref... Isis. 
Evidemment, j'ai beaucoup aimé Jack, beau avec une bonne dose de mystère et de danger... Comment ne pas craquer. On le découvre également tout au long de l'histoire et il se dévoile progressivement pour nous donner le coup de grâce et on tombe amoureuse. 
J'ai adoré les autres personnages qui évitent les clichés et nous proposent un caractère complexe. Avery est une peste avec un passé douloureux, Kayla est plus qu'un simple joli visage et Wren est un nerd différent du cliché habituel. 

Je me demande ce que donne le récit en VO, mais la traduction VF est juste excellente. J'ai tellement adoré.

Sinon, c'est quoi cette fin ???? Mon dieu...

Bref, je vais me procurer le tome 2 sans tarder mais avec une petite appréhension. J'espère qu'il sera aussi bon que le premier, je croise tous mes doigts, tous mes orteils. 

vendredi 27 juillet 2018

Rouille - Floriane SOULAS

Titre : Rouille
Auteur : Floriane SOULAS
Edition : Scrineo
Nombre de pages:  

Résumé :

Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparait dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

Mon avis :

Je sais, je suis terriblement redondante...

Mais cette couvertuuuuuuuuuuuuure.... Bon sang, le petit bijou !!!

Je dois même dire que je me suis totalement laissée avoir par elle car le genre steampunk n'est pas mon domaine de prédilection (je n'ai strictement rien contre, loin de là. Mais, je ne sais pas pourquoi, je ne me plonge pas dedans à corps perdu). 

Rouille, premier roman de Floriane Soulas aka Sailor Flo, booktubeuse de son état, a été une franche réussite pour moi !

J'ai vraiment adoré ma lecture. 

L'histoire et les intrigues sont vraiment bien travaillées, le suspens est présent tout au long des pages et il pousse à tourner chacune d'elles avec une avidité croissante. Que l'on soit sur les traces d'une mystérieuse drogue, des enlèvements suspects laissant des cadavres à tous les coins de rue ou encore le passé oublié de notre héroïne, Violante, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer !

L'auteur(e/trice) a vraiment bien conçu son univers mélangeant passé et technologie mécanique créant une ambiance particulière et authentique, assez sombre et pesante. 

Les personnages sont, comme pour le reste, tout aussi bien travaillés. J'ai adoré Violante, sa force de caractère, son ingéniosité mais aussi sa bonté et son cœur volontaire. Je me suis laissée également attendrir par Léon. Ce proxénète qui dirige ses affaires d'une main de fer mais qui garde, bien cachée au fond de son cœur, une humanité tendre. 

Les révélations de fin sont à la hauteur du récit, et, bien que j'ai réussi à assembler quelques pièces, je n'ai pas été en mesure de recomposer tout le puzzle, ayant de belles découvertes sur les dernières pages. 

Le style de l'auteur est vraiment très abouti ! Vocabulaire riche et approprié, de belles tournures de phrases qui nous plongent dans l'aventure et l'ambiance. Vraiment, c'est un sans faute. 

Ce one-shot est une franche réussite pour moi, sur tous les plans. Je lirai d'autres titres de Floriane Soulas, à coup sûr. 

Je termine avec un petit bémol, plus sur la forme que sur le fond. En effet, j'ai été interpellée par des coquilles de mise en page. Je suis régulièrement tombée sur des dialogues dans lesquels il manquait les tirets, souvent le tiret du milieu lorsqu'il s'agissait de trois répliques. Je n'ai jamais vu cela auparavant et j'ai fini par me demander si c'était un code de littérature que j'ignorais. Une ou deux coquilles orthographiques légères, on fermera les yeux et, finalement, une petite coquille de mise en scène. En effet Violante prend une substance et décide de rester à même le sol. Elle s'endort et, chapitre suivant, à son réveil, elle roule pour tomber du lit et atterrir lourdement sur le plancher des vaches.

Honnêtement, ce n'est pas grand chose... Toutefois, j'avais envie de souligner ces petites accroches (après tant d'éloges, autant contrebalancer un peu, ça ménage les chevilles et le cou, hahaha).



mardi 24 juillet 2018

Mot à Mot - Lucy KEATING

Titre :Mot à Mot 
Auteur : Lucy KEATING
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 283 pages

Résumé : 


Annabelle, 17 ans, mène une vie parfaite. Des parents adorables, une superbe maison, et des résultats scolaires remarquables. Mais cette vie idéale bascule le jour où une auteure de romances ados à succès vient dans son lycée présenter son nouveau roman.
Annabelle est frappée par la similarité entre sa vie et celle de l’héroïne que décrit l’auteure… Et lorsqu’elle rencontre Will, le nouveau du lycée, elle comprend qu’il a forcément été « imaginé » pour elle : il est parfait ! Il a les mêmes passions qu’elle, il est attentionné et il est sublime…
Mais alors qu’elle s’apprête à sortir avec lui, son ami d’enfance, Elliott, semble soudain s’intéresser à elle. Annabelle ne peut s’empêcher de penser au cliché n° 1 des romances : le triangle amoureux ! Hors de question qu’elle tombe dans ce piège…
Il est temps pour Annabelle de reprendre en main sa propre destinée.


Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. 

Comme presque toujours avec Michel Lafon, je me laisse souvent avoir avec la magnifique cover (ils sont très forts pour les couvertures...). De plus, j'ai trouvé la quatrième de couverture originale, bien que j'avais quelques craintes de trouver l'histoire un peu niaise.

Et bien, j'ai vraiment beaucoup aimé ! C'est très original. 

L'héroïne qui est consciente d'être un personnage de roman, que son destin est entre les mains de l'auteur et qui se demande comment devenir maître de sa vie. C'est un récit, quand on y réfléchit, beaucoup plus complexe qu'on pourrait le penser et il amène à une certaine réflexion. Les messages qui se cachent derrière ce texte sont vraiment beaux. 

Plus simplement,j'ai beaucoup apprécié "le roman dans le roman", le triangle amoureux entre Annabelle, Will et Elliott. Avec la dimension particulière du récit, on échappe au triangle classique et j'ai vraiment apprécié. 

J'ai adoré Annabelle, son caractère, ses imperfections, je l'ai trouvée vraiment attachante. Will m'est apparu fort lisse, mais évidemment, c'était le but recherché par l'auteur(e/trice) donc je ne peux pas vraiment en tenir rigueur et Elliott tient bien son rôle également, un jeune homme plus complexe qu'on ne l'imagine et attendrissant. 

J'ai bien aimé que Lucie keating prenne son propre nom pour être "l'auteur du roman dans le roman" (est-ce qu'on me suit toujours ?), c'était un petit clin d’œil vraiment sympathique.

B ref, une bien meilleure lecture que ce à quoi je m'attendais, je suis vraiment ravie d'avoir découvert ce roman !

Wild Heart - Lily HAIME

Titre : Wild Heart 
Auteur : Lily HAIME
Edition : Milady
Nombre de pages : 323 pages

Résumé :


« Es-tu en colère Gabriel ? »
Cette question, le docteur Grant la lui a posée pendant trois ans, à chaque début de séance, durant toute sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé.
Bien sûr qu’il est en colère, il l’a toujours été – et il l’était surtout au lycée, où il voyait Vicky, ce garçon un peu trop souriant, un peu trop heureux. Ce garçon aux habits colorés, aux yeux gris, et qui semblait le regarder différemment. Un jour, Gabriel l’a poussé un peu trop fort. L’instant d’après, Vicky gisait au bas d’un escalier, sa jambe brisée. Handicapé, à jamais...
Depuis qu’il est sorti du centre correctionnel, Gabriel essaie de refaire sa vie. De travailler dans un garage. De renouer des liens avec sa sœur. Il écrit des lettres, aussi, des lettres d’excuse qu’il n’envoie jamais. Il se bat pour trouver un certain équilibre et contrôler cette rage qui le dévore... jusqu’au jour où, par hasard, sa route recroise celle de Vicky.


Mon avis : 

J'ai déjà lu l'un ou l'autre titre de Lily Haime (je pense notamment à "L'Ombre de nos Secrets" qui avait été un énorme coup de cœur). Aussi, quand Bragelonne a fait sa GrosseOP, j'ai acheté quelques titres de la maison d'édition, dont ce dernier.

Alors, j'ai passé un bon moment de lecture, mais rien de dingue non plus, ce n'est pas mon titre préféré de l'auteur(e/trice).

J'ai beaucoup aimé la trame et les intrigues qui sont vraiment bien travaillés et il y a quelques rebondissements que je n'ai pas vu venir. L'histoire ne se centre pas uniquement sur la relation entre Gabriel et Vicky, ce qui nous offre plus de profondeur au récit et qui le rend très dynamique. 

J'avoue que je ne me suis pas attachée plus que ça aux personnages, surtout Vicky. Bien que je salue le geste de l'auteur(e/trice) de vouloir nous présenter un homosexuel qui s'assume, qui assume sa part plus féminine, ça change des deux mecs saturés de testostérone qui se découvrent soudainement un penchant pour le même sexe. Donc, pour ça, j'ai aimé. Mais... je n'ai pas su m'y attacher à proprement parlé. Gabriel est un beau gosse, sombre et torturé, bourru avec un cœur tendre, bref il a tout du bookboyfriend. Toutefois, la magie de leur couple n'a pas opéré sur moi... 

Autre point que j'ai vraiment, vraiment aimé dans ce roman, c'est que l'homosexualité va de soi dans le récit. A aucun moment, Gabriel et Vicky n'ont besoin de justifier leur relation, Gabriel n'a pas à se cacher ou à se torturer pour trouver comment l'annoncer à ses proches. Il ne le fait même pas d'ailleurs. Il se met en couple et c'est tout. C'est comme ça que cela devrait toujours se passer. 

Voilà donc une lecture qui m'aura plu sans pour autant provoquer mille étincelles.  


dimanche 22 juillet 2018

Shades of Magic, Tome 1 - V. E. SCHWAB

Titre : Shades of Magic, Tome 1
Auteur : V. E. SCHWAB
Edition : Lumen
Nombre de pages : 505 pages

Résumé : 


Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard !


Mon avis : 

Voilà un petit moment que ce bijou traînait dans ma PAL. J'avais cédé à la pulsion de l'acheter suite aux excellents échos que j'en avais entendus. 

Effectivement, le titre vaut largement les louanges qu'on en chante. 

Evidemment, le gros point de fort du roman est tout l'univers. La magie, les quatre Londres dans des mondes différents (même si nous n'en découvrons que trois à proprement parlé). Je suis assez bluffée par tout le travail sur cet univers qui est immersif et prenant, sombre et addictif. 

Toute l'intrigue est rondement bien menée et les sous-intrigues qui, de prime abord, ne semblent mener nul part, convergent vers la trame principale pour l'étayer, la conforter, lui donner de la consistance. Tout est mené et abordé de main de maître et, vraiment, je salue le travail. 

Les personnages ne sont pas en reste, bien sûr. J'ai aimé Kell mais j'ai eu un énorme coup de cœur pour Lila. Leur duo est terriblement bien assorti et j'ai adoré leurs confrontations mais aussi leur solidarité l'un envers l'autre et cette pudeur qui les empêche de totalement s'épancher. 

Je me suis laissée entraîner par le style d'écriture. La traduction est presque mélodieuse, chantante, les tournures de phrases sont belles, les mots et le vocabulaire sont bien choisis, c'était doux et facile à lire. 

Les pages se tournent à une vitesse folle et ce livre a beau être un joli petit pavé, je l'ai dévoré en très peu de temps. 

Je lirai la suite avec grand plaisir, ça, c'est certain. 

vendredi 20 juillet 2018

Orgueil et Cécité - Jade RIVER

Titre : Orgueil et Cécité
Auteur : Jade River
Edition : MxM Bookmark - collection infinity
Nombre de pages : 248 pages

Résumé :

Jasper déteste Sam. Sam déteste Jasper. Leurs points communs s'arrêtent là. Et leur inimitié est une routine inébranlable et confortable. Jusqu'au jour où un accident les oblige à reconsidérer leur relation, à interroger leur passé respectif et peut-être à changer de regard l'un sur l'autre.

Mon avis : 

Il y a peu, j'ai découvert le Titre "Éclore, Tome 1, Puisque c'est ma Rose" de Jade River et j'avais tellement aimé que cela m'a donné envie de découvrir son autre roman publié.

Ce qui m'avait plu dans la plume de l'auteur(e/trice), c'était sa fluidité et, surtout, la justesse des émotions. Aucune précipitation, on évite les sentiments surgissant de nul part. J'avais beaucoup apprécié l'authenticité. 

Du coup, j'ai été ravie de retrouver cette "marque de fabrique" dans ce roman. Une romance entre deux jeunes adultes pleine de douceur, de pudeur et d'affection. 

Le fil rouge de l'histoire est la cécité soudaine de Sam et je l'ai trouvée vraiment bien exploitée. Les événements s'enchaînent et nous happent dans l'histoire avec délice. 

Les personnages sont vraiment très bien travaillés et j'ai aimé tant Jasper que Sam, leur deux personnalités sont pleines de complexité et de reliefs que l'on apprécie découvrir au fil des pages.

J'ai dévoré le roman et je suis pleinement satisfaite. 

Il ne me reste plus qu'à attendre - non sans une certaine impatience - la suite de "Éclore"...  



jeudi 19 juillet 2018

Off-Campus, Tome 1 : The Deal - Elle KENNEDY

Titre : Off-Campus, Tome 1 : The Deal
Auteur : Elle KENNEDY
Edition : Hugo&Cie
Nombre de pages : 491 pages

Résumé :


Hannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.

Mais quand il s'agit d'hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l'équipe de hockey de l'université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l'équipe. Ils vont passer un drôle d'accord.
Elle lui donne des cours et il l'aide à séduire le quaterback de l'équipe de football.

Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?


Mon avis :

J'ai eu envie de lire ce livre suite à une story sur Instagram de la maison d'édition (vous voyez à quel point je peux être faible ?).

Je suis, pour le moment, dans une période un peu plus romance contemporaine et je me laisse porter par mes envies.

Je l'ai lu, non que dis-je, je l'ai englouti en 24h et j'en ressors totalement satisfaite. 

L'histoire, bien entendu ne révolutionne pas le genre, pas de grosses surprises dans ce roman, soyons bien clairs. 

Toutefois, même si ça ne frôle pas le génie de l'originalité, ça a toutefois le mérite de sortir un peu des gros clichés. Hannah n'est pas une cruche coincée du cul qui bégaie dès qu'une apollon débarque devant elle (mille mercis à l'auteur(e/trice) de nous épargner ce cliché tellement utilisé qu'il donne envie de vomir), elle est intelligente, elle a de la répartie, et elle sait ce qu'elle veut. Elle a ses faiblesses, un passé douloureux (mais qui ne prend pas le pas sur elle et sur ses choix, autre point positif). Quant à Garrett, il est un peu plus cliché, le gars sportif branché à mort sur son sport, qui ne veut pas s'engager, qui aime juste s'envoyer en l'air... J'avoue qu'il rentre un peu plus dans le moule des stéréotype de ce genre littéraire. Maiiiiiiiiiiiiiiiis, il est mignon et attendrissant et il fait bondir notre petit coeur de midinette, alors on lui pardonne. 

J'ai adoré le fait qu'ils ne tombent pas dans les bras l'un de l'autre directement, j'ai adoré leurs joutes verbales, leurs affrontements, c'était super drôle, super rafraîchissant. 

Les événements s'enchaînent avec un bon rythme et on ne voit pas le temps passé tandis que les pages s'écoulent. 

Le style du roman est fluide et efficace. Je regrette les mots parfois un peu crus (je suis pas fan des dénominations un peu vulgaires pour décrire les différentes parties de l'anatomie d'un homme ou d'une femme, mais bon...) et j'ai parfois tiqué quand Hannah parle à Garrett en disant "- Mec, blablabla", j'ai trouvé que ça ne collait pas au personnage ou à une fille tout court. Mais bon, ça c'est totalement subjectif, j'en conviens. 

Toujours est-il que j'ai adoré, je me répète, et je conseille vivement le bouquin !

mercredi 18 juillet 2018

Lucide - Tome 1 : Initation - Soraya DOYE

Titre : Lucide - Tome 1 : Initation
Auteur : Soraya DOYE
Edition : Alter Real
Nombre de pages : 384 pages

Résumé : 

La nuit de ses dix-huit ans, Alaya découvre qu'elle est une Lucide, un être capable de vivre et de contrôler ses rêves. Sa rencontre avec Thomas, qui partage le même don, va la plonger dans un avenir inconnu où le danger sera omniprésent. Entre traques et révélations, elle devra se montrer impitoyable pour protéger sa famille et son secret. Guidée par son instinct et par son cœur, sa vie sera bouleversée à jamais. Une aventure au-delà des dimensions, à la limite de la réalité, au cœur de la Lucidité. Nous dormons en moyenne vingt-cinq ans au cours de notre vie. Si vous pouviez vivre consciemment vos rêves, que feriez-vous de toutes ces années ?

Mon avis :

Vous commencez à me connaître, un belle couverture couplée avec une quatrième de couverture alléchante... Et je suis faible. Oui.

Mais cette faiblesse me perdra... C'est certain. Et, pour le coup, j'aurais peut-être dû m'abstenir. Aoutch. Oui, c'est un peu dur, je le reconnais. 

L'idée de base, l'exploitation des rêves, est vraiment géniale. Cet aspect-là du roman est bien traité, bien ficelé, on sent le travail derrière et je ne me suis pas posé de question, les explications données me suffisant. 

Alors qu'est-ce qui n'a pas été ? 

Ce livre m'évoque un peu une jolie pierre précieuse brute, non polie (ouep, j'ai envie de faire de la métaphore). La narration est un peu gauche, une succession de phrases parfois maladroites qui heurtent la fluidité de la lecture. Les dialogues manquent d'authenticité et de crédibilité. J'ai, plus d'une fois, levé les yeux au ciel par ces échanges un peu à côté de la plaque. 

Si l'univers et la trame sont bien construits, ils sont toutefois amenés assez maladroitement. Il y a beaucoup, beaucoup de redites qui pèsent durant la lecture. Oui, le papa d'Alaya est merveilleux, gentil, plein d'amour et de bonnes intentions. Oui, Maya et Ethan sont tout pour Alaya, ils sont sa famille, son phare dans l'obscurité (roh, que je peux être poétique quand je veux...). Oui, les différentes façons qu'a Ethan d'appeler Alaya lui indiquent comment il se sent... ok, ok, on a compris. Il y a plein de petites redites parasites qui donnent l'impression qu'on nous prend un peu pour des gâteux incapables de retenir ce qui s'est dit quelques pages précédentes. 

L'évolution des relations des personnages est assez maladroite aussi, l'auteur est beaucoup dans la description plutôt que la perception. J'aurais préféré plus de "show, don't tell", Pas de place à l'imagination ou à la déduction, on nous décrit tout dans les moindres détails, ne nous laissant pas la possibilité de faire nos propres conclusions. 


La fin se précipite et arrive l'élément de fin que je n'ai pas du tout vu venir mais qui m'a semblé venir un peu de nul part. 

Bref, une lecture en demi-teinte en ce qui me concerne.   


mardi 17 juillet 2018

À Jamais, Tome 1, une Vie pour l'Autre - Fanny ANDRÉ

Titre : À Jamais, Tome 1, une Vie pour l'Autre
Auteur : Fanny ANDRÉ
Edition : Addictives (Luv)
Nombre de pages : 479 pages

Résumé :


Adehan Ataski a remarqué Chloé au milieu des autres. Son attirance pour elle est indéniable. Pourtant, il en a conscience, succomber est interdit : les conséquences seraient trop graves. Mais a-t-il vraiment le choix, peut-il lutter contre le destin ou est-ce un combat perdu d’avance ?

Atteinte d’un cancer, Chloé Messager se sait condamnée et n’attend plus grand-chose de la vie. Enfin ça c’était avant lui : Adehan Ataski. Il est différent des autres, son côté mystérieux l’intrigue et elle tombe peu à peu sous son charme. Jusqu’à ce qu’elle comprenne que la question essentielle est : qui est-il vraiment ?


Mon avis : 

J'avais beaucoup apprécié Bane Seed de l'auteur(e/trice) et j'avais très envie de la découvrir dans un autre genre. 

J'ai passé un excellent moment de lecture !

L'histoire est bien pensée, bien amenée et vraiment très bien travaillée. On se prend et on se perd dans cette romance qui sonne juste et douce et qui nous embarque avec plein de papillons dans le ventre. 

Par contre, je m'attendais à une romance contemporaine, il se trouve que c'est une romance fantastique, en réalité ! Haha ! Surprise !

Agréable surprise toutefois. Je ne veux pas en dire trop parce que tout est expliqué au fur et à mesure et nous allons de découverte en étonnement, je m'en voudrais de vous gâcher la surprise. Néanmoins, tout est bien pensé et amené. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est que Adehan et Chloé ne se contentent pas d'accepter les choses qui leur tombe dessus sous prétexte que c'est arrangeant. Cela ne leur semble pas juste et ils se battent bec et ongle pour ce en quoi ils croient et je trouve ça vraiment génial. 

Autant j'ai englouti la première "partie" du roman, autant la seconde m'est apparue plus lente, j'ai perdu un peu le rythme. 

J'ai adoré le personnage haut en couleurs (hahaha, c'est le cas de le dire) de Chloé, pleine de vie, de répondant, de caractère et d'authenticité. Je l'ai adorée dans ses forces, ses faiblesses, ses convictions, ses doutes et, surtout, dans son amour pour Adehan. J'ai énormément apprécié ce dernier, loin des stéréotypes du beau gosse bourré de testostérone et viril au possible. Ce garçon là est fort mais plein de doutes, il est attendrissant sans paraître nunuche. 

Un duo qui m'a totalement conquise en somme. 

Les personnages qui gravitent autour sont également très bien construits et crédibles.

Une plume efficace, fluide et délicate. Les moments de romance sont dépeints avec une justesse qui touche au cœur. 

Bref, j'ai beaucoup aimé !!

dimanche 15 juillet 2018

Lune Pourpre, Tome 1 : Initiée - Laëtitia DANAE

Titre : Lune Pourpre, Tome 1 : Initiée
Auteur : Laëtitia DANAE
Edition : SNAG
Nombre de pages : 508 pages

Résumé : 

"Un jour, on m'a dit que ce pouvoir exacerbé qui grandissait en moi ne pouvait plus être caché. Pour le bien de toutes les espèces opprimées, je me devais d'être une initiée". Lilith, fille de paysan, vit en autarcie dans un village reculé, mangé par les superstitions et les cultes de divinités. Obligée de dissimuler sa vraie nature, elle reçoit un jour la visite d'un homme très singulier, qui prétend pouvoir la protéger de tous les dangers. Malgré elle, Lilith va devoir faire face à de nouvelles responsabilités, dans un monde où elle est considérée comme une icône susceptible de redonner à Hibendrill sa splendeur d'antan.

Mon avis : 

Poussée par la curiosité, je me suis procuré ce roman. J'avais envie de découvrir à la fois cette nouvelle maison d'édition, mais aussi l'auteur(e/trice). 

Concernant l'objet en lui-même, magnifique livre, couverture soignée et envoûtante, mise en page top, rien à redire. 

Je ressors de ma lecture globalement satisfaire, mais...

Initiée nous offre une immersion totale dans un univers magique prenant et rondement bien construit. Laëtitia Danae n'a pas lésiné sur la construction de son monde,  c'est un gros travail qu'elle nous propose et c'est vraiment réussi. 

Toutefois, il m'a fallu 1/3 du roman, soit les 200 premières pages environ pour vraiment accrocher. 200 pages... c'est long ! 

Je suis assez partagée sur ces premières pages parce que je conçois qu'elles soient nécessaires, elles sont utiles, par contre, qu'est-ce que c'est lent ! Ça manque terriblement de rythme ! 

Concernant les personnages, aucun ne m'a transcendée. Ils ont leur identité propre, on les distingue mais ils manquent un brin de profondeur. Lilith/Moira manque d'évolution entre ses 10 ans, 15 ans et 18 ans. Je n'ai pas vraiment vu l'évolution de l'enfant à l'adolescente. Elle fait très mature tout de suite. Idem pour Melhen et Douce, ils ont manqué de progression à mes yeux. 

Sinon, l'intrigue est vraiment bien structurée, on ne manque ni d'action, ni de rebondissement. Tout cet aspect là est coordonné avec brio. Vraiment. Le triangle amoureux est bien mené et le personnage d'Helian pique la curiosité. 

Pour finir, j'ai eu un peu de mal avec le style de l'auteur(e/trice). Le phrasé m'a parfois un peu pesé. Je l'ai trouvé lourd par moment, rendant ma lecture laborieuse. Quant aux descriptions... il y en avait trop, j'ai été noyée. Tout est trop décrit à mon goût. Je comprends la nécessité de planter le décor afin de pouvoir s'imaginer ces lieux évoquant un peu Fondcombe du Seigneur des Anneaux. Toutefois, pour moi, trop de descriptions tue la description. Certains se délecteront de ces passages riches en détails qui les emmèneront tout droit vers ces contrées imaginaires.

Une lecture qui m'aura embarquée sur le tard, des personnages en demi-teinte,  un style un peu lourd en description qui m'aura fait décrocher par moments, mais un dernier tiers fort prenant. 

Je lirai certainement la suite pour voir où Laëtitia Danae mène son histoire.



mercredi 11 juillet 2018

La Magie de Paris, Tome 3 : Ici et Ailleurs - Olivier GAY

Titre : La Magie de Paris, Tome 3 : Ici et Ailleurs
Auteur : Olivier GAY
Edition : Castelmore
Nombre de pages : 288 pages

Résumé :


Nous sommes tous le monstre de quelqu'un…


La tension est de plus en plus vive entre Chloé, Thomas, David et Cassandre.

Pourtant, confrontés à un monde qu'ils ne connaissent pas et à des dangers imprévisibles, ils vont devoir se serrer les coudes pour survivre – et retrouver leur univers. Car ce qu’ils vont découvrir en chemin risquent de remettre en cause toutes leurs certitudes…

Et si on leur mentait depuis le début ?


Mon avis :

Le second tome m'avait tellement plu que je n'ai pas résisté à l'envie d'entamer directement ce troisième et dernier volume de la saga. 

Inutile de faire durer le suspens plus longtemps, sans surprise, j'ai adoré, une fois de plus (ça en deviendrait presque lassant. Presque). 

No héros se retrouvent donc de l'autre côté de la faille et nous entrons dans un univers parallèle, l'univers des "goules". 

Basé sur la mythologie égyptienne, c'est un monde intriguant et complet qui s'offre à nous où l'ancien côtoie la magie avec un équilibre très crédible. 

Les révélations sont à leur apogée dans ce dernier tome et nous avons toutes les réponses à nos questions. 

Nous avons encore droit à une belle évolution du côté des personnages. Bien que je ne l'aime toujours pas, nous découvrons d'autres facettes de Cassandre, elle nous apparaît un brin (un brin!) plus humaine. Grosse surprise pour ce roman : Nour, l'outsider du groupe, dirons-nous. Tellement "humaine", mais tellement déterminée, je l'ai beaucoup aimée. Je suis un chouïa déçue concernant David. J'espérais vraiment qu'il se dévoile un peu plus dans cette dernière partie (surtout que bon, il est en tête de couverture, je dis ça, je dis rien). Evidemment Chloé et Thomas sont toujours mes chouchous de cette trilogie, incontestablement, que ce soit individuellement ou en duo. 

Concernant la résolution du triangle amoureux, je suis ravie de l'aboutissement proposé. C'était, à mon sens, le choix le plus avisé et le plus crédible. C'était beau, touchant et délicat (mais qu'ils sont meugnnnoooooonnns).

Un dernier tome à la hauteur des deux premiers. On y retrouve tout ce qu'on aime : de l'action, des révélations, des personnages forts et de l'humour, de l'humour et de l'humour. 

Un grand merci Monsieur Gay pour ces excellents moments de lecture. 

Bon, du coup, c'est fini alors ?

Ha... on me souffle à l'oreillette que l'auteur en a encore sous le coude avec de la fantasy adulte. haaaaaaaaaaaaa... ben fallait le dire plus tôt. Et bien, on va voir ce qu'il a dans le ventre dans ce registre. Sans pression aucune. 


lundi 9 juillet 2018

La Magie de Paris, Tome 2 : le Calme et la Tempête - Olivier GAY

Titre : La Magie de Paris, Tome 2 : le Calme et la Tempête
Auteur : Olivier GAY
Edition : Castelmore
Nombre de pages : 313 pages

Résumé :

Après le désastre à la tour Eiffel, Thomas et Chloé sont en probation. Sur l’ordre de Mickael, David a rejoint leur classe afin de les protéger. Ou de les surveiller. Désormais, Chloé doit jongler entre préoccupations quotidiennes, combats contre les Goules… et une quête très personnelle. Car, maintenant qu’elle connaît sa condition, la jeune fille refuse de se lamenter sur son sort. Elle veut retrouver sa vie d’avant ! Et pour cela, elle n’hésitera pas à utiliser les rituels les plus anciens et les plus obscurs que Thomas pourra dénicher, même si cela mécontente quelques Mages au passage, même si cela implique d’aller au-devant du danger – et même si David risque de se dresser contre elle.

Mon avis : 

Bon.

Bon.

Bon, bon, bon.

C'était pas ça hein. Quelle déception...


Naaaaaaaaaan je déconne. Vous y avez cru ?

En vrai, j'ai adoré. Evidemment. 

J'ai adoré retrouver Chloé et son complexe avec ses épaules de camionneur. J'ai adoré Thomas, mon personnage chouchou de cette saga jusqu'à présent. J'ai bien aimé retrouvé David, ce roc imperturbable qui en cache bien plus qu'il n'y paraît. 

Un second tome tout aussi palpitant que le premier, avec l'intrigue qui se poursuit et qui s'approfondit [vivement le tome 3, d'ailleurs. Ha, mais cornegidouille, il est dans ma PAL, comme ça tombe bien (Monsieur Gay, si vous passez par là, petit clin d’œil rien que pour vous)].

C'est une lecture sans prise de tête avec une histoire prenante et qui se complexifie de tome en tome, nous tenant en permanence en haleine. 

Des personnages toujours aussi attachants, drôles, avec des joutes verbales qui sont vraiment la marque de fabrique de l'auteur et que j'adore (les joutes hein, pas d'embrouilles...) ! J'ai ri, j'ai ri, j'ai ri.

Le triangle amoureux sort aussi des sentiers battus, je le trouve crédible et adorable. Je ne sais pas vers qui Cloé va finalement se tourner mais, comme précisé ci-dessus, j'ai une préférence pour Thomas. Et tant pis s'il est plus petit qu'elle et moins bien bâti que David, et tant pis si, à priori ce n'est pas le duo le mieux assorti. L'auteur nous a déjà prouvé dans ses autres récits qu'il ne s'arrêtait pas à ce genre de détails, n'est-ce pas ? (Oui, je cherche à me rassurer, oui, j'avoue). 

Merci Monsieur Gay de provoquer en moi tant de haine, l'urticaire menace de poindre chaque fois que Cassandre se trouve dans les parages (quoique mention spéciale pour le "Et le bras, et le ventre, et l'épaule, et la tête, alouette". Mon dieu, le fou rire).

Bref, je m'égare. 

En résumé, un second tome à la hauteur du premier, largement. On évite le second tome de transition ennuyeux comme ça peut parfois arriver et on se retrouve à la dernière page à bout de souffle à vouloir connaître la suite. 

D'ailleurs, si vous me cherchez, je me trouve dans les parages d'"Ici et Ailleurs".



vendredi 6 juillet 2018

Puisque c'est ma Rose, Tome 1 : Eclore - Jade RIVER

Titre : Puisque c'est ma Rose, Tome 1 : Eclore
Auteur : Jade RIVER
Edition : MxM Bookmark - collection infinity
Nombre de pages : 320 pages

Résumé :


Lectrice acharnée, boxeuse à ses heures perdues et lycéenne à peine studieuse... Abélia se sent en décalage avec les jeunes de son âge.



Heureusement pour elle, sa nature discrète lui permet de rester à l'écart de l'agitation de ses camarades. Et surtout, loin des problèmes.

Le jour où M. Valverde, son nouveau professeur de littérature, arrive au lycée, Abby est certaine qu'entre eux le courant ne passera pas.

Mais au contraire, cette rencontre l'électrise et le contrôle qu'elle exerce tant bien que mal sur ses émotions vole bientôt en éclats.

Conscients que le lien qui se tisse entre eux est interdit, tous deux vont s'efforcer de garder leurs distances. Mais pourront-ils lutter longtemps contre leurs sentiments ?


Mon avis : 

Ce titre avait attiré mon intérêt dès l'annonce de sa sortie. J'ai donc patiemment attendu sa sortie en format papier pour me le procurer et je l'ai tout de suite entamé. 

J'étais curieuse de découvrir comment l'auteur(e/trice) allait aborder ce thème sans tomber dans des clichés ou des banalités à pleurer. 

Et bien, je ressors de ma lecture conquise. Vraiment. J'ai tout aimé dans ce roman. 

Tout d'abord, j'ai apprécié la façon dont Jade River aborde cette romance, cette relation entre Abby et Arthur. Pleine de bon sens, de crédibilité et de maturité. Tout m'est apparu sensé et c'était fort agréable, prenant, émouvant. Ensuite j'ai aimé les intrigues secondaires comme les problèmes que rencontre Noah, le mystère qui plane autour d'Arthur et sa famille/son passé, l'interrogation que pose cette voiture qui semble suivre Abélia sans que l'on sache pourquoi. Toutes ces sous-intrigues ponctuent et alimentent le récit afin de ne pas nous ennuyer un instant.

Un roman bien rythmé, riche en intrigue principales et secondaires, je salue. 

Ensuite, j'ai vraiment adoré les personnages. Ils sont excessivement bien travaillés. Chacun a son identité, sa complexité, son vécu, on sent le bagage que chacun d'eux traîne avec lui, ce qui les rend tellement vivants, presque palpables. J'aurais pu m'attendre à croiser Elouen au coin de ma rue. L'auteur nous évite les clichés, je l'en remercie vivement, et n'a pas peur de sortir des schémas vus et revus. Quel plaisir de découvrir que les parents d'Abby sont deux hommes. Le contexte est très bien amené, s'imposant comme quelque chose de naturel, tout en soulevant aussi la problématique du regard des autres. 

Je me suis perdue avec délectation dans les conversations entre Abby et Arthur, sur tous leurs débats sur la littérature, sur les réflexions au sujet de la vie, de la quête de soi. C'était rondement bien mené et cela permet même de se poser des questions soi-même sans que cela soit pesant. Je tenais à souligner ce travail qui, l'air de rien, a dû demander beaucoup de réflexion à l'auteur(e/trice). 

Pour finir, le style est fluide, efficace, immersif. Sans fioriture mais élégant, on se laisse porter par les mots et les émotions que nous livre le roman. 

Une excellente lecture, pleine de douceur, de poésie, des sentiments justes qui font serrer noter petit cœur d'artichaut. J'ai hâte de lire la suite.