jeudi 8 novembre 2018

Le Noir est ma Couleur, Tome 5 : Le Piège - Olivier GAY

Titre : Le Noir est ma Couleur, Tome 5 : Le Piège
Auteur : Olivier GAY
Edition : Rageot
Nombre de pages : 277 pages

Résumé :

Manon et Alexandre ont atteint le repaire des Mages Noirs auprès desquels la jeune fille espère trouver des réponses à son pouvoir. Un pouvoir toujours plus sombre, toujours plus puissant. 

De nouveaux alliés pourraient les aider à percer le secret qui pèse sur elle mais personne n’est à l’abri d’une trahison. Le piège ne va-t-il pas se refermer sur eux ? 

Résisteront-ils aux forces qui tentent de les séparer ? 

Deux destins liés malgré les apparences…

Mon avis :

Nous y sommes. Je referme le dernier livre de cette saga et une page se tourne (au sens propre comme au figuré, haha). 

J'ai aimé "Le Noir est ma Couleur" de la première à la dernière ligne. Vraiment. C'était un coup de cœur d'un bout à l'autre. 

L'intrigue menée sur les cinq volumes est haletante et pertinente, rien ne s’essouffle, rien ne se perd, tout se bonifie.

Je quitte Manon et Alexandre avec une petite pointe au cœur, je me suis beaucoup attachée à eux. Mon personnage préféré restera incontestablement Alexandre. Rien que pour lui, la saga mérite d'être lue (et c'est sans parler du reste). J'ai aimé le point final sur l'histoire et l'aboutissement des liens et relations. 

Je ne peux malheureusement pas en dire trop sous peine de spoiler, et ce serait tout de même foutrement dommage. 

J'ai également aimé les petites portes restées ouvertes. J'espère sincèrement que l'auteur tiendra ses promesses de les franchir afin de nous permettre de replonger dans les couleurs avec d'autres protagonistes comme Théo, Lyse et Arthur (j'ai énormément accroché au personnage torturé et tourmenté de Théo).

Voilà donc une saga que je ne peux que recommander, elle est aussi belle qu'agréable à lire.  

mercredi 7 novembre 2018

La Prophétie des Anges, Tome 1 : Traqués - Marina Joy SHARP

Titre : La Prophétie des Anges, Tome 1 : Traqués
Auteur : Marina Joy SHARP
Edition : Epta publishing
Nombre de pages : 550 pages

Résumé :

Elle rêve de lui chaque nuit. Il ignore jusqu’à son existence. Le destin va se charger de les réunir... Lorsque la vie d’Hannah se trouve menacée, Zeke est envoyé pour la sauver. Parce que c’est ce que font les Anges : protéger les humains des forces démoniaques. Qui sont ces créatures qui oeuvrent dans l’ombre ? Pourquoi est-elle visée ? Il l’ignore. Une seule certitude : cette jeune humaine exerce une curieuse ascendance sur lui. Au milieu du danger, du sang, de la mort, un lien magnifique se tisse entre les deux jeunes gens. Peu importe que ce soit interdit, peu importe qu’ils risquent mille tourments... L’ennemi avance dans l’ombre. Il convoite la belle Hannah et détruit tout sur son passage. Zeke sera-t-il de taille face à ce qui s’annonce ? Peut-elle se fier à lui ainsi qu’à ses courageux lieutenants ? Avant qu’ils ne puissent faire marche arrière, ils se retrouvent entraînés dans une guerre ancestrale qui les dépasse...

Mon avis :

Il faut bien l’avouer, la couverture attire franchement le regard. Du coup, on tourne le livre pour lire le résumé et, bien qu’ayant un petit à priori sur une impression de déjà-vu, on est tout de même tenté de voir ce que le roman a dans le ventre.
Alors, concrètement, le récit est riche. Riche en contenu, riche en intrigues, riche en révélations et en rebondissements. L’autrice, Marina Joy SHARP, ne ménage pas ses personnages (surtout Hannah) et leur fait vivre moult péripéties durant ces 550 pages.
Le mythe des anges est vraiment bien exploité, il y a beaucoup d’explications qui apportent une certaine crédibilité au récit ainsi que de la consistance. Ajoutons à cela de la magie, des prophéties, des lignées maudites et on obtient un bon cocktail alléchant.
Tous les rebondissements et révélations sont bien distillés au fil de l’histoire avec l’implantation de petites pistes et indices pour recouper le tout.
Par contre, là où le bât blesse, c’est dans la narration et, surtout, dans les dialogues. En effet, j’ai trouvé que le texte, dans la forme plus que le fond, manquait d’aboutissement et de travail. Il m’est apparu abrupt et j’ai souvent été interpellée, la lecture manque de fluidité. Les dialogues sont cruellement dépourvus d’authenticité et de crédibilité.
Les personnages sont, à mon goût, soit insipides, soit horripilants, soit caricaturaux. Et quand je dis horripilants, je pense à Hannah principalement. L’autrice souhaite nous proposer une héroïne forte avec un caractère bien trempé. Toutefois, elle nous apparaît capricieuse et place ses priorités dans des futilités. Quant aux anges, vieux de plusieurs milliers d’années — dois-je le préciser ? —, ils ont la mentalité et la maturité d’adolescents en pleine crise existentielle.
J’aimerais aussi mentionner quelques fautes d’orthographe qui m’ont sauté aux yeux. Je pense notamment à Hannah qui clame à plusieurs reprises des « Désolé » (à moins que l’autrice nous réserve des surprises quant au genre de son personnage…), mais également à des soucis d’expression : par exemple, « je lui fus gré » à la place de « je lui sus gré ».
Une ou deux coquilles sont, à mes yeux, pardonnables. Dans ce roman, j’ai trouvé les fautes trop nombreuses et flagrantes pour ne pas les mentionner.
Le texte est prometteur et l’histoire riche en intrigues et rebondissements. Le tout est malheureusement un peu gâché par la narration souvent trop maladroite et des dialogues peu crédibles.


(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture: http://www.unbrindelecture.com/2018/11/la-prophetie-des-anges-1-traques-de.html?fbclid=IwAR0vM2FN8WlqVltxcydlFz8My1tNfY2trJ8YnuGhkgBQQiAC5lUjSnyNHRo)

dimanche 4 novembre 2018

Le Noir est ma Couleur, Tome 4 : L'Évasion - Olivier GAY

Titre : Le Noir est ma Couleur, Tome 4 : L'Évasion
Auteur : Olivier GAY
Edition : Rageot
Nombre de pages : 288 pages

Résumé : 

Manon et Alexandre fuient Paris pour Nice où des Mages Noirs doivent aider la jeune fille à contrôler ses nouveaux pouvoirs. Traqués par le Conseil des Mages, recherchés par la police, ils empruntent de petites routes en scooter. Au fil des heures, les pouvoirs noirs de Manon s’affirment de manière inquiétante, mettant Alexandre en danger…

Mon avis : 

Je savais que j'avais eu une brillante idée en achetant les trois tomes d'un coup. Je savais, connaissant les tendances sadiques de l'auteur, que chaque fin de tome serait une invitation éhontée à lire avidement la suite. J'ai donc, tout naturellement, entamé "L'Évasion" après le tome 3. 

Manon et Alexandre sont en fuite durant tout le roman et les pages se tournent à une vitesse surprenante. D'abord, le roman est assez court, 288 pages, ensuite, il leur arrive tant de complications, péripéties, contretemps et j'en passe, qu'on peine à retrouver notre souffle jusqu'au point final. Et lorsque la dernière page se présente, on évacue le peu d'air qu'il nous restait par cette fin sadique à souhait. 

L'intrigue est toujours aussi bien menée. Je pense, à ce stade-ci, ne pas prendre trop de risques en affirmant que la saga est une vraie réussite, que toute la trame, toutes les aventures sont brillamment travaillées. Le lecteur ne peut que prendre plaisir à suivre les aventures de la petite écolière modèle et sa brute de prince charmant. 

D'ailleurs, Olivier Gay nous offre une belle progression au niveau de la relation entre nos deux protagonistes qui sont livrés à eux-mêmes, doivent compter l'un sur l'autre et passer tout leur temps entre quatre yeux. J'ai beaucoup aimé la foi inébranlable d'Alexandre, j'aime sa loyauté. Même avec ses peurs et ses doutes, il continue de suivre le chemin qu'il a choisi. Je l'aime énormément pour cela. Quant à Manon, j'ai souffert avec elle. J'ai vraiment eu mal au cœur dans ses moments difficiles, j'ai eu peur pour elle, toute cette magie qu'elle peine à contrôler, toutes les conséquences que cela implique, non seulement sur sa personne mais aussi pour Alexandre. 

Je ne m'étalerai pas trop sur le style de l'auteur qui reste fidèle à lui-même. Toujours autant d'humour et de références douteuses. J'aime et je valide, forcément. 

Je me plonge donc dans le 5e et dernier volet de la saga, non sans une certaine émotion, il va bientôt falloir dire au revoir aux personnages. Mais pas encore... pas encore. 


vendredi 2 novembre 2018

Le Noir est ma Couleur, Tome 3 : La Riposte - Olivier GAY

Titre : Le Noir est ma Couleur, Tome 3 : La Riposte
Auteur : Olivier GAY
Edition : Rageot
Nombre de pages : 304 pages

Résumé :


Depuis que Jordan, un jeune mage, est arrivé au lycée, Manon est en danger. Il menace de révéler son secret et de la dénoncer au Conseil si elle ne s'éloigne pas d'Alexandre.


Mais l'union fait la force. Quand Alexandre découvre les manœuvres de son rival, il persuade Manon de riposter.

Violemment.

Va-t-elle commettre l'irréparable ?


Mon avis : 

Lors de la réédition des deux premiers volet, je les avais ... engloutis. 

J'annonce tout de suite : il va arriver la même chose à la suite. 

Le Noir est ma Couleur est une saga que j'aime énormément et j'ai vraiment envie de découvrir toutes les aventures qu'elle contient ainsi que la façon dont elle se termine. De plus, je souhaite voir trôner la fratrie réunie sur ma bibliothèque... J'ai mal au cœur de les voir séparés (oui, je suis sentimentale, je sais).

Pour en revenir au vif du sujet, nous retrouvons Manon et Alexandre exactement là où nous les avions laissés à la fin de "La Menace", après que Jordan ait fait du chantage à Manon pour qu'elle s'éloigne d'Alexandre. 

Mais c'est sans compter sur l'entêtement de ce dernier qui ne compte pas en rester là et qui veut découvrir ce qu'il se trame (intelligent le gaillard, mine de rien).
Manon, quant à elle, doit jongler entre le chantage de Jordan et le Noir qui s'insinue de plus en plus en elle, gagnant du terrain et du contrôle. L'histoire prend une dimension plus sombre (en même temps... le Noir est sa couleur... hahaha), plus dramatique aussi. Les événements que vit et même subit Manon m'ont vraiment pincé le cœur. Par contre, j'aime beaucoup le tournant que prend la relation entre nos deux héros. 

Le roman est court et rythmé. Une fois de plus, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer ! Nous faisons quelques découvertes surprenantes (notamment concernant Jordan), mais aussi à propos du Noir. Quelques petites informations sont distillées, pas assez pour en connaître tous les tenants et aboutissants, mais suffisamment pour vouloir plonger dans "L'Évasion". 

J'ai retrouvé la plume d'Olivier GAY avec beaucoup d'enthousiasme. Sans conteste, le Monsieur sait écrire ! (Ha bon ?) Le récit est très abouti, la narration est excellente et les dialogues sont d'une justesse exemplaire. 

J'ai adoré ma lecture. D'ailleurs, si vous me cherchez, je suis dans le tome 4.