lundi 6 juillet 2015

Invisibilité - A. CREMER et D. LEVITHAN


Titre : Invisibilité
Auteur : A. CREMER et D. LEVITHAN
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 432 pages

Résumé : 

Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu'au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais.

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour leur confiance et ce partenariat.

Un roman très prometteur au vue de la quatrième de couverture ! 

J'en ressors avec un avis mitigé. Agréable à lire, sans plus.

L'idée de base est vraiment très originale, l'intrigue est relativement bien ficelée et bien menée, on sent le travail de l'auteur dans la recherche et l'élaboration de son histoire. J'ai été assez surprise quant à l'origine de l'invisibilité de Stephen, je ne m'y attendais pas donc c'était un bon point. A partir de là on rentre dans un univers un peu plus "fantastique" qui est agréable à lire. Je suis restée un peu insatisfaite sur la fin que j'ai trouvé moyennement aboutie. C'est une fin "ouverte" qui laisse présager une suite mais je ne l'ai pas trouvée assez nette.  J'ai également trouvé qu'ils tombaient amoureux l'un de l'autre trop vite, que ça se précipitait un peu. 

Quant aux personnages, je les ai appréciées sans pour autant m'attacher plus que cela. Ils sont tous crédibles, les caractères sont assez bien travaillés mais je n'ai pas eu d'étincelles. Stephen a un caractère à la fois réservé mais quand même déterminé, Elizabeth est une fonceuse avec un caractère on ne peut plus bien trempé (elle plaira à beaucoup de gens je pense) quant à son frère Laurie, il est vraiment drôle et apporte du pétillant à l'histoire, il amuse beaucoup.

Le style d'écriture des auteurs est simple et efficace, l'alternance du point de vue de Stephen et d'Elizabeth apporte un plus indéniable dans l'histoire, cela permet d'avoir vraiment une vue d'ensemble et de savoir ce qu'ils pensent tous les deux.

Je dirais donc qu'il s'agit là d'une agréable lecture d'été, sans prise de tête, sans prise au cœur non plus...