lundi 25 mai 2020

Et tu embrasseras mes Larmes - Fleur HANA

Titre : Et tu embrasseras mes Larmes
Auteur : Fleur HANA
Edition : Harlequin (&N - New Adult)
Nombre de pages : 320 pages

Résumé : 

Il va lui apprendre à pleurer. Elle va lui apprendre à aimer. Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur. Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir. Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin ?

Mon avis : 

Des romans de Fleur HANA, j'en ai déjà lus quelques uns. Certains que j'ai aimés, d'autres un peu moins. 

Dans ce roman, j'ai surtout apprécié le personnage de Valentin. J'ai apprécié ce côté mauvais dragueur, sensible, imparfait. Angie, quant à elle, est pleine de caractère et a un certain humour qui m'a bien fait rire. 

Globalement, la lecture a été bonne sans être révolutionnaire. De plus, il y a quelques choix dans l'histoire qui m'ont un peu dérangée, mais à ce niveau c'est purement une appréciation personnelle. 

Les thèmes abordés sont très bien traités et l'auteure n'a pas peur de malmener un peu ses personnages pour donner du relief à l'histoire. 

La plume est toujours aussi efficace et immersive. Le mélange d'humour et d'émotion nous emporte sans aucune difficulté. 



samedi 23 mai 2020

Crescent City, tome 1 : House of Earth and Blood - Sarah J. MAAS

Titre : Crescent City, tome 1 : House of Earth and Blood
Auteur : Sarah J. MAAS
Edition : Bloomsbury
Nombre de pages : 803 pages

Résumé : 


Half-Fae, half-human Bryce Quinlan loves her life. By day, she works for an antiquities dealer, selling barely legal magical artifacts, and by night, she parties with her friends, savouring every pleasure Lunathion—otherwise known as Crescent City— has to offer. But it all comes crumbling down when a ruthless murder shakes the very foundations of the city—and Bryce’s world.

Two years later, her job has become a dead end, and she now seeks only blissful oblivion in the city’s most notorious nightclubs. But when the murderer attacks again, Bryce finds herself dragged into the investigation and paired with an infamous Fallen angel whose own brutal past haunts his every step.

Hunt Athalar, personal assassin for the Archangels, wants nothing to do with Bryce Quinlan, despite being ordered to protect her. She stands for everything he once rebelled against and seems more interested in partying than solving the murder, no matter how close to home it might hit. But Hunt soon realizes there’s far more to Bryce than meets the eye—and that he’s going to have to find a way to work with her if they want to solve this case.

As Bryce and Hunt race to untangle the mystery, they have no way of knowing the threads they tug ripple through the underbelly of the city, across warring continents, and down to the darkest levels of Hel, where things that have been sleeping for millennia are beginning to stir...


Mon avis : 

Sarah J. MAAS, c'est une de mes auteurs préférés. C'est une auteure que j'adore et que j'admire. 

La saga ACOTAR m'a marquée et fait partie de mes séries chouchous. 

Du coup, quand j'ai découvert la sortie de sa nouvelle fantasy, je n'ai pas pu résister. 

Déjà la couverture... Seigneur... Les images sur Internet ne lui rendent même pas justice. 

Crescent City, c'est 800 pages (800 pages !!!!!) de bonheur. 

Ici, il n'est pas question de dire "ce tome 1 introduit l'univers, blablabla". Il n'introduit rien du tout. Il plonge au cœur du sujet, au cœur de l'action et il ne faut pas attendre 100 pages pour, déjà, tomber sur son popotin. 

Toutes les intrigues sont incroyablement maîtrisées. C'est de l'art à ce niveau, c'est du génie pur. Je me prosterne devant tant d'intelligence. Des intrigues dans les intrigues, des fausses pistes, des espoirs, du désespoir, l'auteure nous balade tranquillement dans son récit et on se laisse faire avec tant de plaisir. Oui, Sarah, malmène mon pauvre petit cœur, avec plaisir Sarah. 

Il n'y a aucune longueur, il n'y a aucun défaut. Rien. 

Les personnages... Ah... Comme si elle n'était déjà pas assez douée à maîtriser l'histoire, le grand grand talent de Sarah J. MAAS réside dans ses personnages. Tellement... tellement ! Voilà. 
Ils sont complexes, ils sont attachants, il sont formidables. On les aime avec passion, on les déteste avec virulence. 

La plume est, comme toujours, incroyablement belle et efficace. 

C'est le puissant coup de cœur de cette année 2020, je crois. Je le relirai à sa sortie en français, c'est une certitude. 

mardi 19 mai 2020

Love & Lies On Campus - part 1 - Emma GREEN

Titre : Love & Lies On Campus - part 1
Auteur : Emma GREEN
Edition : Addictives
Nombre de pages : 191 pages

Résumé : 


Pour Arlo, une seule règle : on ne touche pas à Tillie.
À la fac de San Diego, depuis quatre ans, Arlo Sheridan est chez lui : ici il respire vraiment. Enfin, il respirait, jusqu'à ce que "Baby Tillie" ait l'âge de les rejoindre sur le campus, Colleen et lui.

Colleen, c'est la grande sœur de Tillie et la meilleure amie d'Arlo. Ces deux-là sont liés par un truc indéfinissable et rien ni personne ne pourrait passer avant leur amitié.
Mais la petite sœur intouchable n'a plus rien d'un bébé. Son arrivée pourrait même tout changer...
Arlo a été chargé de veiller sur les sœurs Sinclair comme un grand frère. Parce que sur le campus de la San Diego State University, les dangers sont partout.
Et surtout là où on ne les attend pas. Peut-être même que le plus grand danger, pour elles deux, c'est lui.


Mon avis : 


Love lies on campus est le premier roman que je lis d’Emma GREEN. Je connaissais les auteures de nom sans pourtant m’être jamais penchée sur un ouvrage. J’avoue que la couverture et le résumé m’ont un peu fait penser à la saga Off-Campus d’Elle KENNEDY, alors je me suis dit : pourquoi pas ?


J’ai donc entamé cette lecture, curieuse de ce qu’elle avait à offrir. Arrivée au premier tiers, tout était possible. Les personnages me semblaient bien travaillés, chacun avait une personnalité et des casseroles à gérer, ce qui pouvait se montrer intéressant. J’avais quelques réserves sur Tillie tout droit sortie du cliché de la fille parfaite prude et bien sous tous rapports, mais je me suis dit, il peut encore y avoir un twist sympa.

Mais il n’y en a pas eu, par à mes yeux, en tout cas.

Je n’ai malheureusement pas accroché à la romance. Je n’ai pas compris l’attachement d’Arlo pour Tillie qui, pour moi, se basait sur le physique. Ils ne passent jamais un moment ensemble, pour apprendre à se connaître, à s’apprivoiser, se découvrir. Du coup, je me suis demandé sur quoi tout cela reposait.

Le personnage le plus intéressant, à mes yeux, était Colleen. Je ne parvenais pas à déterminer ce qu’elle ressentait, ce qui l’animait, ce qui la flinguait à ce point. J’étais très curieuse de lever le voile sur elle, sur ses sentiments et le reste.

Pourtant le tome 1 se termine de façon abrupte, nous laisse sur un cliffhanger assez énorme, tout est mis en suspens, nous ne savons pas ce qu’il s’est produit et pourquoi nous laissons les personnages dans l’état qui est décrit.

Je ne pense pas que le roman soit mauvais, je pense plutôt qu’il n’a pas répondu à mes attentes.


En résumé, la romance maintient une certaine tension et un suspens. On se demande si et quand Arlo et Tillie vont se laisser tenter. Si l'idée n'a rien de follement originale, elle plaira certainement aux amateurs du genre. Le personnage de Colleen donne une relief appréciable à l'histoire et la fin nous laisse tout bonnement en haleine.

(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture : ici)

mercredi 13 mai 2020

Clair Obscur - Lily HAIME

Titre : Clair Obscur
Auteur : Lily HAIME
Edition : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 352 pages

Résumé : 

« Il a le regard vairon, des yeux qui m’ont poursuivi pendant des années. Si je l’aime... »
Gwenn a deux rêves, la danse et Sevan. Après avoir réussi ses auditions à la célèbre Julliard School, il prend sa voiture malgré les conseils de son meilleur ami et roule jusque chez Sevan. Gwenn a l’arrogance de ses dix-sept ans, la prétention des sentiments. Sevan a vingt-quatre ans ; militaire de carrière, il est sur le point de quitter Portland pour se marier. Gwenn repart en cachant ses larmes, démarre trop vite, prend la fuite en faisant déraper les roues de sa Jeep.
Une seconde d’inattention et un chauffard ivre... Un arbre au bas d’une pente...
Sept ans plus tard, Gwenn est un jeune homme qui n’a plus rien à voir avec l’adolescent qu’il a été, ce rêveur aux grandes ambitions. Professeur de danse, propriétaire d’un bar en chantier, fils, frère, ami et tonton, il a appris à composer avec une vie différente de celle qu’il pensait mener. Si ses espoirs ont foutu le camp, s’il reste cabossé et rafistolé, il ne cache pas ses cicatrices.
Quand Sevan revient à Portland, Gwenn a appris à le haïr pour ne plus l’aimer.
« Une seconde chance, un souffle sur ses lèvres, une main au creux de son dos. Des riens qui changent tout... »
Mon avis : 

Comme je l'ai déjà précisé dans d'autres articles, j'aime énormément Lily HAIME. Les deux romans qui m'ont le plus marquée sont "À l'ombre de nos secrets" ainsi que "Le journal rouge". Deux romans poignants, vibrants, percutants. 

J'ai profité d'une opération de la maison d'édition pour me procurer l'epub de ce récit qui m'intriguait. 

Après avoir enchaîné deux romans de l'auteure, deux romances homosexuelles, j'ai l'impression qu'elle affectionne un certain schéma dans ce genre. Des relations conflictuelles entre les deux protagonistes. Est-ce un mal ? Absolument pas. Mais je pense que je n'aurais pas dû en lire deux d'affilé pour ne pas avoir ce sentiment de redondance. 

Les personnages, bien sûr, sont toujours aussi bien construits, ils sont attachants, touchants aussi. 

Les intrigues sont si bien menées que je crois ne pas avoir à le préciser, c'est un peu la marque de fabrique de l'auteure. Crédibilité, sujets bien traités, rythme maîtrisé, voilà ce que n'elle nous offre. Et de l'émotion, évidemment, comme toujours. 

En somme, une romance touchante, bien que je reconnaisse être peut-être passé un peu à côté. 

dimanche 10 mai 2020

À Chacun de Nos Souffles - Lily HAIME

Titre : À Chacun de Nos Souffles 
Auteur : Lily Haime
Edition : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 515 pages

Résumé : 


« Il est 08 h 46. Le premier impact. Les contours de mon passé s’effacent. Ils se perdent au bord d’un monde qui part en cendres... »

Kalli n’était qu’un adolescent lors des attentats du 11 septembre. Quatorze ans plus tard, c’est un secouriste qui parcourt le monde, d’une mission humanitaire à une autre.
Profondément traumatisé, souffrant depuis ce jour d’un syndrome de stress post-traumatique, Kalli se débat avec un passé qui n’existe pas vraiment.
Il ne fait plus confiance qu’à l’urgence dans laquelle il excelle. Et à ces courses de motos, qu’il écoute, casque sur les oreilles, comme des rengaines dont il ne se lasse jamais.
Les grondements des moteurs sont comme les filaments de ses souvenirs qui lui échappent.

Lorsqu'il accepte de revenir à Chicago, pour rendre service à son mentor, il ne s’attendait pas se retrouver devant Yaël Dazi, l’un des meilleurs pilotes de moto GP.
Mais surtout, devant un visage que Kalli croit reconnaître. Il a toujours eu l’impression de croiser dans ce regard, celui d’un garçon qu’il a perdu dans les dédales de sa mémoire.
Et, pourtant, Kalli sait que c’est faux. Cette folie qui brouille ses pensées a-t-elle seulement existé ?

Des urgences de Chicago aux circuits moto de par le monde, Kalli sillonnera de nouveau son existence, réinventera son univers et déterrera les secrets d’un passé troublé.
Yaël deviendra chacun de ces souffles, que la haine lui a volé...

« La vie, c’était ça, non ? Et l’amour ? Une lumière qui vacillait dans le monde. »


Mon avis : 

Lily HAIME, c'est un peu un gage de qualité. Quand on ouvre un roman signé de sa plume, on est sûr de passer un bon moment. 

Et ce roman, bien sûr ne déroge pas à la règle. 

Rien que par tout l'aspect médical ou sur les courses professionnelles de moto, le récit est super bien documenté. Cette précision dans les termes, dans les gestes, dans les réflexions propulsent le lecteur au cœur de l'histoire et nous permette d'évoluer comme si nous nous trouvions juste à côté des protagonistes. 

Kalli ou Yaël, ces personnages torturés rencontrent immédiatement l'empathie du lecteur. Nous ne pouvons que souffrir avec eux. Et sur ce point, je dirais peut-être un peu trop, pour moi. 

En effet, l'histoire qui se construit entre ces deux hommes est faite de souffrance, de difficulté. C'est un amour brutal, un amour douloureux. Et bien sûr c'est un amour magnifique. Mais peut-être trop douloureux pour mon cœur. Ce n'est pas un reproche, car tout, dans ce récit est crédible, cependant, cet aspect m'a empêché de voler vers un coup de cœur. 

Un secret plane pendant toute l'histoire et nous sommes en haleine d'en découvrir le dénouement. Dénouement qui explose totalement le moment venu, tout se met en place et nous laisse pantois. 

Le talent de Lily HAIME n'est plus à prouver, bien sûr. Sa plume est magnifique, juste, touchante, honnête. 

Ce roman est une vraie beauté à découvrir. 

vendredi 8 mai 2020

Les Écorchés, tome 1 : Attirance Interdite - Carian COLE

Titre : Les Écorchés, tome 1 : Attirance Interdite
Auteur : Carian COLE
Editeur : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 555 pages

Résumé : 


Quand j'avais cinq ans, j'ai dit à Toren Grace que je l'épouserais quand je serais grande.

Quand j'ai eu dix-huit ans, je lui ai fait comprendre que mes sentiments n'avaient pas changé. Le problème ? Il a quinze ans de plus que moi et c'est le meilleur ami de mon père.
Toren Grace. Le meilleur ami de mon père. Presque un oncle.
Il est mon plus grand soutien. Le seul qui compte.
C'est lui que je veux, et je l'aime. Depuis toujours. Il m'aime aussi.

Tor est quelqu'un de bien. Il est aimant, dévoué, avec un sens moral à toute épreuve. Un baiser échangé entre nous lui a fait perdre ses repères.
Nous ne parvenons pas à oublier la sensation de ce baiser, et tous les bouleversements qu'il a provoqués. Rien ne sera plus jamais comme avant.

Je sais qu'il s'efforce de résister à ses sentiments, mais je suis déterminée. Je ne suis plus une petite fille et nous sommes faits l'un pour l'autre, c'est indéniable.
Le cœur a ses désirs ; il se moque de notre âge et des circonstances de notre rencontre. Mais mon père, lui, ne s'en moque pas.



Il est la personne que nous aimons le plus, et nous ne supportons pas l'idée de le blesser.
Nous sommes tous déchirés par ce dilemme, et je ne sais pas comment montrer aux autres que nos fautes n’en sont en fait pas.


Mon avis : 

Ce genre de titre tombe pile dans le genre que j'aime et que je redoute tout à la fois. En effet, il est difficile de proposer ce genre de romance, aborder ce genre de sujet, sans tomber dans quelque chose d'un peu pervers ou de basculer dans du cliché, dans quelque chose plus sexuel qu'autre chose. 

Et bien, pour ma part, ce roman a été une réussite. J'ai aimé le scénario, les personnages et les choix qu'ils font. 

Tout apparaît cohérent et cela nous permet de plonger dans le récit sans se poser des questions sur la vraisemblance. Ça fonctionne vraiment bien. 

Déjà Kenzi est très mature (sans l'être trop non plus), son passé et son contexte familial aide aussi à crédibiliser son caractère posé. Puis Toren change de tout ce qu'on peut lire et ça, vraiment, ça fait plaisir. 

La force aussi dans cette relation réside dans le dialogue des personnages. Grand Dieu, l'auteure nous épargne les disputes avec des dialogues de sourds, les personnages qui refusent de cracher le morceau et se quittent sur des malentendus ou encore des mensonges proférés dans le but de blesser l'autre. Et malgré ces précautions, le récit ne perd pas en intensité. 

Un premier tome tout à fait convainquant !

mardi 28 avril 2020

Outre-Temps, livre 1 - Elisa M. POGGIO

Titre : Outre-temps, livre 1
Auteur : Elisa M. POGGIO
Edition : Plume Blanche
Nombre de pages : 523 pages 

Résumé : 

Prune rêve de quitter notre monde pour explorer l’Outre-Temps. Mais voilà que cette merveilleuse idée de voyage se transforme en fuite, le Gel sur ses talons. Alors que la jeune fille pensait juste échapper à son quotidien, elle se retrouve au centre du drame qui s’apprête à déchirer les Temps et les plonger dans les ténèbres.

Mon avis : 

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en plongeant dans l'univers de l'Outre-temps. Et en effet, après avoir refermé le livre, je crois que rien n'aurait pu me préparer à cette lecture. 

Elle a été déroutante, prenante, intense et spectaculaire. 

Je n'ai pas la prétention de croire que j'ai lu et vu tous les genres, toutefois rien ne m'a fait penser à Outre-temps. Il est unique. La force de ce roman est sans conteste l'imaginaire foisonnant et dense. Les aventures vécue par Prune sont incroyables. Elle nous entraîne à sa suite dans les confins de l'Outre-Temps, portée par le souffle des Okks, voilée par la menace des ogres, tout un passé à reconstruire et des énigmes à résoudre. 

Il y a de quoi couper le souffle ! 

Les intrigues sont menées avec brio, les personnages, que ce que soit Prune, Sandro, Ophélie, Léonie et les autres, sont vraiment bien construits et authentiques. Souvent, ils sont bien plus complexes qu'on ne les imagine de prime abord et, au fil de la lecture, ils se dévoilent un peu plus. 

La plume est élégante, fluide, douce et poétique. Elle nous emporte dans le récit avec une facilité incroyable. 

Ce roman mérite de faire parler de lui, c'est une certitude. Je lirai très vite le tome 2 ! 

jeudi 16 avril 2020

L'Embaumeur de Montmartre - Fleur HANA


 

Titre : l'Embaumeur de Montmartre
Auteur : Fleur HANA
Edition : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 274 pages 

Résumé : 

Quand Lord Spencer Fitzwilliam arrive à Paris pour résoudre une affaire de meurtre, il s’imagine expédier rapidement cette corvée. C’est sans compter Rosaline Leprince et son engin diabolique plus communément appelé bicyclette. Ce qui aurait dû être une mission en solo devient le pire cauchemar de l’anglais. Il en viendrait à se demander si un tête-à-tête avec la créature tueuse de danseuses de cabaret ne vaut pas mieux que la compagnie de la parisienne excentrique…

Mon avis :

Ayant déjà lu quelques roman de Fleur HANA dans le registre de la romance, j'étais très curieuse de découvrir ce titre qui s'inscrit dans le fantastique - thriller - steampunk. 

Le roman est sympathique, bien rythmé, agréable à lire. 

Les personnages ne manquent pas de reliefs et de caractère, suscitant toujours plus de situations et dialogues amusants. 

J'ai beaucoup apprécié l'immersion dans ce Paris du 19e siècle et côtoyer Charles Zidler, Henri de Toulouse-Lautrec et le french cancan. 

L'intrigue, bien rythmée nous emmène dans une enquête dans les ruelles sombres de Paris. 

La petite touche steampunk saupoudre le tout dans un équilibre appréciable. 

La narration est fluide avec un humour sympathique, le vocabulaire varié et les dialogues piquants facilitent l'immersion dans le récit. 

En somme, une agréable lecture !

mercredi 15 avril 2020

Tu es Belle Apolline - Marianne STERN

Titre : Tu es Belle Apolline
Auteur : Marianne STERN
Edition : Chat Noir
Nombre de pages : 220 pages

Résumé : 


Les filles de ma classe rêvent de vivre dans une grande villa et de posséder un dressing rempli de robes de créateurs et d’escarpins vertigineux, de connaître les feux de la rampe, le succès, le Champagne et les paillettes. Ou plus modestement, de séduire Arnaud, le beau gosse de la classe.
En ce qui me concerne, j’habite dans une demeure de luxe, ma mère mannequin nous l’a offerte. Quant à Arnaud, il a jeté sur moi son dévolu suite à un malheureux concours de circonstances. Et dans son sillage, la jalousie des pouffes ; tout ce qu’il manquait encore à ma petite vie parfaite. En apparence.
Grattez un peu, et le rêve se change en cauchemar. Une guerre perpétuelle contre les calories. Ma silhouette fil-de-fer entretenue avec une obsession malsaine. Quant à ma mère, la célèbre Ornella Romanovska, elle juge plus important de se consacrer à ses défilés, shootings et soirées privées qu’à moi, sa fille. Sans oublier ce manque terrible qui m’habite quand je songe à mon père, un inconnu dont ma génitrice refuse de parler.
Alors, si vous me dites tu es belle Apolline, j’aurai du mal à vous croire.


Mon avis : 

J'ai profité de l'OP de la maison d'édition sur les ebooks pour faire quelques achats, dont ce récit à la superbe couverture. 

Cette lecture, courte et dynamique, a le mérite d'être singulière. 

Qu'entends-je par là ? 

D'abord, je pense qu'Apolline, à son image, ne pourra qu'inspirer des sentiments extrêmes. Soit vous l'aimez, soit vous la détestez. Je pense, sans jugement, que sa complexité ne conviendra pas à toutes les sensibilités. 

En ce qui me concerne, Apolline a su m'atteindre. Elle m'a plu, elle m'a fait sourire et elle m'a beaucoup touchée. Sa détresse retranchée derrière une assurance démesurée, des paroles cinglantes et un déni total n'a pas été sans me rappeler certains aspects de ma propre adolescence. 

Les autres personnages du récit, que ce soit Mutti, la maman d'Apolline, Frank, Willy, la prof d'allemand, tous sont habités par une singularité qui les rend uniques, vivants, consistants.

Les thèmes abordés sont profonds, lourds, presque pesants. Ils sont traités sans filtre, sans désir de minimiser l'impact chez le lecteur et on ne ressort pas tout à fait intact de sa lecture. Pourtant, ce sont des sujets dont on doit parler et ce roman en parle avec beaucoup de justesse. On doit reconnaître un certain culot, tant de l'auteure que de la part de l'éditeur d'avoir écrit et publié le roman. 

J'espère qu'il trouvera sa place et qu'il pourra peut-être permettre à certains adolescents en détresse de débloquer quelque chose en eux et de trouver la volonté et le courage de demander de l'aide. 

En somme, c'est un roman marquant qui ne conviendra pas à tout le monde, mais qui, je pense, mérite d'être connu. J'ai beaucoup aimé ma lecture. 

lundi 13 avril 2020

Le Dernier Drae, tome 2 : Dangereuse Alliance - Kelly ST CLARE et Raye WAGNER

Titre : Le Dernier Drae, tome 2 : Dangereuse Alliance
Auteur :  Kelly ST CLARE et Raye WAGNER
Edition : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 424 pages

Résumé : 


Plus personne ne me contrôlera jamais. Un drae manipulateur. Un prince phaetyn sexy. Et moi qui ne devrais même pas exister.
Avec la paix instaurée à Verald, je devrais être libre. Après tout, le seigneur Tyrrik est désormais libéré de son pacte de sang. Mais la liberté qui règne à Verald n'est qu'illusion et si je reste, la destruction est inévitable. Dès que mes pouvoirs se manifesteront, l'empereur de Draecon, un être assoiffé de sang, le saura.
Ainsi, lorsqu'un prince phaetyn vient à ma rencontre en me promettant la sécurité, la solution semble idéale. Un peu trop. Quel est l'objectif de notre communauté ? La sécurité, ou autre chose ?
Tout le monde me dicte ce que je dois faire et je suis plus perdue que jamais. Qui croire lorsque tout le monde vous a menti ? Devrais-je écouter ma tête... ou bien mon cœur ? Il se peut que je n'aie pas le choix.


Mon avis : 

Suite au premier tome qui m'avait beaucoup plu, je me suis précipitée sur la suite et à présent, il me tarde de lire le troisième et ultime tome de la saga !

Nous retrouvons Ryn quelques jours après la fin du tome 1. La jeune fille tente de se reconstruire, elle tente presque de se voiler la face sur ses blessures et sur ce qu'elle a vécu a brisé en elle. 

Les relations avec Irrik (qui s'appelle à présent Tyrrik) sont pour le moins houleuses et elle n'a pas le temps de souffler que de nouveaux dangers se pointent à l'horizon. Car en effet, si le roi est bien mort, il reste l'empereur d'un autre pays, menaçant et terriblement dangereux qui pourrait bien avoir un intérêt pour la jeune fille. 

Accompagné du drae ténébreux et du seul ami qui lui reste, Ryn est donc contrainte de fuir et de partir à la recherche d'alliances solides. 

Ce tome 2 ne manque pas de rebondissements et de révélations. Nous en apprenons beaucoup sur le fonctionnement des drae et leurs interactions, ce que j'ai trouvé super intéressant. Mention spéciale pour les trésors, j'ai adoré ! 

Je dois bien reconnaître que Ryn m'a un peu agacée par moment surtout lorsqu'il s'agissait de ses réactions vis-à-vis de Tyrrik. Pour le reste, le personnage a le mérite d'être original, entière, maladroite, nuancé dans ses défaut et ses qualités. 

Tyrrik est un personnage extrêmement charismatique, fort avec ses faiblesses également (bon, disons-le, c'est un bookboyfriend +++). 

Le récit est rythmé, ponctué d'une touche d'humour divertissante et les pages se tournent sans qu'on ne s'en rende compte. 

En conclusion, un second tome à la hauteur et vivement la suite !