jeudi 17 janvier 2019

Abélard et Lily - Laura CREEDLE

Titre : Abélard et Lily
Auteur : Laura CREEDLE
Edition :  Castelmore
Nombre de pages : 320 pages

Résumé : 

L’amour, c’est être irrémédiablement cassé aux yeux de tous et trouver quelqu’un qui pense que vous êtes parfait.
Lily est volubile, maladroite et spontanée.
Abélard est brillant, très vite contrarié et toujours dans sa bulle.
Elle est hyperactive.
Il a le syndrome d’Asperger.
Ils aiment tous les deux les anciennes lettres d’amour.
Ils tombent amoureux l’un de l’autre. Vraiment, passionnément.

Pourront-ils surmonter leurs différences ?

Mon avis :

J'ai eu envie de lire ce roman après ma découverte de "Trouver les Mots" de Julie Buxbaum qui traitait du syndrome d'Asperger (oui, je sais, ça remonte à l'été... je me suis laissée un peu emporter par d'autres lectures entre-temps...).
Toujours est-il que je l'ai lu !

J'ai aimé mais ce ne fut pas une adoration totale. 

En effet, clairement le sujet principal est bien le TDAH (Trouble de du Déficit de l'Attention et d'Hyperactivité) de Lily. La romance avec Abélard est mignonne mais ne m'a pas transportée.

Le roman nous permet vraiment de nous mettre dans la peau de ces personnes ayant des troubles et de tenter de comprendre toutes les difficultés qu'elles traversent, c'est une bonne prise de conscience.

Les personnages sont vraiment très crédibles et authentiques, on s'y attache sans difficulté. 

Je m'attendais, je pense à une lecture un peu plus légère mais c'est une belle leçon de vie, finalement. 

Le roman aborde même l'intervention chirurgicale au cerveau. Je ne savais même pas que de tel recours étaient possibles pour ces troubles. L'auteure s'arrête juste avant l'intervention et je regrette que l'on ne sache pas un peu plus sur l'après. Comment Lily se sent-elle, elle qui avait peur d'être différente ? 


mardi 15 janvier 2019

The Winner's Curse, Tome 1 : The Curse - Marie RUTKOSKI

Titre : The Winner's Curse, Tome 1 : The Curse
Auteur : Marie RUTKOSKI
Edition : Lumen
Nombre de pages : 456 pages

Résumé : 


Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 

Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. 

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.


Mon avis : 

J'ai aimé la couverture, j'ai été intriguée par le résumé, mais je ne m'attendais pas à autant me délecter de ma lecture. 

J'ai adoré, tellement adoré. 

Je commence par l'univers : un monde simple avec des bases simples. Un concept d'envahisseur ayant maté et asservi un peuple. Des forts qui dominent les faibles, des règles de société évoquant le 19e siècle et ça fonctionne du tonnerre. Cela fonctionne parce que c'est maîtrisé à la perfection. Il n'y a pas de grande révolution dans ce que nous propose l'auteure, mais tout le génie réside dans ce qu'elle en fait et la façon dont elle travaille son histoire. 

Les intrigues sont un gros point fort dans le roman et il est délectable de voir les pions avancer sur l'échiquier et se demander quand le jeu va se révéler. 

L'autre gros point fort de cette histoire est indiscutablement Kestrel. Une demoiselle au caractère fort sans être pédant, son ingéniosité sans égal, son amitié aussi, sa loyauté sans faille (sans faille !) sont autant de traits de caractère qui m'ont conquise. J'ai également adoré découvrir Arin qui se dévoile lentement, pudiquement. Un homme avec tout autant de caractère que l'on apprend à aimer sans difficulté. Leur rencontre est abrupte et leurs interactions est pour le moins intéressante. C'est une relation qui prend son temps, difficilement, ils doivent apprendre à se faire confiance, confiance qui se brise par moment, douter, espérer, craindre... tant d'émotions nous captivent quand ces deux personnages sont au-devant de la scène. 

J'ai lu le roman en français, je ne saurais donc pas juger de la plume de l'auteur, mais la traduction est très agréable à lire. Fluide, efficace, elle nous emporte sans problème à côté de nos protagonistes.

La fin est presque insoutenable et je me procurerai rapidement la suite. 

samedi 12 janvier 2019

Attachement - Rainbow ROWELL

Titre : Attachement
Auteur : Rainbow ROWELL
Edition : Milady
Nombre de pages : 475 pages

Résumé : 

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble.

Mon avis : 

Voilà une petite romance sympathique qui se laisse lire. 

Dans ce récit, nous alternons entre les échanges mails de Jennifer et Beth (ceux qui sont lus par Lincoln) et le point de vue de ce dernier. 

Il n'y a pas de grands rebondissements ou de grosses surprises, toutefois c'était une lecture agréable. La seule chose que je déplore, c'est la première moitié de l'histoire qui est assez lente. Elle est lente et, d'un autre côté, je comprends que l'auteure ait eu besoin de planter un peu le décor. Peut-être y aurait-il eu moyen de procéder autrement pour ne pas passer la moitié du livre à lire des anecdotes avant que l'histoire qui nous intéresse réellement ne démarre...

Ceci dit, une fois que l'intrigue prend place (à savoir quand Beth commence à parler d'un mec mignon qu'elle a croisé dans leur lieu de travail), tout s'enchaîne et la lecture devient prenante. Je me demandais comment tout allait se résoudre. J'ai vraiment aimé le dénouement et la fin. 

Les personnages sont plus complexes qu'il n'y paraît. Lincoln est dans une relation un peu trop fusionnelle avec sa mère qui ne parvient pas à le laisser quitter le nid, sa sœur Eve en rage, d'ailleurs. On ne découvre Jennifer et Beth que par leurs échanges mais ces passages étaient vraiment bien écrits et dynamiques. On y aborde les questions du mariage, de la maternité, les remises en questions, le regard des autres sur soi, son propre regard, tous des petits thèmes abordés qui soulèvent la réflexion sans prendre toutefois la tête. 

Le récit est fluide et agréable à lire. 


vendredi 11 janvier 2019

Nola Forever - Fabien FERNANDEZ

Titre : Nola Forever
Auteur : Fabien FERNANDEZ
Edition : Gulf Stream
Nombre de pages : 314 pages

Résumé : 

Deux familles qui se détestent, deux jeunes adultes, beaux et intelligents, qui se découvrent lors d'une soirée masquée et sont dès lors prêts à braver la mort pour vivre leur amour... Cette histoire, vous croyez l'avoir entendue cent fois. Vous pensez déjà entrevoir son dénouement. Mais cette affaire, ce n'est pas celle de Shakespeare. La scène ne s'est pas tenue à Vérone, mais dans les quartiers animés de la Nouvelle-Orléans. De vidéos reçues anonymement en témoignages récoltés avec discrétion, ma curiosité de journaliste m'a permis de retracer ce qu'il s'est vraiment passer à NOLA.

Mon avis : 

Vous commencez à me connaître... Une belle couverture, un résumé alléchant (une réécriture de Roméo et Juliette, je suis toujours preneuse) et je suis emballée. 

Je dois bien avouer avoir placé la barre assez haute dans mes attentes car j'avais entendu beaucoup d'éloges concernant l'auteur. 

J'ai clôturé ma lecture il y a un quart d'heure et je ressors de ma lecture avec des sentiments totalement contradictoires. 

Que les choses soient claires dès le départ : ce roman est un petit bijou littéraire. En effet, l'intrigue est ficelée, orchestrée avec brio. Vraiment. On alterne entre le récit de "Dakota", l'enquêtrice et les témoignages vidéos laissés par Julian, notre "Roméo" et nous découvrons peu à peu le récit, nous redécouvrons progressivement le mythe des amants maudits. Rien que la façon dont le récit est pensé est absolument géniale. La fin nous offre un revirement de situation totalement inattendu qui m'a beaucoup plu. 

Ensuite, je ne peux que saluer toutes les références littéraires qui ponctuent le récit, je ne sais pas si ce sont des connaissances de l'auteur (auquel cas, je suis admirative de la culture littéraire) ou de recherches approfondies (auquel cas, je suis admirative, car ça a dû prendre un temps de dingue), mais cela ajoute une profondeur et une richesse indéniable au texte. 

Pour continuer, je tiens à souligner que la plume de Fabien Fernandez est incroyable. Elle est belle, élégante, fluide, travaillée. 

Pourquoi ces sentiments contradictoires, alors ? 

Parce que autant je reconnais de bon cœur le chef d'oeuvre et la qualité de cet ouvrage, autant je déplore qu'il m'ait manqué l'aspect émotions/sentiments. En effet, les dialogues lors de la narration sous le point de vue de Julian sont travaillés de sorte à donner un effet théâtral. Cet effet rend excessivement bien. Mais, inévitablement, il nous sort un peu de l'histoire, il casse l'immersion car personne ne tient un phrasé pareil dans la vie de tous les jours. J'y ai perdu en authenticité et en ressenti d'émotions. C'est un peu dommage. 

J'ai également eu un peu de mal par moment avec des descriptions qui tiraient trop en longueur. Je comprends l'envie de plonger le lecture dans le cœur de la ville, avec les plats, les paysages mais passer tout un paragraphe sur la description du contenu d'une assiette ou d'un trajet de voiture avec les décors et le tutti quanti, cela a tendance à me faire décrocher. 

Je pense toutefois que ce roman mérite d'être encensé et qu'il pourra plaire à beaucoup de monde. 

jeudi 10 janvier 2019

Le Monde d'Elianor, Tome 1 - Liah WAUREEL

Titre : Le Monde d'Elianor, Tome 1
Auteur : Liah WAUREEL
Edition : Cyplog 
Nombre de pages : 246 pages

Résumé : 

Élianor est une jeune fille ombrageuse et seule. Sa vie change lorsqu’elle découvre qu’elle est l’un des Gardiens du Sceau de l’Entre-Deux-Monde : un Sceau qui empêche le commun des mortels de connaître l’existence de la Réalité. Les humains n’étant pas assez évolués, trop violents, il a été décidé, en des temps lointains, de la camoufler afin d’éviter la disparition de certains peuples. Elle entame alors un long apprentissage : gérer ce puissant pouvoir. Une lourde responsabilité. Soutenue par la Guilde des Gardiens, Élianor commence à découvrir ses ennemis et débute une aventure qui lui ouvrira les portes de la Vérité sur ce Monde, mais aussi, sur de terribles secrets.

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Cyplog pour ce partenariat. 

Le monde d'Elianor est un ouvrage qui nous propose un univers riche - très riche - trop riche ? J'ai eu ce sentiment que l'auteur voulait travailler le monde dans lequel ses personnages évoluent et s'assurer qu'il soit complet. Il l'est. On retrouve de la magie, un peu de mythologie grecque, des dragons, des licornes, des fées, des lutins, des prophéties, ... Tout ce que l'on peut retrouver de mystique, magique, mythologique condensé dans une seule histoire. Cela donne un léger effet décousu mais globalement, l'univers est travaillé, c'est une certitude. 

L'intrigue est également travaillée et fournie, nous avons un fil rouge qui apporte une cohérence au texte ainsi que des sous-intrigues qui ajoute de la consistance au tout. Il n'y a donc pas de temps mort durant la lecture, ce qui est appréciable. Toutefois, les intrigues, rebondissements et révélations donnent une impression de déjà-vu. En effet, l'auteur choisit de nous emmener dans des terrains déjà exploités ce qui enlève un peu d'originalité au texte. La romance est une slow burn avec un revirement à la fin que je n'ai pas vu venir (et qui m'a pour le moins désarçonnée compte tenu des actés passés). Si cela n'a pas rencontré mon épanouissement, je suis toutefois convaincue que le récit trouvera son public. 
 
Les personnages ne m'ont malheureusement pas convaincue. Élianor m'est apparue comme une demoiselle capricieuse et plutôt colérique et je n'ai pas réellement perçu d'évolution au cours du récit. L'auteure a peut-être prévu son épanouissement sur les autres tomes. Quant aux autres personnages, ils m'ont semblé tomber dans certaines caricatures et je n'ai pas toujours compris certaines évolutions. 

Le plus gros souci, à mes yeux, réside dans la narration. En effet, de mon ressenti (subjectif), je l'ai trouvée bancale, maladroite et dans la superficialité. On montre tout, on ne laisse rien deviner. Il n'y a pas de subtilité ou de profondeur. Les dialogues sont creux, manquent de réalisme et de crédibilité. 

Ce fut donc une lecture en demi-teinte pour moi, malheureusement.

mercredi 9 janvier 2019

Puisque c'est ma Rose, Tome 2 : Fleurir - Jade RIVER

Titre : Puisque c'est ma Rose, Tome 2 : Fleurir
Auteur : Jade RIVER
Edition : MxM Bookmark (Infinity)

Résumé :

La fin de l'année scolaire approche, Abby et Arthur seront bientôt séparés. Mais si le départ de la jeune fille en Irlande se précise, ses préparatifs sont perturbés par les mensonges et les secrets qui l'entourent, par la mystérieuse voiture qui la suit depuis des mois et par son ami Noah, dont les décisions nocives l'affectent. Elle se voit également contrainte de composer avec Ophélie, qui menace de révéler au grand jour sa relation avec Arthur. Prise dans ce tourbillon, Abby se bat, suivant ses convictions et ses envies, peu importe les conséquences. Mais comment trouver sa voie lorsque la voix des autres nous étouffe ?

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions MxM Bookmark pour ce partenariat. 

Le premier tome de Puisque c'est ma Rose avait été un franc coup de cœur pour moi. J'avais tout aimé : l'intrigue, la romance slow burn, les personnages (principaux et secondaires), les intrigues parallèles, la plume de l'auteure... 

Le premier opus s'étant terminé sur un gros cliffhanger (les auteurs et leur sadisme...), j'ai eu un grand plaisir à me plonger dans le second - et dernier - tome de cette saga. 

Nous reprenons exactement là où nous en étions restés et j'ai retrouvé Abby et Arthur comme si je ne les avais jamais quittés. 

Ce second tome est tout aussi prenant que le premier. Il est plus intense, plus profond. Abby va vivre bien des situations compliquées, douloureuses aussi, des choix qu'elle va devoir poser et qui changeront sa vie pour toujours. Toutes les questions laissées en suspens trouvent leur réponse et nous refermons l'ouvrage satisfaits.

Ce livre est fait pour susciter l'émotion. Qu'il plaise ou non. Il est de ceux qui provoquent le débat, qui poussent au questionnement, à la réflexion. 

Mais il est également de ceux qui nous emportent dans des émotions intenses, vives, belles. 

J'ai vibré, pleuré, ri en compagnie d'Abby, Arthur, Noah et les autres. 

J'ai adoré la façon dont les événements se dénouent. Tout était, pour moi, juste, cohérent, beau. 

La plume de l'auteure est toujours aussi fluide, recherchée, élégante. Il y a du travail derrière, rien n'est laissé au hasard, tout est un merveilleux petit chef d’œuvre. 

En résumé, ce second tome aura été aussi bon que le premier, à la hauteur de mes attentes. Jade River n'a pas cherché la facilité avec tous les sujets qu'elle aborde et je lui tire mon chapeau. L'histoire est prenante, vibrante. Ce fut un coup de cœur pour moi, une fois encore. J'ai hâte de lire un prochain roman de sa plume. 

(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture: ici )

samedi 5 janvier 2019

Les Outrepasseurs, Tome 3 : Le Libérateur - Cindy VAN WILDER

Titre : Les Outrepasseurs, Tome 3 : Le Libérateur
Auteur : Cindy VAN WILDER
Edition : Gulf Stream
Nombre de pages : 345 pages

Résumé : 

Un terrible hiver s'abat sur la Grande-Bretagne. Peter, qui a été sauvé par Arnaut, se retrouve seul, car le Chasseur et le lion d'Arnaut sont affectés par la disparition de la magie. Arnaut tombe dans un coma profond, auquel il semble n'y avoir aucune solution. Jusqu'à ce que Peter comprenne que le sous-sol de Lion House regorge de ressources cachées...

Mon avis : 

Les tomes 1 et 2 de la saga avaient été des coups de cœur pour moi en 2018. Quoi de mieux pour entamer 2019 que de lire le 3e opus ? 

Une fois de plus, et sans trop de surprise, ce fut un grand plaisir de lecture. Les intrigues mises en place se résolvent, nous avons les réponses à nos questions, que demander de plus ? 

J'ai aimé l'ambiance homogène qui traverse les trois tomes, une ambiance sombre, intense, dense. J'ai adoré la façon dont le conte de Blanche-Neige est revisité et qui, au final, débute dès le premier tome mais dont on ne comprend les rouages qu'à la fin du tome 3 (n'est-ce pas, genre, plutôt grandiose ?).

Chaque chapitre débute avec un paragraphe dédié au Chasseur et nous découvrons son histoire, ce qui, je trouve, ajoute encore une dimension plus profonde à tout le récit des Outrepasseurs. 

Il est difficile de parler d'une saga lorsque l'on en est arrivé à l'avant-dernier tome parce qu'il ne s'agirait pas de spoiler. 

J'ai donc tout aimé et il me tarde de lire l'ultime opus afin d'avoir les réponses aux quelques dernières questions qu'il me reste. 

jeudi 3 janvier 2019

The Royals, Tome 1: Paper Princess - Erin WATT

Titre : Paper Princess, Book One
Auteur : Erin WATT
Edition : Autoédition
Nombre de pages : 364 pages

Résumé :


Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…


Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort… Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.

Et s’il avait raison ?

Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.


Mon avis : 

Je m'étais laissé séduire par la magnifique couverture et le résumé alléchant. Toutefois, j'ai dû confondre avec le résumé d'un autre roman car je pensais qu'il s'agissait de fantasy. Or, pas du tout, nous sommes dans la romance Young Adult tout ce qu'il y a de plus classique. 

Je ressors de ma lecture mitigée. J'ai aimé Ella pour son caractère déterminé, ses répliques cinglantes et sa fragilité par moment. 

J'ai aimé la fratrie des "Royals" dont Reed, bien entendu, le beau gosse torturé intouchable.

Mais. 

Mais, mais, mais. 

C'est tellement cliché et déjà-vu que ça m'énerve. 

On est dans un monde luxurieux et friqué, des beaux gosses à se damner (n'est-ce pas usant, cinq frères tous plus beaux les uns que les autres, sérieusement ?), des mecs torturés par leur passé (ça ne vous dit pas quelque chose ? Moi, ça m'évoque une dizaine de romans), une fille qui essaie de faire sa place dans ce monde (surprise !) et qui se fait aimer de tout le monde à la longue (re-surprise !). Est-ce que l'on parle aussi du mec bien sous tous rapports qui essaie d'attendrir l'héroïne alors qu'elle ne pense qu'au vilain bad boy et, alors qu'elle se dit "ok je vais laisser une chance à ce mec", olé, c'est une grosse enflure et le bad boy sauve la demoiselle in-extremis, on en parle ??? 


Alors que tout semble plus ou moins s'arranger, BOUM, le cliffhanger à la fin qui t'arrache le cœur (et FRANCHEMENT WTF). Je ne trouve aucune justification pour ce moment et je suis tentée de lire le second tome juste pour ça. 

Bref. Oui c'était une bonne romance, oui les personnages sont attachants, oui les scènes de rapprochement sont franchement bien amenées et haletantes. 

MAIS, du vu, du revu, du re-re-re-vu. 


mercredi 2 janvier 2019

Gros sur le cœur - Carène PONTE

Titre : Gros sur le coeur 
Auteur : Carène PONTE
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 254 pages

Résumé : 


C'est l'histoire d'une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.

C'est l'histoire d'un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C'est l'histoire d'un professeur d'allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.


Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. 

Gros sur le cœur est un roman poignant, criant de vérité, interpellant. 

Mélissa quitte ses repères, une ville qu'elle aime, sa meilleure amie et est jetée en pâture aux élèves de son nouveau lycée. Directement, elle devient la tête de turc, simplement à cause de son physique. 

Ce récit est un mélange de réalité et de fiction. Je me demande quels événements l'auteure a réellement vécus et j'ai beaucoup d'empathie pour elle si elle a subi ne serait-ce que la moitié de ce que Mélissa a enduré. 

Puis vient ce professeur bienveillant, aimable, attirant qui la prend sous son aile, et, là aussi, c'est une claque. 

Tout est écrit, décrit avec justesse et émotion. 

Ce roman devrait être mis dans les mains des adolescents, qu'ils soient victimes de harcèlement, qu'ils soient harceleurs ou aucun des deux, afin de conscientiser. 

La beauté de ce roman est qu'il appelle à la sensibilisation sans être moralisateur. 

Ce fut une très belle découverte. 

lundi 31 décembre 2018

Bilan de lecture - année 2018


L'heure du bilan est arrivée. 

Cette année, j'aurai lu 95 livres et 2 nouvelles, j'ai donc atteint l'objectif que je m'étais fixé sur Goodreads. Parmi eux, 24 coups de cœur et de très belles lectures. Beaucoup d'auteurs français, j'en suis très heureuse et fière, j'ai fait de magnifiques découvertes ! 

Mes genres de prédilection restent le fantastique/fantasy, le young adult, la dystopie, mais je me suis néanmoins surprise à apprécier des romans qui sortent de ma zone de confort. 

J'espère faire aussi bien l'an prochain. 

Dans ces 24 coups de cœur, j'avais envie de partager les dix plus belles lectures de cette année 2018. Je ne les classe pas vraiment par « ordre de préférence », car ils n'en ont pas. Ce sont mes dix coups de cœur parmi mes coups de cœur. 

1. La magie de Paris (ex æquo avec le Noir est ma couleur) d'Olivier Gay.
Oui, je commence avec un ex æquo... bravo, bravo. J'ai découvert l'auteur cette année et j'ai dévoré quelques uns de ses titres. Ces deux sagas m'ont transportée et m'ont fait vibrer à un point tel qu'il m'est impossible de déterminer laquelle je préfère. Ce sera donc les deux. C'est mon classement, mes règles. 

2. Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder. Les tomes 1 et 2 ont été dévorés... le tome 3 attend sont tour dans ma PAL, il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Une autrice découverte cette année également. J'ai découvert la plume, j'ai découvert la personne. Ce fut un ravissement dans les deux cas. 

3. Puisque c'est ma Rose de Jade River. Voilà une romance qui m'a fait totalement vibrer. Un sujet délicat traité de main de maître. Pour ne pas faire original, j'ai découvert l'autrice cette année, j'ai lu ses deux romans et j'en suis tombée amoureuse. J'attends le tome 2 de Puisque c'est ma Rose avec fébrilité et j'espère de tout cœur pouvoir rencontrer Jade au Salon du livre de Paris en 2019. 

4. Rozenn de Laëtitia Danae. Un diptyque à couper le souffle. J'ai l'impression d'avoir encore du sable dans les cheveux tant ces deux tomes m'ont emmenée dans leur univers. J'ai eu le plaisir de rencontrer l'autrice sur deux salons, faisant dédicacer les deux volumes par la même occasion. Laëtitia est une personne douce et bienveillante. J'ai adoré échanger quelques mots avec elle.

5. Trois de tes Secrets (ex æquo avec Trouver les Mots) de Julie Buxbaum. Oui un nouvel ex æquo (et le dernier). Autrice américaine cette fois. Les deux romans m'ont totalement conquise et bouleversée. Trois de tes Secrets aborde le thème du deuil avec délicatesse et une romance prenante, tandis que Trouver les mots traite du Syndrome d'asperger avec justesse et une romance magnifique. Je lirai ses prochains romans, c'est une certitude. 

6. Rouille de Floriane Soulas. Voilà un registre qui, pourtant, n'est pas dans mes habitudes. Je lis rarement du steampunck, mais là... La couverture, le résumé... tout était trop tentant ! Et j'ai adoré. Ce premier roman a été un pur délice. Tout était tellement bien orchestré. De plus, j'ai eu le plaisir de rencontrer Floriane à un salon pour lui faire dédicacer le livre.

7. Elia Passeuse d'âmes de Marie Vareille. Une dystopie haletante qui m'a conquise. J'attends le dernier volet en 2019 avec une grande impatience. J'ai également découvert l'autrice cette année et j'ai eu la chance de faire dédicacer les deux premiers tomes. 

8. La saga Je te hais (Je te hais... Passionnément, Je te hais... à la Folie, Je ne te hais... plus du tout) de Sara Wolf. Le personnage principal de cette saga, Isis est, je crois, le personnage que je préfère parmi tous ceux que j'ai pu rencontrer. J'ai eu un coup de cœur pour elle. Puis, l'histoire m'a emportée et j'ai tout aimé dans ces trois romans. Mais je retiens surtout Isis.

9. Les Mille Visages de notre Histoire de Jennifer Niven. Je ne savais pas à quoi m'attendre en entamant cette lecture. Je ne m'attendais certainement pas à un tel coup de cœur. C'était tellement beau. Tellement, tellement beau. 

10. Novembre 9 de Colleen Hoover. Tous les Colleen Hoover que j'ai pu lire ont été, si ce n'est des coups de cœur, des lectures très agréables. J'ai particulièrement aimé November 9 qui est structuré de façon atypique dans la narration, les secrets sont préservés jusqu'à la fin et tout se dévoile de façon spectaculaire qui m'a époustouflée. J'ai tellement aimé ce roman.

 Hormis Colleen Hoover, je remarque que tous ces coups de cœur se sont fait sur des auteurs que j'ai découverts durant l'année 2018. Je constate également qu'il y a une majorité d'auteurs français. Je suis ravie. 

2018 s'éteint, 2019 pointe à l'horizon. Que va-t-il nous réserver ? Le meilleur, je nous le souhaite.