mercredi 18 juillet 2018

Lucide - Tome 1 : Initation - Soraya DOYE

Titre : Lucide - Tome 1 : Initation
Auteur : Soraya DOYE
Edition : Alter Real
Nombre de pages : 384 pages

Résumé : 

La nuit de ses dix-huit ans, Alaya découvre qu'elle est une Lucide, un être capable de vivre et de contrôler ses rêves. Sa rencontre avec Thomas, qui partage le même don, va la plonger dans un avenir inconnu où le danger sera omniprésent. Entre traques et révélations, elle devra se montrer impitoyable pour protéger sa famille et son secret. Guidée par son instinct et par son cœur, sa vie sera bouleversée à jamais. Une aventure au-delà des dimensions, à la limite de la réalité, au cœur de la Lucidité. Nous dormons en moyenne vingt-cinq ans au cours de notre vie. Si vous pouviez vivre consciemment vos rêves, que feriez-vous de toutes ces années ?

Mon avis :

Vous commencez à me connaître, un belle couverture couplée avec une quatrième de couverture alléchante... Et je suis faible. Oui.

Mais cette faiblesse me perdra... C'est certain. Et, pour le coup, j'aurais peut-être dû m'abstenir. Aoutch. Oui, c'est un peu dur, je le reconnais. 

L'idée de base, l'exploitation des rêves, est vraiment géniale. Cet aspect-là du roman est bien traité, bien ficelé, on sent le travail derrière et je ne me suis pas posé de question, les explications données me suffisant. 

Alors qu'est-ce qui n'a pas été ? 

Ce livre m'évoque un peu une jolie pierre précieuse brute, non polie (ouep, j'ai envie de faire de la métaphore). La narration est un peu gauche, une succession de phrases parfois maladroites qui heurtent la fluidité de la lecture. Les dialogues manquent d'authenticité et de crédibilité. J'ai, plus d'une fois, levé les yeux au ciel par ces échanges un peu à côté de la plaque. 

Si l'univers et la trame sont bien construits, ils sont toutefois amenés assez maladroitement. Il y a beaucoup, beaucoup de redites qui pèsent durant la lecture. Oui, le papa d'Alaya est merveilleux, gentil, plein d'amour et de bonnes intentions. Oui, Maya et Ethan sont tout pour Alaya, ils sont sa famille, son phare dans l'obscurité (roh, que je peux être poétique quand je veux...). Oui, les différentes façons qu'a Ethan d'appeler Alaya lui indiquent comment il se sent... ok, ok, on a compris. Il y a plein de petites redites parasites qui donnent l'impression qu'on nous prend un peu pour des gâteux incapables de retenir ce qui s'est dit quelques pages précédentes. 

L'évolution des relations des personnages est assez maladroite aussi, l'auteur est beaucoup dans la description plutôt que la perception. J'aurais préféré plus de "show, don't tell", Pas de place à l'imagination ou à la déduction, on nous décrit tout dans les moindres détails, ne nous laissant pas la possibilité de faire nos propres conclusions. 


La fin se précipite et arrive l'élément de fin que je n'ai pas du tout vu venir mais qui m'a semblé venir un peu de nul part. 

Bref, une lecture en demi-teinte en ce qui me concerne.   


mardi 17 juillet 2018

À Jamais, Tome 1, une Vie pour l'Autre - Fanny ANDRÉ

Titre : À Jamais, Tome 1, une Vie pour l'Autre
Auteur : Fanny ANDRÉ
Edition : Addictives (Luv)
Nombre de pages : 479 pages

Résumé :


Adehan Ataski a remarqué Chloé au milieu des autres. Son attirance pour elle est indéniable. Pourtant, il en a conscience, succomber est interdit : les conséquences seraient trop graves. Mais a-t-il vraiment le choix, peut-il lutter contre le destin ou est-ce un combat perdu d’avance ?

Atteinte d’un cancer, Chloé Messager se sait condamnée et n’attend plus grand-chose de la vie. Enfin ça c’était avant lui : Adehan Ataski. Il est différent des autres, son côté mystérieux l’intrigue et elle tombe peu à peu sous son charme. Jusqu’à ce qu’elle comprenne que la question essentielle est : qui est-il vraiment ?


Mon avis : 

J'avais beaucoup apprécié Bane Seed de l'auteur(e/trice) et j'avais très envie de la découvrir dans un autre genre. 

J'ai passé un excellent moment de lecture !

L'histoire est bien pensée, bien amenée et vraiment très bien travaillée. On se prend et on se perd dans cette romance qui sonne juste et douce et qui nous embarque avec plein de papillons dans le ventre. 

Par contre, je m'attendais à une romance contemporaine, il se trouve que c'est une romance fantastique, en réalité ! Haha ! Surprise !

Agréable surprise toutefois. Je ne veux pas en dire trop parce que tout est expliqué au fur et à mesure et nous allons de découverte en étonnement, je m'en voudrais de vous gâcher la surprise. Néanmoins, tout est bien pensé et amené. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est que Adehan et Chloé ne se contentent pas d'accepter les choses qui leur tombe dessus sous prétexte que c'est arrangeant. Cela ne leur semble pas juste et ils se battent bec et ongle pour ce en quoi ils croient et je trouve ça vraiment génial. 

Autant j'ai englouti la première "partie" du roman, autant la seconde m'est apparue plus lente, j'ai perdu un peu le rythme. 

J'ai adoré le personnage haut en couleurs (hahaha, c'est le cas de le dire) de Chloé, pleine de vie, de répondant, de caractère et d'authenticité. Je l'ai adorée dans ses forces, ses faiblesses, ses convictions, ses doutes et, surtout, dans son amour pour Adehan. J'ai énormément apprécié ce dernier, loin des stéréotypes du beau gosse bourré de testostérone et viril au possible. Ce garçon là est fort mais plein de doutes, il est attendrissant sans paraître nunuche. 

Un duo qui m'a totalement conquise en somme. 

Les personnages qui gravitent autour sont également très bien construits et crédibles.

Une plume efficace, fluide et délicate. Les moments de romance sont dépeints avec une justesse qui touche au cœur. 

Bref, j'ai beaucoup aimé !!

dimanche 15 juillet 2018

Lune Pourpre, Tome 1 : Initiée - Laëtitia DANAE

Titre : Lune Pourpre, Tome 1 : Initiée
Auteur : Laëtitia DANAE
Edition : SNAG
Nombre de pages : 508 pages

Résumé : 

"Un jour, on m'a dit que ce pouvoir exacerbé qui grandissait en moi ne pouvait plus être caché. Pour le bien de toutes les espèces opprimées, je me devais d'être une initiée". Lilith, fille de paysan, vit en autarcie dans un village reculé, mangé par les superstitions et les cultes de divinités. Obligée de dissimuler sa vraie nature, elle reçoit un jour la visite d'un homme très singulier, qui prétend pouvoir la protéger de tous les dangers. Malgré elle, Lilith va devoir faire face à de nouvelles responsabilités, dans un monde où elle est considérée comme une icône susceptible de redonner à Hibendrill sa splendeur d'antan.

Mon avis : 

Poussée par la curiosité, je me suis procuré ce roman. J'avais envie de découvrir à la fois cette nouvelle maison d'édition, mais aussi l'auteur(e/trice). 

Concernant l'objet en lui-même, magnifique livre, couverture soignée et envoûtante, mise en page top, rien à redire. 

Je ressors de ma lecture globalement satisfaire, mais...

Initiée nous offre une immersion totale dans un univers magique prenant et rondement bien construit. Laëtitia Danae n'a pas lésiné sur la construction de son monde,  c'est un gros travail qu'elle nous propose et c'est vraiment réussi. 

Toutefois, il m'a fallu 1/3 du roman, soit les 200 premières pages environ pour vraiment accrocher. 200 pages... c'est long ! 

Je suis assez partagée sur ces premières pages parce que je conçois qu'elles soient nécessaires, elles sont utiles. Par contre, qu'est-ce que c'est lent ! Ça manque terriblement de rythme ! 

Concernant les personnages, aucun ne m'a transcendée. Ils ont leur identité propre, on les distingue mais ils manquent un brin de profondeur. Lilith/Moira manque un d'évolution entre ses 10 ans, 15 ans et 18 ans. Je n'ai pas vraiment vu l'évolution de l'enfant à l'adolescente. Elle fait très mature tout de suite. Idem pour Melhen et Douce, ils ont manqué d'évolution, à mes yeux. 

Sinon, l'intrigue est vraiment bien structurée, on ne manque ni d'action, ni de rebondissement. Tout cet aspect là est coordonnée avec brio. Vraiment. Le triangle amoureux est bien mené et le personnage d'Helian pique la curiosité. 

Pour finir, j'ai eu un peu de mal avec le style de l'auteur(e/trice). Le phrasé m'a parfois un peu pesé. Je l'ai trouvé lourd par moment, rendant ma lecture laborieuse. Quant aux descriptions... il y en avait trop, j'ai été noyée. Tout est trop décrit à mon goût. Je comprends la nécessité de planter le décor afin de pouvoir s'imaginer ces lieux évoquant un peu Fondcombe du Seigneur des Anneaux. Toutefois, pour moi, trop de descriptions tue la description. Certains se délecteront de ces passages riches en détails qui les emmèneront tout droit vers ces contrées imaginaires. 

Une lecture qui m'aura embarquée sur le tard, des personnages en demi-teinte,  un style un peu lourd en description qui m'aura fait décrocher par moment, mais un dernier tiers fort prenant. 

Je lirai la suite avec plaisir.  



mercredi 11 juillet 2018

La Magie de Paris, Tome 3 : Ici et Ailleurs - Olivier GAY

Titre : La Magie de Paris, Tome 3 : Ici et Ailleurs
Auteur : Olivier GAY
Edition : Castelmore
Nombre de pages : 288 pages

Résumé :


Nous sommes tous le monstre de quelqu'un…


La tension est de plus en plus vive entre Chloé, Thomas, David et Cassandre.

Pourtant, confrontés à un monde qu'ils ne connaissent pas et à des dangers imprévisibles, ils vont devoir se serrer les coudes pour survivre – et retrouver leur univers. Car ce qu’ils vont découvrir en chemin risquent de remettre en cause toutes leurs certitudes…

Et si on leur mentait depuis le début ?


Mon avis :

Le second tome m'avait tellement plu que je n'ai pas résisté à l'envie d'entamer directement ce troisième et dernier volume de la saga. 

Inutile de faire durer le suspens plus longtemps, sans surprise, j'ai adoré, une fois de plus (ça en deviendrait presque lassant. Presque). 

No héros se retrouvent donc de l'autre côté de la faille et nous entrons dans un univers parallèle, l'univers des "goules". 

Basé sur la mythologie égyptienne, c'est un monde intriguant et complet qui s'offre à nous où l'ancien côtoie la magie avec un équilibre très crédible. 

Les révélations sont à leur apogée dans ce dernier tome et nous avons toutes les réponses à nos questions. 

Nous avons encore droit à une belle évolution du côté des personnages. Bien que je ne l'aime toujours pas, nous découvrons d'autres facettes de Cassandre, elle nous apparaît un brin (un brin!) plus humaine. Grosse surprise pour ce roman : Nour, l'outsider du groupe, dirons-nous. Tellement "humaine", mais tellement déterminée, je l'ai beaucoup aimée. Je suis un chouïa déçue concernant David. J'espérais vraiment qu'il se dévoile un peu plus dans cette dernière partie (surtout que bon, il est en tête de couverture, je dis ça, je dis rien). Evidemment Chloé et Thomas sont toujours mes chouchous de cette trilogie, incontestablement, que ce soit individuellement ou en duo. 

Concernant la résolution du triangle amoureux, je suis ravie de l'aboutissement proposé. C'était, à mon sens, le choix le plus avisé et le plus crédible. C'était beau, touchant et délicat (mais qu'ils sont meugnnnoooooonnns).

Un dernier tome à la hauteur des deux premiers. On y retrouve tout ce qu'on aime : de l'action, des révélations, des personnages forts et de l'humour, de l'humour et de l'humour. 

Un grand merci Monsieur Gay pour ces excellents moments de lecture. 

Bon, du coup, c'est fini alors ?

Ha... on me souffle à l'oreillette que l'auteur en a encore sous le coude avec de la fantasy adulte. haaaaaaaaaaaaa... ben fallait le dire plus tôt. Et bien, on va voir ce qu'il a dans le ventre dans ce registre. Sans pression aucune. 


lundi 9 juillet 2018

La Magie de Paris, Tome 2 : le Calme et la Tempête - Olivier GAY

Titre : La Magie de Paris, Tome 2 : le Calme et la Tempête
Auteur : Olivier GAY
Edition : Castelmore
Nombre de pages : 313 pages

Résumé :

Après le désastre à la tour Eiffel, Thomas et Chloé sont en probation. Sur l’ordre de Mickael, David a rejoint leur classe afin de les protéger. Ou de les surveiller. Désormais, Chloé doit jongler entre préoccupations quotidiennes, combats contre les Goules… et une quête très personnelle. Car, maintenant qu’elle connaît sa condition, la jeune fille refuse de se lamenter sur son sort. Elle veut retrouver sa vie d’avant ! Et pour cela, elle n’hésitera pas à utiliser les rituels les plus anciens et les plus obscurs que Thomas pourra dénicher, même si cela mécontente quelques Mages au passage, même si cela implique d’aller au-devant du danger – et même si David risque de se dresser contre elle.

Mon avis : 

Bon.

Bon.

Bon, bon, bon.

C'était pas ça hein. Quelle déception...


Naaaaaaaaaan je déconne. Vous y avez cru ?

En vrai, j'ai adoré. Evidemment. 

J'ai adoré retrouver Chloé et son complexe avec ses épaules de camionneur. J'ai adoré Thomas, mon personnage chouchou de cette saga jusqu'à présent. J'ai bien aimé retrouvé David, ce roc imperturbable qui en cache bien plus qu'il n'y paraît. 

Un second tome tout aussi palpitant que le premier, avec l'intrigue qui se poursuit et qui s'approfondit [vivement le tome 3, d'ailleurs. Ha, mais cornegidouille, il est dans ma PAL, comme ça tombe bien (Monsieur Gay, si vous passez par là, petit clin d’œil rien que pour vous)].

C'est une lecture sans prise de tête avec une histoire prenante et qui se complexifie de tome en tome, nous tenant en permanence en haleine. 

Des personnages toujours aussi attachants, drôles, avec des joutes verbales qui sont vraiment la marque de fabrique de l'auteur et que j'adore (les joutes hein, pas d'embrouilles...) ! J'ai ri, j'ai ri, j'ai ri.

Le triangle amoureux sort aussi des sentiers battus, je le trouve crédible et adorable. Je ne sais pas vers qui Cloé va finalement se tourner mais, comme précisé ci-dessus, j'ai une préférence pour Thomas. Et tant pis s'il est plus petit qu'elle et moins bien bâti que David, et tant pis si, à priori ce n'est pas le duo le mieux assorti. L'auteur nous a déjà prouvé dans ses autres récits qu'il ne s'arrêtait pas à ce genre de détails, n'est-ce pas ? (Oui, je cherche à me rassurer, oui, j'avoue). 

Merci Monsieur Gay de provoquer en moi tant de haine, l'urticaire menace de poindre chaque fois que Cassandre se trouve dans les parages (quoique mention spéciale pour le "Et le bras, et le ventre, et l'épaule, et la tête, alouette". Mon dieu, le fou rire).

Bref, je m'égare. 

En résumé, un second tome à la hauteur du premier, largement. On évite le second tome de transition ennuyeux comme ça peut parfois arriver et on se retrouve à la dernière page à bout de souffle à vouloir connaître la suite. 

D'ailleurs, si vous me cherchez, je me trouve dans les parages d'"Ici et Ailleurs".



vendredi 6 juillet 2018

Éclore, Tome 1 : Puisque c'est ma Rose - Jade RIVER

Titre : Éclore, Tome 1 : Puisque c'est ma Rose
Auteur : Jade RIVER
Edition : MxM Bookmark collection Infinity
Nombre de pages : 320 pages

Résumé :


Lectrice acharnée, boxeuse à ses heures perdues et lycéenne à peine studieuse... Abélia se sent en décalage avec les jeunes de son âge.

Heureusement pour elle, sa nature discrète lui permet de rester à l'écart de l'agitation de ses camarades. Et surtout, loin des problèmes.

Le jour où M. Valverde, son nouveau professeur de littérature, arrive au lycée, Abby est certaine qu'entre eux le courant ne passera pas.

Mais au contraire, cette rencontre l'électrise et le contrôle qu'elle exerce tant bien que mal sur ses émotions vole bientôt en éclats.

Conscients que le lien qui se tisse entre eux est interdit, tous deux vont s'efforcer de garder leurs distances. Mais pourront-ils lutter longtemps contre leurs sentiments ?


Mon avis : 

Ce titre avait attiré mon intérêt dès l'annonce de sa sortie. J'ai donc patiemment attendu sa sortie en format papier pour me le procurer et je l'ai tout de suite entamer. 

J'étais curieuse de découvrir comment l'auteur(e/trice) allait aborder ce thème sans tomber dans des clichés ou des banalités à pleurer. 

Et bien, je ressors de ma lecture conquise. Vraiment. J'ai tout aimé dans ce roman. 

Tout d'abord, j'ai apprécié la façon dont Jade River aborde cette romance, cette relation entre Abby et Arthur. Pleine de bon sens, de crédibilité et de maturité. Tout m'est apparu sensé et c'était fort agréable, prenant, émouvant. Ensuite j'ai aimé les intrigues secondaires comme les problèmes que rencontre Noah, le mystère qui plane autour d'Arthur et sa famille/son passé, l'interrogation que pose cette voiture qui semble suivre Abélia sans que l'on sache pourquoi. Toutes ces sous-intrigues ponctuent et alimentent le récit afin de ne pas nous ennuyer un instant.

Un roman bien rythmé, riche en intrigue principales et secondaires, je salue. 

Ensuite, j'ai vraiment adoré les personnages. Ils sont excessivement bien travaillés. Chacun a son identité, sa complexité, son vécu, on sent le bagage que chacun d'eux traîne avec lui, ce qui les rend tellement vivants, presque palpables. J'aurais pu m'attendre à croiser Elouen au coin de ma rue. L'auteur nous évite les clichés, je l'en remercie vivement, et n'a pas peur de sortir des schémas vus et revus. Quel plaisir de découvrir que les parents d'Abby sont deux hommes. Le contexte est très bien amené, s'imposant comme quelque chose de naturel, tout en soulevant aussi la problématique du regard des autres. 

Je me suis perdue avec délectation dans les conversations entre Abby et Arthur, sur tous leurs débats sur la littérature, sur les réflexions au sujet de la vie, de la quête de soi. C'était rondement bien mené et cela permet même de se poser des questions soi-même sans que cela soit pesant. Je tenais à souligner ce travail qui, l'air de rien, a dû demander beaucoup de réflexion à l'auteur(e/trice). 

Pour finir, le style est fluide, efficace, immersif. Sans fioriture mais élégant, on se laisse porter par les mots et les émotions que nous livre le roman. 

Une excellente lecture, pleine de douceur, de poésie, des sentiments justes qui font serrer noter petit cœur d'artichaut. J'ai hâte de lire la suite. 

jeudi 5 juillet 2018

Côté Face - Anne DENIER

Titre : Côté Face
Auteur : Anne Denier
Edition : Rebelle
Nombre de pages : 402 pages

Résumé :

J'étais en retard et si ce n'avait pas été le cas jamais je n'aurais pris ce tram et jamais je ne l'aurais rencontré. Lui. Celui qui allait détruire ma vie en réveillant une mémoire qui sommeillait en moi et dont j'ignorais l'existence. Un autre côté de moi-même.
"Te séduire, t'emmener, te torturer, te violer et t'assassiner."
 J'avais une vie...

Mon avis :

Je dois avouer avoir toujours été intriguée par ce roman et surtout par cette superbe couverture ; envoûtante, percutante, intrigante et très belle (oui, je suis toujours aussi obsédée des cover, on ne se refait pas). Bien qu'ayant envie de lire ce titre depuis un fort long temps, ce n'est que tout récemment, suite à des promotions annoncées par la maison d'édition, que je me suis décidée à l'acquérir.

Je ne regrette pas une seconde.

J'ai adoré ma lecture.

Ce roman est un petit bijou et sous bien des aspects. En effet, il est excessivement bien écrit, la plume est agréable, soutenue mais facile à lire, addictive.

Ensuite, l'ambiance du récit est pesante, oppressante, digne d'un excellent thriller. On ressent sans peine les angoisses, les peurs, les frissons, les émotions, c'est vraiment immersif.

l'intrigue est menée de main de maître, c'est absolument génial. Je suis à court de mots et bridée par toutes ces choses que je ne peux dévoiler pour expliquer à quel point c'est exquis. On alterne entre le passé et le présent, les flash back sont décousus dans le temps mais tout est si savamment orchestré qu'on sait parfaitement où l'on se situe.

Je ne pensais pas pouvoir me plaire dans un récit aussi sombre (ça a beau être de la romance et du fantastique, c'est très sombre et ça frôle le thriller...) et pourtant... Coup de cœur, quand même.

Je serais bien en peine de vous donner le nom de l'héroïne, on ne le connait pas. On ne le dit pas une seule fois durant tout le roman, rien que pour ça, c'est du grand génie ! Très peu de personnages portent un nom, et c'est extrêmement original. Seuls trois prénoms sont évoqués, les trois seuls qui importent en vérité.

Les personnages sont excessivement bien travaillés, ils ont une identité fort marquée, unique, qui ne laisse pas indifférent.

Je reste sans voix face à ce petit bijou littéraire qui restera marqué assez longtemps dans ma mémoire, je pense.

Je ne peux pas en dire de trop car il y a tellement de révélations étonnantes et tellement de choses qui s'entremêlent que je pourrais en dire trop malgré moi.  

Je sais que ce roman a une suite et je suis partagée entre l'envie de connaître la suite et la peur d'être déçue... Je verrai si je me laisse tenter.   

mercredi 4 juillet 2018

Faux Frère, Vrai Secret - Olivier GAY

Titre : Faux Frère, Vrai Secret
Auteur : Olivier GAY
Edition : Castlemore
Nombre de pages : 282 pages

Résumé : 


Léa menait une vie normale entre les cours, les livres et ses amis, mais tout change le jour où elle apprend que des proches de son père sont morts dans un accident de voiture. Leur fils de quinze ans, Mike, devenu orphelin, va emménager sous le même toit qu’elle. Difficile de devoir partager l’appartement familial - et sa salle de bain - avec un parfait inconnu...



Si seulement c'était tout ! Mais il ne connaît pas les codes du lycée, se montre trop parfait pour être honnête et n'a pas peur des brutes que tout le monde fuit.



Léa est bien décidée à découvrir ce que cache son nouveau frère… sinon sa vie va devenir un enfer.


Mon avis :

J'apprécie beaucoup les romans d'Olivier Gay que j'ai découvert tout récemment. 

J'ai lu les deux premiers tomes de sa saga "Le Noir est ma Couleur" et le tome 1 de "La Magie de Paris" (à noter que les tomes 2 et 3 sont déjà dans ma PAL, mais c'est un détail). Aussi, ai-je eu envie de découvrir ce titre qui m'est apparu tout aussi intriguant que prometteur. 

On retrouve le style rempli d'humour de son propriétaire et des personnages toujours aussi atypiques comme on les aime.

Je tiens à souligner que l'auteur parvient à mentionner le nom de sa saga "Le Noir est ma Couleur" dans le roman, au milieu de toutes les références contemporaines, pop culture et autres, chapeau bas, Monsieur. 

Sinon, en entamant ma lecture, je m'attendais à lire un roman basé sur un drame familiale, un ménage recomposé, les tribulations de deux adolescents qui doivent cohabiter ensemble, apprendre à se découvrir, tout ça, tout ça. Que nenni ! Nous sommes dans de la science-fiction Messieurs, Dames !

J'avoue avoir été déstabilisée au fur et à mesure de ma lecture en découvrant à quel point je m'étais fourvoyée. Puis, des hypothèses ont rapidement commencé à germer dans mon esprit et j'avais hypothétisé juste (ouep, même pas peur de le balancer comme ça, pouf) !

J'ai passé un bon moment de lecture, certes. Toutefois, j'estime qu'elle a été un cran en dessous de ce que j'ai pu lire précédemment. 

Je dois dire que j'ai été un petit peu déçue par la qualité du texte par moment. Beaucoup de redites parfois inutiles. Oui on a compris que Léa aime son père et que même quand elle est contrariée elle l'écoute, oui on a compris qu'elle a un caractère souple et qu'elle pardonne facilement, oui, oui, oui. Ces petites redites ponctuent trop le récit et l'alourdissent un peu. 

J'ai également trouvé que l'intrigue, tout ce mystère autour de Mike, était un peu survolé. Est-ce voulu pour cibler un public fort jeune ? Mais il y aurait eu moyen de rendre ce secret et tout ce que cela implique vraiment plus palpitant. Mais bon. 

J'ai beaucoup aimé l'évolution des personnages ! J'ai bien aimé Léa, j'ai lu certains commentaires qui la trouvaient égoïste et soupe au lait, moi elle m'est apparue comme une adolescente crédible qui voit son quotidien bouleversé (et sur certains aspects, elle avait bien raison de râler). Forcément j'ai trouvé Mike... étrange dès le début, mais c'était totalement logique. J'ai longtemps cru, espéré, quelque chose avec Arthur, un dénouement, une révélation du personnage...Mais...voilà. Mention toute particulière pour Maxime, belle évolution ! J'ai vraiment adoré ce que l'auteur en a fait tout au long de l'histoire et je n'aurais pas été contre un approfondissement avec lui après la résolution de l'intrigue principale. 

En conclusion : une bonne lecture, efficace, bien menée, de bon personnages et une intrigue dynamique. Toutefois, un petit bémol pour certaines faiblesses ressenties (totalement subjectives) durant le roman : des redites un peu lourdes, un peu de survol dans l'intrigue qui aurait mérité (je trouve) d'être plus approfondie. 

Sinon, j'ai deux questions si l'auteur passe par là :

1/ Monsieur Gay, êtes-vous doué en math ? Si non, l'illusion est parfaite. 
2/ J'ai remarqué une scène identique dans ce roman et dans celui du tome 1 de "La Magie de Paris", est-ce un clin d’œil que vous glissez dans vos récits ? Ce passage apparaît-il dans la saga "Le Noir est ma Couleur ?", il ne me semble pas l'avoir repéré (en tout cas, pas dans les deux premiers tomes).

mardi 3 juillet 2018

En Rage de Toi - Adeline DIAS

Titre : En Rage de Toi
Auteur : Adeline DIAS
Edition : Rebelle
Nombre de pages : 160 pages

Résumé : 

Dans une rue proche de la Grande Place de Lille, un nouveau café vient d’ouvrir ses portes : le Marylin. Son gérant, Josselin, espère pouvoir y refaire sa vie tranquillement, essayant de mettre de côté un passé douloureux.
Mais c’est sans compter sur un petit geste du destin. Elle est belle, brune et surtout pressée. Lui, il a juste eu le malheur de la bousculer en marchant dans la rue. C’est leur première rencontre, mais pas la dernière… Juliette vient d’entrer dans la vie de Josselin. Elle ne le sait pas encore, mais elle va la bouleverser.

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Rebelle pour ce partenariat. 

Bon, bon, bon. 

Je dois avouer que je ressors de ma lecture avec un avis mitigé. Les idées et les thèmes abordés dans ce roman sont bons mais, selon moi, mal exploités. 

Que ce soit le bar, la musique, le contexte familiale de Juliette, celui de Josselin, le secret de Liam et Mathias, le personnage de Stéphane, tout ça, séparément, sont des thèmes intéressants (je n'en dis pas trop pour ne pas spoiler) mais j'ai eu cette impression qu'on restait en surface. 

La romance entre Josselin et Juliette n'a pas été très crédible à mes yeux. Je suis restée la bouche ouverte comme un poisson hors de l'eau lors de leur premier baiser, alors que clairement ils ne pouvaient pas se piffer. Cette espèce de relation basée sur le conflit est mal gérée, la tension est assez maladroite et rend les réactions parfois improbables. Au vu de ce qu'ils se disent et comment ils agissent l'un avec l'autre, je ne vois clairement pas comment ils ont pu tomber amoureux.

J'ai trouvé les personnages un peu faibles. Juliette est, pour moi, le personnage le plus abouti. Josselin m'a donné l'impression d'être un gamin de 16 ans et Gaëlle, Liam ou Mathias auraient pu être totalement interchangeables pour moi, assez lisses. Stéphane est, quant à lui, un peu caricatural.

Les dialogues manquent parfois de consistance ou de crédibilité et le style de l'auteur est assez lourd. Beaucoup de descriptions inutiles, beaucoup de répétitions qui ponctuent le récit, voilà qui rend la lecture parfois un peu laborieuse. 

Ce roman, malheureusement, n'aura pas su me convaincre.

dimanche 1 juillet 2018

De Ronces et d'Écume - Danielle GUISIANO

Titre : De Ronces et d'Écume
Auteur : Danielle GUISIANO
Edition : Rebelle
Nombre de pages : 248 pages

Résumé :


Après un séjour de plusieurs années dans un pensionnat en Angleterre, Évy retrouve avec bonheur sa terre d'Irlande, la tête emplie de rêves d'indépendance et de liberté.
Mais le sort en a décidé autrement.
Au lendemain d'un bal masqué, le réveil est plus que surprenant.
Ce qu'elle considère comme pure mascarade se révèle être un vrai serment de mariage. La voilà désormais unie au sulfureux et inaccessible baron de Kerry.
Et si le lien le plus indéfectible n'était pas celui contracté devant Dieu ?



Mon avis : 

Je m'étais laissée tenter par la belle couverture et le résumé plutôt prometteur. 

Je dois avouer avoir bâcler cette lecture qui ne m'a procuré qu'ennui et frustration. 

L'histoire est plutôt prévisible, les personnages sont caricaturaux et parfois paradoxaux. 

Le phrasé est lourd, je sais qu'il se veut d'époque et que l'on souhaite donner un rendu authentique, tout ça, tout ça, mais ça sonne faux, ça sonne creux et c'est terriblement lourd à lire. 

Je n'ai pas été séduite par la relation amoureuse entre Evy et Adam, je n'ai pas été emportée plus que ça par les intrigues secondaires que j'ai jugées fades. 

J'avoue sans honte avoir lu des passages en diagonales pour abréger ma lecture. 

Un roman que je ne retiendrai malheureusement pas.