samedi 24 mars 2018

La Couleur du Mensonge - Erin BEATY

Titre : la Couleur du Mensonge
Auteur : Erin Beaty
Edition : Lumen
Nombre de pages : 506 pages

Résumé : 


Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Épouser un beau parti. Elle se présente donc chez une entremetteuse – l’une de ces femmes chargées d’évaluer le potentiel des candidats au mariage, et dont les décisions font et défont les fortunes d’une famille, voire d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, la jeune fille échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse lui propose toutefois de devenir apprentie.

Sage s’embarque donc dans un périple vers la capitale pour assister au Concordium – là où, tous les cinq ans, se décident les unions les plus importantes – avec un groupe de jeunes filles triées sur le volet. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d’élite qui ne tarde pas à réaliser qu’ils sont tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l’un des membres de la troupe sollicite alors l’aide de Sage. Mais plus elle avance dans ses recherches plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu… à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle…


Mon avis : 

J'en avais entendu tellement de bien... Je me suis jeté dessus dès sa sortie chez les éditions Lumen. 

Alors, juste pour que vous soyez prévenus si vous n'avez pas prêté attention au nombre de pages indiqué... C'est un PAVÉ ! 

Mais un pavé rempli de merveilles, qu'on se le dise. C'est un coup de cœur incontestable pour moi. 

L'auteur nous présente un univers riche et travaillé, il n'y a pas de grosse révolution mais tout est très cohérent et la grande force est indéniablement le tissage des intrigues, la révélation progressive des secrets, les dénouement. C'est vraiment savoureux. 

Les personnages sont extrêmement bien travaillés, Sage est attachante, elle est forte, intelligente, imparfaite, on se sent proche d'elle. Quant à Quinn, Ash, Charlie, Rob et les autres (je fais exprès de mettre plein de noms car il y a tout une intrigue avec des personnages qui est vraiment génial, je m'en voudrais de spoiler) sont vraiment très aboutis aussi et attachants à souhait. 

La romance évolue à un rythme tout à fait crédible qui nous permet de l'apprécier et de la faire paraître plausible. Une naissance progressive de sentiments basée sur l'apprentissage et la découverte de l'autre. J'aime ce genre de romance, énormément. 

L'écriture est fluide, je ne parlerai pas de la plume de l'auteur puisque je l'ai lu en français. Mais la plume de la traduction est en tout cas très agréable à lire. 

Je recommande plus que vivement et j'ai hâte de lire la suite !

dimanche 11 mars 2018

The Vanish Girl - Laura THALASSA

Titre : The Vanish Girl
Auteur : Laura THALASSA
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages :

Résumé : 

Chaque nuit, après s’être endormie, Ember Pierce disparaît. Elle peut alors se téléporter n’importe où: à l’étranger dans une ville inconnue ou dans la chambre d’un garçon qui la fait craquer. Après dix minutes, son temps écoulé, elle retourne dans son lit. C’est un secret qu’elle a réussi à conserver pendant ces cinq dernières années. Mais, maintenant, quelqu’un d’autre est au courant.
Une semaine après son dix-huitième anniversaire, un garçon superbe, Caden Hawthorne, la kidnappe et la livre au gouvernement avant de disparaître sous ses yeux. Ember comprend alors deux choses : elle n’est pas seule et les gens comme elle – les téléporteurs – sont utilisés comme une arme.
Expédiée dans un camp d’entraînement quasi militaire, Ember découvre qu’on lui a affecté Caden comme partenaire. Ils doivent désormais travailler main dans la main lors de missions de téléportation pour le gouvernement, toutes plus risquées les unes que les autres. Mais Ember compte retrouver sa liberté et elle se rapproche de Caden, qui semble détenir la clef qui la fera sortir de cette prison. Si elle parvient à rester en vie !

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Une couverture sublime, une quatrième de couverture accrocheuse. Qu'allait me réserver cette lecture  ?

J'ai passé un excellent moment en compagnie d'Ember et Caden ! 

L'histoire est bien ficelée, il y a un vrai travail de construction du récit d'un point de vue des intrigues, des sous-intrigues, les révélations sont distillées tout au long du récit. Il y a de l'action qui ponctue le tout et une très belle histoire d'amour prenante. L'originalité est au rendez-vous et on sent le travail de recherche de l'auteur sur plein de petites choses qui ont toute leur importance comme les armes, les entraînements, la boxe,... ça paraît idiot comme ça, mais les explications sont justes et claires, ce qui ajoute à l'authenticité du récit. 

Les personnages sont authentiques et variés, quelques légers clichés mais ils ne dérangent pas du tout. 
Ember est forte mais avec des faiblesses qui la rendent attachante. C'est un personnage auquel on peut aisément s'identifier. 
Caden.... Caden fait partie de la catégorie des bookboyfriend. On ne peut que l'aimer. Fort, badass, un brin arrogant (juste ce qu'il faut), tendre, attentionné... Voilà voilà...
Pour les autres personnages, en dehors de Désirée qui est un peu plus présente et détestable à souhait et Adrian qui est énigmatiquement intéressant, ils gravitent autour de nos deux héros en apparaissant crédibles sans être remarquables non plus. 

La fin nous laisse sur un beau cliffhanger qui ne donne qu'une envie : lire la suite !

Voici une lecture que je recommande !

samedi 3 mars 2018

Les Eternelles - Shelby MAHEUX

Titre : les Eternelles
Auteur : Shelby Maheux
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 304 pages

Résumé : 

Premières fêtes, premiers amours, premières désillusions, Shana mène la vie d'une adolescente comme les autres. 

Jusqu'au jour où elle s'aventure hors des sentiers battus et découvre un monde secret. Un univers parallèle peuplé de créatures fantastiques, qui fait naître en elle des pouvoirs insoupçonnés.

Dans cette étrange contrée, Shana perce peu à peu le secret de ses origines et lève le voile sur une menace ancestrale. Trouvera-t-elle la force d'affronter ce nouvel ennemi qui pourrait détruire tout ce qu'elle aime dans ce monde et dans l'autre ? 

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. 

Entre la couverture (sublime) et la quatrième de couverture ô combien alléchante, je me suis précipitée sur ma lecture. 

Je dois avouer, avoir ressenti une pointe d'appréhension lorsque j'ai découvert que ce récit était tiré d'une publication Wattpad... Oui, j'avoue... j'ai eu des préjugés, je confesse. Jusqu'à présent, tous les titres publiés tirés de cette plateforme ne sont pas parvenus à me convaincre totalement. Néanmoins, j'ai décidé de faire fi de mes appréhensions et me plonger pleinement dans ma lecture. 

Aoutch.

Je ne vais pas tergiverser inutilement. Mon ressenti a été mauvais. Je n'ai pas passé un moment agréable. Je dois admettre qu'à chaque reprise de lecture, j'attendais le moment où j'allais rire du ridicule de la situation. J'en suis bien désolée. 

Pour étayer mes dires, je me permets d'évoquer certains passages qui ne sont pas du tout des révélations de l'histoire (et sans vouloir être offensante, la trame n'est pas bien difficile à deviner, du début à la fin) :

Notre héroïne, Shana, 16ans, manque de se faire tirer dessus, une balle passant à un cheveu d'elle. Ayant un caractère relativement bien trempé et pour le moins sanguin, elle se précipite à l'assaut de son agresseur, armée d'un bâton trouvé à la hâte. 

Alors, je veux bien qu'elle ait suivi des cours d'autodéfense... Mais vraiment, qui se lance à la poursuite d'un agresseur armé ? Qui ? 

Plus tard, un dragon terrifiant, menaçant, le genre de dragon à vous faire faire pipi dans votre culotte se trouve face à Shana. Le dragon lorgne sans vergogne la jument de Shana, Fleur-de-charbon. Notre adolescente, craignant pour la vie de sa jument, s'interpose entre elle et le dragon.

WWHAAAATTT ??? Une fois encore, qui fait ça ? Ramenons la situation à quelque chose de "réel" : un loup face à une jument. On ne s'interpose pas. On saute sur sa monture et on cavale. Ou alors, malgré toute l'affection qu'on lui porte, le mal à l'âme, on la laisse à son sort et on sauve sa peau. 

Alors, je vous vois déjà venir ; "oui mais tu exagères, ce sont des détails". Le souci, c'est que ces détails constituent en vérité tout le récit. 

Ce roman n'est qu'immaturité et incohérences, événements prévisibles et dialogues creux. Je suis dure, je le reconnais. Mais là, vraiment, je ne peux pas sauver ce roman, même si je le voulais. 

Côté vie amoureuse, Shana rencontre Samuel, ils se côtoient pendant une semaine et elle se dit qu'elle l'aime bien. Côté crédibilité, je suis tout à fait d'accord. Seulement suite à un quiproquo ridicule, la relation ne se fait pas. Elle trouve alors réconfort auprès de Nathanaël qui lui était d'abord apparu antipathique. MAIS ! C'était sans compter sur "un regard chargé de désir" et des petites paroles réconfortantes, BOUM, au bout de deux rencontres à peine, c'est le "crush" pour Shana. Ils se mettent ensemble (bien que Samuel reste toujours en périphérie de ses sentiments...sinon ce n'est pas drôle) et le premier "Je t'aime" arrive aussi vite que l'éclair. 

Tout le reste du livre est précipité et prévisible à souhait.  

Pour la forme, j'ai été déçue par le manque d'investissement éditorial. Comment peut-on laisser dans un texte une phrase du genre " Comment un type de sa taille taille pouvait-il être végétarien ?" (Et on passera le cliché sur les végétariens maigrichons) ou encore "Troublée, rentrai pour enfiler un jean et mes chaussures[...]". 

Voilà, malheureusement, un avis défavorable pour ce roman. 

Je reste toutefois une fervente lectrice des romans édité chez Michel Lafon.