lundi 17 juin 2019

My Teacher - Marjorie BURBAUD

Titre : My Teacher 
Auteur : Marjorie BURBAUD
Edition : Addictives (Luv)

Résumé : 


C’est interdit. C’est encore meilleur.

Quand ils se rencontrent sur le campus, Ava et Conrad sont attirés l’un par l’autre dès le premier regard.
Ils se cherchent, se trouvent et se confrontent, attisant la flamme du désir.
Sauf qu’ils découvrent quelques jours plus tard que Conrad est en réalité le professeur d’Ava !
Ils ont tout à perdre, mais l’attirance est puissante, les nuits explosives, et le danger, jamais très loin…

***

Ma bouche s’ouvre quand il presse ses hanches contre les miennes, et il en profite pour saisir ma nuque et m’embrasser profondément.
Je sens une chaleur nouvelle se répandre dans mon ventre et des frissons remonter le long de ma colonne vertébrale. Ma respiration se fait de plus en plus courte.
J’ai mal aux lèvres tant notre baiser est sans fin et sans retenue. Ma peau me brûle à cause de sa barbe qui ne cesse de frotter encore et encore contre moi.
Je sens la marque de ses doigts s’incruster dans ma hanche et son autre main serrer mes cheveux de plus en plus fort.
– Dis-moi ce que tu veux, murmure-t-il soudain. Dis-moi ce dont tu as envie, là, maintenant.


Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Addictives pour ce partenariat.

Marjorie Burbaud est une auteure que je suis depuis un petit temps déjà sur les réseaux sociaux sans jamais avoir lu un roman de sa plume. Et pourtant, ce n’est pas l’envie que me manquait… simplement l’opportunité. Lors de la sortie de « My Teacher », je me suis dit que l’occasion se présentait. J'étais très, très curieuse de voir comment l’auteure allait gérer cette romance entre élève et professeur. En effet, on peut vite tomber dans des clichés assez lourds et du déjà vu écœurant.

J’ai globalement beaucoup apprécié ma lecture.

Une fois n’est pas coutume, je voudrais commencer par aborder le style de l’auteure. La plume est fluide, efficace, immersive et j’ai aimé le soin apporté aux scènes intimes. Descriptives sans tomber dans le vulgaire, nous avons droit à des parenthèses de tendresse dans le texte.

Ensuite, je voudrais saluer le choix de la trame qui a été très surprenante et appréciable ! Vraiment. Alors que le début semble se profiler sur un scénario de romance interdite entre un professeur et son élève, nous avons droit à une rupture assez inattendue un peu avant la moitié du roman et tout bascule. Nous sommes déstabilisés, et un lourd événement s’installe entre nos deux protagonistes, événement qui ne nous est révélé que bien plus tard, évidemment (ben oui, sinon, ce n’est pas drôle). Ce choix, je l’ai validé et je l’ai apprécié. On sort des sentiers battus et c’est vraiment top. Pourtant, je voudrais mentionner un petit bémol quant à une partie de la résolution. Bien que je ne m’y connais pas dans le domaine médical (j’essaie d’en dire le moins possible pour ne pas spoiler), il me semble que les raisons avancées manquent un peu de crédibilité et je me demande si l’auteure a fait des recherches à ce sujet ou si elle a suivi cette trame, car c’était arrangeant pour l’évolution de son histoire. Voilà, pour certains et sans doute la majorité des lecteurs, cela sera satisfaisant. Mais comme je suis une belle ch***, je me permets de soulever la question.

J’ai énormément apprécié les personnages et la dynamique explosive qu’ils entretiennent. Ava et Conrad sont des personnages entiers, authentiques, complexes et auxquels on s’attache.

En bref, ce fut donc une agréable lecture et cela aurait pu être un sans faute sans cette impression de choix scénaristique arrangeante.  Le style de l’auteure est délicat et très agréable.

(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture : ici)

dimanche 16 juin 2019

Kate Daniels, tome 3 : Attaque Magique - Ilona ANDREWS

Titre : Kate Daniels, tome 3 : Attaque Magique
Auteur : Ilona ANDREWS
Edition : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 394 pages

Résumé : 


La magie frappe et Atlanta menace de s'écrouler : c'est un boulot pour Kate Daniels.
Engagée par l'Ordre des Chevaliers de l'Aide Miséricordieuse, Kate a tant de problèmes paranormaux à régler ces derniers temps qu'elle ne sait plus où donner de la tête.
Pourtant, lorsque Derek, son ami loup-garou, est retrouvé presque mort, elle est confrontée à son défi le plus crucial : trouver l'auteur du crime et déjouer un sombre complot qui implique la communauté des Changeformes... Voilà qui n'arrange pas son planning !


Mon avis : 

Le seul regret que j'ai concernant cette saga est de ne pas l'avoir démarrée plus tôt !

J'ai à nouveau passé un merveilleux moment en compagnie de cette chère Kate. J'adore ce personnage, j'adore sa complexité, j'adore son humour, sa droiture, sa loyauté, ses forces et ses faiblesses. J'aime tout chez elle. 

Je savoure toujours autant ses interactions avec Curran que je guette telle une junkie en manque. Cette romance slow burn est maîtrisée à la perfection et je prends un plaisir fou à la découvrir. 

Les personnages secondaires qui gravitent autour du duo sont toujours aussi agréables à retrouver, j'aime les voir évoluer, personne n'est laissé pour compte, que ce soit Jim qui a un rôle conséquent dans ce tome, Julie que j'ai adoré revoir, Raphaël et Andréa (je suis curieuse de voir ce qu'il va advenir d'eux deux), Dr Doolittle (le nom me fait rire à chaque fois), Saiman qui, l'air de rien, est bien présent dans chaque volume... tous des personnages que l'on retrouve comme de bons vieux amis. 

L'intrigue, une fois de plus est rondement menée, on ne s'ennuie pas un instant, tout est orchestré à la perfection et c'est délicieux.

Nous en découvrons davantage sur le passé de Kate et sur ce qu'elle est, sur ses liens familiaux et la suite sera très probablement assez explosive !

Je m'en vais donc me procurer très prestement le tome 4. 

jeudi 13 juin 2019

Tous nos Jours Parfaits - Jennifer NIVEN

Titre : Tous nos Jours Parfaits
Auteur : Jennifer NIVEN
Edition : Gallimard
Nombre de pages : 432 pages

Résumé : 

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie.
Finch est la "bête curieuse" de l'école. Il oscille entre les périodes d'accablement, dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité.
Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante: l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Mon avis : 

Je l'ai terminé hier et je ne sais toujours pas ce que j'en ai pensé. Je me suis prise une grosse claque avec cette fin bouleversante et qui contraste tellement avec les trois-quarts du récit. 

J'ai découvert Finch, je me suis énormément attaché à ce jeune homme torturé, déluré, authentique, attendrissant. Violet était touchante également et leur rencontre était belle, poignante, prenante. 

J'ai vibré avec eux, je les ai accompagnés durant leurs périples à travers L'Indiana et j'ai vibré. 

Les personnages sont tous très crédibles, bien travaillés et font la force indiscutable de ce récit. 

La dépression de Finch est excessivement bien traitée et il nous emporte dans ses moments d'exaltation mais aussi les moments durant lesquels il perd pied. 

La fin m'a coupé le souffle. Complètement. 

Ce roman ne laisse pas indifférent, c'est une certitude. 

lundi 10 juin 2019

Tout ce que j'aurais dû savoir - Claire LAZEBNIK

Titre : Tout ce que j'aurais dû savoir
Auteur : Claire LAZEBNIK
Edition : PKJ
Nombre de pages : 320 pages

Résumé :


N'est pas Cupidon qui veut !

Chloé adore sa grande sœur, Ivy, qui est autiste, et elle a peur que ses problèmes de communication ne l'isolent totalement. Décidée à lui trouver un petit ami, elle sélectionne le candidat idéal : Ethan, qui fréquente la même école spécialisée qu'Ivy. Seule ombre au tableau : il est le frère de l'insupportable et arrogant David. Pour jouer les entremetteurs, Chloé et David vont devoir passer beaucoup de temps ensemble. Au fur et à mesure de leurs rencontres, Chloé comprend qu'elle avait tort sur toute la ligne : de la vie amoureuse de sa sœur (qu'elle aurait dû consulter avant toute chose) à David (qui pourrait bien être le seul à vraiment la comprendre).


Mon avis : 

J'ai lu ce roman en une soirée. Je n'ai pas pu le lâcher avant d'avoir découvert la toute dernière page. 

J'ai adoré l'histoire, simple, mais très efficace. J'ai énormément apprécié les petits rebondissements qui ponctuent le récit et le dynamisent. 

La grande force du récit réside dans les personnages. Ils sont parfaitement imparfaits et on ne peut que s'attacher et s'identifier à eux. Chloé est centrée sur l'essentiel, sur les valeurs, mais elle est un brin entremetteuse et aime imposer sa vision des choses, David cache sa vulnérabilité derrière des remarques acerbes. Et ces deux jeunes que tout semble opposer se retrouvent sur un terrain d'entente lorsqu'il s'agit de leur fratrie. Les masques tombent et les confidences s'enchaînent. 

La romance est amenée de façon tellement crédible, loin des stéréotypes et des clichés, cela fait tellement plaisir. 

L'autisme est abordé avec authenticité et délicatesse. 

Je ne peux malheureusement pas trop en dire, le résumé en dit déjà pas mal. Tout ce qu'il y a à retenir c'est que ce roman est hautement addictif et poignant. 

dimanche 9 juin 2019

Accords Corrompus, tome 4 : Rêves de Liberté - Kelly ST CLARE

Titre: Accords Corrompus, tome 4 : Rêves de Liberté 
Auteur : Kelly ST CLARE
Edition : MxM Bookmark (Infinity)
Nombre de pages : 372 pages 

Résumé : 


Jamais le voile n'a semblé si lourd. Mais je suis plus forte que jamais.

Le voile n'a pas d'importance.

Depuis que l'on m'a kidnappée d'Osolis, une part de moi a toujours su que lorsque je reviendrais - si je vivais assez longtemps pour revenir - j'apporterais la mort et la destruction aux portes de mon monde.

C'est là l'ironie de la paix. Elle vient seulement après la guerre.


Mon avis : 

Je suis émue, car je viens de clôturer une saga que j'ai adorée du premier au dernier tome. 

Cette saga en quatre volumes m'a emmenée, m'a transportée dans des aventures vertigineuses, dans des terres hostiles, dans des complots sombres, dans des histoires d'amitiés fortes et dans des histoires d'amour passionnées. 

Ce quatrième tome met un point final à toutes ces intrigues et répond aux dernières questions que l'on se posait encore. Nous connaissons - enfin - le meurtrier de Kedrick et je salue l'auteure pour avoir ménagé ce secret sur quatre livres sans que l'histoire ne s'essouffle. Bien sûr, d'autres intrigues ont pris le pas, ont relancé l'histoire et, en définitive, l'assassinat du prince Kedrick n'était que l'amorce à tout cela. 

Tout a été absolument parfait. Le rythme a toujours été excellent, les personnages sont riches, complexes, attachants.

Bref, il est difficile de s'étendre sur un titre lorsqu'il s'agit du quatrième d'une saga, et plus encore lorsqu'il s'agit du final, sans spoiler. 

Je souhaite simplement insister sur la qualité de cette histoire qui mérite tant à être connue ! 

samedi 8 juin 2019

Love In 56K - Clémence GODEFROY

Titre : Love In 56K 
Auteur : Clémence GODEFROY
Edition : Chat Noir (Collection Char Blanc)
Nombre de pages : 255 pages 

Résumé : 


A la rentrée de septembre de Westbridge High, Erika Schmidt est bien déterminée à faire de cette année scolaire 1997-1998 la meilleure de sa vie : de bonnes notes, de bons moments avec ses deux meilleures amies, et une place dans la rédaction du journal du lycée, voilà tout ce qu’elle désire. C’était sans compter sur Scott Peterson, qui est devenu hyper craquant en l’espace d’un été, et tous les déboires qui s’ensuivent quand on est plutôt timide avec les garçons et plutôt vue comme une nerd par les élèves populaires du bahut.


Heureusement, Erika vient de commencer une nouvelle série de livres, Les Sorciers de Bellwood, qui lui fait oublier ses problèmes. En attendant le prochain tome, elle trouve sur Internet un forum de fans, puis des sites de fanfic, et bientôt sa connexion 56K est à la fois son seul réconfort et son secret le mieux gardé…


Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions du Chat Noir ainsi que Babelio pour ce partenariat. 

Ce petit roman qui se laisse lire en une soirée a été un vrai plaisir. Le dessert du soir que l'on savoure. 

Bien plus qu'une romance, le récit nous offre également le parcours d'une adolescente qui grandit, qui se confronte à la quête de soi, qui doit éprouver son amitié avec ses deux meilleures amies de toujours, qui plonge à cœur perdu dans un roman qui la fait chavirer et qui découvre l'Internet. 

J'ai énormément apprécié l'équilibre qui réside dans tous ces petits thèmes subtilement abordés et qui enrichissent considérablement l'histoire. J'ai adoré me replonger dans la fin des années 90, redécouvrir l'Internet à ses prémices, la connexion via la ligne téléphonique, les forums... C'était un moment un peu nostalgique et très agréable. Erika découvre un roman, une sorte de Harry Potter et nous découvrons des petits passages dudit roman à travers elle. Je tiens vraiment à saluer le parallélisme que l'on peut faire entre ces passages, les Fanfictions d'Erika et sa propre vie. La maturité évidente qui transpire du texte nous plonge tant dans les émotions de l'histoire que dans une douce réflexion. 

Les personnages sont vraiment attachants que ce soit Erika, Chris ou Marissa, le trio fonctionne à merveille et on se prend à rêver d'une amitié comme la leur ; imparfaite, mais authentique. La petite soeur d'Erika, Emily est vraiment choupi et ponctue le récit avec beaucoup de fraîcheur. 

La narration est vraiment très fluide, le style est agréable à lire, on tourne les pages et on avance dans le roman à une vitesse incroyable.

Une lecture que je recommande chaleureusement.


tous les livres sur Babelio.com

samedi 1 juin 2019

Insaisissable, Saison 2, tome 2 : Provoque-Moi - Tahereh MAFI

Titre : Insaisissable, Saison 2, tome 2 : Provoque-Moi 
Auteur : Tahereh MAFI
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 362 pages 

Résumé : 

JE NE SAIS PAS D’OU JE VIENS
JE SAIS OU JE VAIS

TOUT N’EST QUE MENSONGE
JE RETABLIRAI LA VERITE

IL M’A PULVERISEE
JE SAURAI ME RELEVER

LA VERITE EST DANS LE PASSE
LE FUTUR S’OUVRE A MOI

Juliette Ferrars n’est pas celle qu’elle croyait être.
Rien dans ce monde n’est ce qu’il paraît. 
Juliette pensait avoir enfin renversé le Rétablissement. Elle pensait avoir enfin réussi à contrôler sa vie, son pouvoir, et sa douleur. Mais ce n’était pour elle que le début d’un long voyage dans une éternité de mensonges, et voilà qu’elle se retrouve une fois de plus face à son plus grand dilemme :
Devenir une arme. Ou devenir une guerrière. 
Cette fois, Juliette n’est pas seule. Plus forte, plus courageuse et plus résiliente que jamais, elle se battra pour sa vie et par amour – mais avant tout, elle doit survivre à la bataille qui fait rage dans son esprit. 
Elle doit se souvenir de qui elle est.


Mon avis : 

avant toute chose, je tiens à remercier chaleureusement les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. 

La saga Insaisissable et moi, c'est une longue et belle histoire d'amour. J'ai dévoré chaque tome avec une fébrilité grandissante. Le tome 3 "Ne m'abandonne pas", fait partie de mes bouquins préférés. 

J'ai eu terriblement peur lorsque le tome 4 est sorti, je craignais de ne pas lire la même qualité, tant sur les intrigues que sur l'évolution des personnages et leurs relations. Par chance, "Crois en Moi" avait été une très belle lecture, je reprenais confiance. 

Je viens de terminer "Provoque-Moi" et je suis allée de déconvenue en déconvenue. Je suis terriblement triste, car ce roman n'a pas répondu à mes attentes. Mes craintes se sont réalisées et j'ai eu le sentiment de lire du rafistolage, de la prolongation mal placée. 

Des morts reviennent à la vie et on se demande, même avec les explications, si cela a du sens. J'ai eu l'impression de lire des systèmes D qui m'ont rebutée. J'aimerais vraiment savoir si l'auteure avait imaginé sa saga sur ces deux saisons ou si, après l'immense succès de la première trilogie, elle s'est lancée dans la seconde avec le devoir de trouver des liens, des recoupages maladroits. 

Plus encore, les déballages de souvenirs en début de chaque chapitre coupent à la fois le rythme et l'on sent également les tentatives de faire de lien, de justifier les tournures que prend le scénario, de donner du crédit. Peut-être d'autres lecteurs seront-ils emportés par celles-ci... En  ce qui me concerne, je suis restée sur un sentiment de factice et de duperie. 

Mon seul rayon de lumière réside dans la relation entre Juliette/Ella et Warner. Ils font partie de mes couples préférés, je leur pardonne donc tout. Je les aime et je les aimerai toujours. 

J'ai trouvé aussi que l'on perdait un peu l'originalité si caractéristique de la plume de Tahereh Mafi. Je n'ai plus trouvé la poésie qui m'avait envoûtée dans les premiers tomes, les métaphores puissantes qui nous font monter le cœur au bord des lèvres. 

Voilà, ce fut une déception pour moi. Je lirai la suite pour connaître le fin mot de l'histoire (en espérant que l'auteure ait le bon goût de s'arrêter au tome 6), j'espère renouer avec la saga et de pouvoir, ainsi, considérer ce tome 5 comme un petit faux pas dans une série qui mérite d'être découverte. Nous verrons. 

mardi 28 mai 2019

On Comptera les Étoiles - Fleur HANA

Titre : On Comptera les Étoiles
Auteur : Fleur HANA
Edition : J'ai Lu
Nombre de pages : 352 pages

Résumé : 

Nous avons tous une bonne étoile, encore faut-il la trouver... Lycéenne solitaire et réservée, Amélia entretient toujours des liens très forts avec sa confidente, Maëva, malgré la distance qui les sépare. Elle ne souhaite qu'une chose : ne pas faire de vagues et s'acheminer discrètement jusqu'à la délivrance - le bac. Quand elle rencontre Samuel, elle ne s'attend pas à ce que le bassiste au cœur tendre bouleverse son existence. Prévenant, drôle et sécurisant, il l'amène peu à peu à s'ouvrir aux autres et à la vie. Toutefois, lorsque la jeune fille croise une connaissance du passé, tout bascule. Amélia découvre que certaines blessures ne sont pas refermées, au risque de lui faire perdre à la fois Sam et sa meilleure amie...

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions J’ai Lu pour ce partenariat.

J’ai découvert Fleur Hana avec son titre « Nous deux à l’infini » et, bien que j’ai apprécié ma lecture, cette dernière ne m’avait cependant pas transcendée. Aussi, lorsque l’occasion s’est présentée de lire un autre roman, j’ai immédiatement eu envie de retenter ma chance.

J’ai absolument bien fait.

J’ai passé un magnifique moment de lecture. Vraiment.

À mes yeux, les gros points forts du récit sont Sam, Lia et la relation qu’ils partagent. Leurs échanges sont délicieux à découvrir. Ils sont drôles, touchants, on tombe amoureux d’eux. Tandis que Lia est une jeune fille avec de légers TOC, un franc parlé à toute épreuve, un caractère à la fois dur et fragile,  Sam est quant à lui un garçon sensible, qui n’a pas peur de ses sentiments, de les éprouver, il est très mature et posé. Leur relation ne sort pas de nulle part, tout se construit progressivement, dans l’apprivoisement de l’autre.

J’ai aimé que l’auteure joue la carte de la logique. Il n’est pas question de fuite lors des confrontations, de mauvaises interprétations qui ne sont pas clarifiées dans l’instant, vous savez ce genre de situations qui fait bien rager. Non, c’est bien plus travaillé et cela n’en reste pas moins intense et surprenant.

Les thèmes du récit sont abordés avec beaucoup de délicatesse et de justesse, sans tomber dans le pathos, mais sans toutefois minimiser le sérieux et la gravité de ces derniers.

La révélation de fin m’a un peu scotchée, je ne l’avais pas vu venir et j’ai trouvé cela assez brillant.
Tout le récit est bien rythmé, pas de temps mort, tout s’enchaine, comme les pages que l’on tourne avec avidité.

Le style de l’auteure est vraiment, vraiment bon. La plume est fluide, précise, délicate. Les sensations, les sentiments sont retranscrits avec perfection et l’on visualise sans peine les décors et les personnages.

En résumé, c’est un coup de cœur. Un beau coup de cœur. J’ai tout aimé dans ce roman. Je suis tombée amoureuse de Sam et Lia. Les thèmes soulevés sont abordés avec justesse. Le texte offre une magnifique palette d’émotions !

(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture : ici)

samedi 25 mai 2019

Le Marchand de Sable, tome 1 - Alexia GAÏA

Titre : Le Marchand de Sable, tome 1 
Auteur : Alexia GAÏA
Edition : Hugo&Cie
Nombre de pages : 315 pages

Résumé : 


Nola Nott a tellement dû croire à la légende du Marchand de Sable lorsqu'elle était enfant que, des années plus tard, il hante ses cauchemars. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière lui, Nola le sent, il n'attend qu'une chose : s'en prendre à elle. 

Pour l'éviter, elle se plonge dans ses cours jusque tard dans la nuit, notamment dans ceux de mythologie nordique, cette matière qui lui donne tant de fil à retordre. 
Tant qu'elle est éveillée, tout va bien pour Nola, mais que se passerait-il si rêve et réalité se confondaient et que l'homme de ses cauchemars apparaissait au détour d'une rue ? 

Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la cavalcade de la lune en pleine nuit.


Mon avis : 


Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Hugo&Cie pour ce partenariat.

J’ai découvert il y a quelques mois de cela Alexia Gaïa avec le titre « Adopted Love ». Enchantée par ma lecture, convaincue par les personnages et troublée par l’histoire, j’étais enjouée à la perspective de lire son tout nouveau titre qui semble faire fureur. 

Je n’ai pas compris ce qui s’est passé. Je n’ai pas du tout apprécié ce roman. Je suis déçue et je suis déçue d’être déçue. Quelle tristesse.

Pourtant, cette romance fantastique avait un bon ingrédient pour me plaire : un univers original qui est bien travaillé, on sent que l’auteure a révisé ses légendes et elle manie avec habileté les légendes nordiques.

Mais c’est à peu près tout ce que j’ai aimé dans ce roman.

C’est dur n’est-ce pas ? Je trouve ça horriblement dur rien que de l’écrire. Suis-je en train de devenir une difficile en littérature ? Moi qui me suis toujours targuée d’être bon public…
Bon concrètement, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné pour moi ?

Et bien, j’ai trouvé le début fort, fort long. Il faut plus de 50% du livre pour que les deux protagonistes interagissent l’un avec l’autre (et par là je veux dire avoir un dialogue de plus de deux mots, sans fuite, etc.), c’est un peu long, même si on veut poser les bases. Au bout du énième rêve dans lequel elle fuit le Marchand de Sable, au bout de la énième situation dans la vraie vie où elle le repère et l’évite… ça devient un peu redondant.

Ensuite, ce qui m’a carrément agacée c’est la naïveté de l’héroïne et son incapacité à réfléchir un peu. Il y a énormément de choses qui lui tombent dessus et elle subit. « Je ne comprends vraiment pas ce qu’il se passe ». Nola semble totalement étrangère à la notion de déduction, ne fût-ce que minime. Alors oui, elle a une sorte de « malédiction » qui l’empêche de se souvenir… mais ça ne l’interdit pas de faire des suppositions tout de même.

Mane est le personnage le plus intéressant du roman. Fort et brisé à la fois, évidemment on craque un peu. Au début, sa colère pure m’a un peu énervée, mais quand il commence à interagir avec Nola, ça devient plus agréable de le suivre.

Les personnages secondaires comme Sol ou Kyle étaient intéressants, j’ai trouvé par contre Ella fort cliché, la copine un peu barrée, délurée, on connait.

Le gros souci réside dans la narration. Je n’ai pas trop compris parce que j’avais un souvenir d’une excellente plume avec « Adopted Love » que je n’ai pas retrouvée dans ce texte. Les répétitions sont grossièrement évidentes, les tournures de phrases sont souvent maladroites, les dialogues carrément bancals et peu crédibles. Et alors, on nous refuse totalement et absolument le droit à l’implicite, la déduction, le sous-entendu. Si vous aimez ça, passez votre chemin. J’ai eu l’impression d’être prise pour une gamine à qui on a besoin de tout expliquer. Tout est amené assez maladroitement, on pointe grossièrement des indices comme pour nous dire « attention, retenez cette information, elle servira plus tard ». On sent terriblement l’auteure dans le texte, alors qu’elle aurait dû s’effacer au profit de l’histoire. Il y a également – beaucoup – trop de pensées du personnage principal. Oui, une petite pensée de temps en temps pour souligner une situation cocasse, c’est sympa. Mais pas toutes les deux lignes, c’est vraiment pesant.

Quant à la fin, j’ai été frustrée. Non pas parce qu’il s’agit d’un gros cliffhanger, mais parce que pour moi cette fin ne permettait pas de boucler proprement le récit. On aurait pu avoir droit à la fameuse révélation, ça n’aurait rien enlevé à l’impact de la fin, on nous prive d’une information qui a été l’élément central de tout le roman, j’aurais trouvé ça normal qu’on nous le révèle. Mais bon, là, je veux bien reconnaître que c’est une appréciation strictement personnelle, certains apprécieront certainement cette fin.

En bref, j’ai l’impression d’être passée à côté du texte, je me sens presque fautive. Pour moi l’univers est vraiment super intéressant, mais la narration entache énormément la lecture, les longueurs cassent le rythme et le personnage principal ne convainc pas, pour ne pas dire qu’elle agace.

(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture : ici)

dimanche 19 mai 2019

The Vanishing Girl, tome 2 : Le Déclin de l'Empire - Laura THALASSA

Titre : The Vanishing Girl, tome 2 : Le Déclin de l'Empire
Auteur : Laura THALASSA
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 427 pages

Résumé : 



Entraînée au métier d'espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l'essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie.

Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.

Mon avis : 

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour ce partenariat.

Voilà plus d'un an que j'ai lu le premier tome et il m'a fallu le temps de replonger dans l'histoire que j'avais, à l'époque, appréciée.

Le petit point qui m'a chiffonné en début de lecture c'est la capacité d'Ember à botter les fesses de tout le monde après dix mois de coma. Je veux bien que son état de téléporteuse lui donne des prédispositions physiques mais là quand même... c'était un peu énorme. 

L'histoire est bien ficelée et bien rythmée, on découvre Ember qui subit les séquelles de son épissage, elle n'est plus tout à fait la jeune fille qu'elle était et elle doit s'ajuster à tout ça. De plus, les menaces qui pesaient sur elle avant son coma sont toujours bien présentes et elle doit combattre sur plusieurs fronts. 

Comme pour le premier tome, la romance est très présente. Si cela ne m'a pas gêné jusqu'à la moitié du bouquin, j'ai commencé à lever les yeux au ciel quand les scènes intimes se sont répétées et accumulées. D'accord, ils s'aiment, d'accord, Caden a vécu un deuil de dingue pendant dix mois... mais à un moment donné faut que l'intrigue avance quand même quoi. Ceci dit, je dois reconnaître que j'ai apprécié la droiture d'Ember. Je lui cède cette qualité volontiers. 

Il y a beaucoup d'action dans ce tome et l'intensité du roman nous fait tourner les pages avec vigueur. Vers le 3/4 du roman, j'ai regretté que les deux protagonistes vivent les mêmes scènes durant leur course poursuite (se faire coincer, se battre, s'échapper - se faire coincer, se battre, s'échapper - etc.). 

La fin est assez intéressante et laisse présager un dernier tome palpitant. 

En somme, ce fut une bonne lecture. La relation amoureuse est vraiment très présente dans ce roman et bien que cela m'ait parfois légèrement agacée, je dois malgré tout reconnaître que le couple que forment Ember et Caden change un peu de ce que l'on voit habituellement. Il n'y a pas d'atermoiements inutiles, pas de doutes sur leurs sentiments, pas de tierce personne qui viendrait jeter une ombre. Non ils sont à deux dans la galère, envers et contre tout. 

Je lirai le tome 3 avec beaucoup de curiosité. 

mardi 14 mai 2019

La Vie Secrète de Bee - Sara WOLF

Titre : La Vie Secrète de Bee
Auteur : Sara WOLF
Edition : PKJ
Nombre de pages : 384 pages


Résumé : 

Pour garder sa bourse d'études, Bee doit espionner son pire ennemi...
Bee a un but dans la vie : devenir psy pour soigner son père adoré. Elle ne laissera personne l'en empêcher, pas même les frères Blackthorn, qui règnent en maîtres sur le lycée. Ni Fitz, roi de la drague et du piratage informatique, ni Burn, l'impassible géant, ni même le mystérieux Wolf, qui a le pouvoir de faire renvoyer les élèves qui lui déplaisent en leur adressant un carton rouge. 
Le jour où Bee en reçoit un, elle comprend que son avenir risque de lui échapper. Elle se résout alors à signer un pacte avec le diable : en échange du maintien de sa bourse, le père des Blackthorn lui demande d'espionner ses fils...

Mon avis : 

Depuis la toute première saga de l'auteure, je suis devenue une fan incontestée de Sara WOLF et je ne manque aucun de ses nouveaux romans. Le précédent, "Les leçon d'amour d'Amy Wells" m'avait beaucoup plu, sans toutefois arriver à la hauteur de sa trilogie.

Dans ce nouveau titre, je retrouve tout ce que j'avais aimé dans la saga "Je te hais" : une histoire bien plus complexe qui n'y paraît, des thèmes forts et touchants qui sont vraiment bien abordés, des personnages authentiques, attachants et un humour vraiment sympa.

Voilà, c'est ça, un roman de Sara Wolf, c'est tout ce mélange qui donne une histoire géniale et émouvante. 

L'auteure n'a pas peu de sortir des sentiers battus avec le personnage de Wolf (dont je ne dirai rien pour ne pas vous gâcher la lecture), j'ai aimé toutes ses facettes, toutes ses forces et surtout, bien sûr, ses faiblesses. 

Bien qu'elle ne l'égale pas, Bee m'a fait penser un peu à Isis (l'héroïne de Je te hais...), très attachante, volontaire, qui trébuche beaucoup mais se relève et tente de faire de son mieux. 

Les deux frères de wolf, Burn et Fitz ont été également des personnages que j'ai adoré suivre.

J'ai adoré la fin du récit. L'auteur nous propose quelque chose de différent, tout ne rentre pas forcément dans l'ordre, il y a eu des pots cassés et il faut faire avec.

Bref, j'ai vraiment adoré cette lecture qui, à la fois nous fait vibrer mais nous donne aussi la possibilité d'aller vers toujours plus de tolérance.

Cendres - Johanna MARINES

Titre : Cendres
Auteur : Johanna MARINES
Edition : SNAG 
Nombre de pages : 404 pages

Résumé : 

Londres, 1888. Nathaniel et Luna vivent dans un quartier mal famé de l'East-End. Pour survivre, ils sont obligés de revendre les objets qu'ils ont volés. 

Au même moment, à Westminster, Agathe accepte de devenir la domestique de la famille Henwoorth. Leur destin va basculer le jour où Nathaniel va découvrir un cadavre. 

Agathe, une jeune femme plutôt naïve prête à tout pour payer les médicaments de sa mère malade. Celle-ci va être embauchée comme parurière chez les Henwoorth. Mais, rapidement, le fils ainé de la famille, Archibald, se montre étrange... Qu'attend-il vraiment d'elle ? Et si un tout autre destin l'attendait ?

Nathaniel Depford, un jeune homme de 27 ans, qui travaille comme allumeur de réverbères dans la vieille ville. Orphelin, il ne sait presque rien de ses origines. Mais, quand celle qu'il considère comme sa sœur, Luna, disparaît et que d'étranges cauchemars refont surface, son monde fragile vacille... Réussira-t-il à retrouver Luna avec l'aide de la police ? Ou devra-t-il faire chemin seul pour comprendre les forces obscures qui tirent les ficelles en coulisse ? Et si son passé le rattrapait ?

Mon avis:  

Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Snag pour ce partenariat.

Voilà un roman qui attisait ma curiosité, une couverture mystérieuse, un titre intriguant et un résumé alléchant, une bonne combinaison en somme.

Si, globalement, j’ai passé un bon moment de lecture, je trouve malheureusement que le texte comportait quelques défauts qui auraient pu être facilement corrigés.

Je commence par l’univers. On annonce un steampunk et, si le roman comporte des éléments du genre, je n’ai pas eu l’impression d’être baigné dans cet univers. J’ai en majorité évolué dans un Londres au 19e siècle. J’ai eu le sentiment que l’auteure ponctuait le récit de quelques bricoles mécaniques pour rester vaguement dans le genre, mais pas suffisamment à mon goût pour me sentir vraiment immergée. Par contre, l’intrigue est relativement bien ficelée. Nous suivons principalement Nathaniel et Agathe qui, au début du récit, ne se connaissent pas du tout. J’étais très curieuse de découvrir ce qui allait les mettre en relation, comment ils allaient évoluer et je dois dire que c’est bien amené. Les différents arcs narratifs sont bien développés et finissent pour se croiser, formant une toile cohérente et agréable à découvrir.

Je regrette par moment des choix scénaristiques peut-être un peu faciles et accommodants pour l’auteure, des résolutions arrangeantes mais certains y trouveront certainement leur compte.

Les personnages sont crédibles et bien construits. Bien que je n’aie rien à leur reprocher, aucun d’eux ne m’a particulièrement touchée. J’ai parfois un peu tiqué sur leur comportement et notamment compte tenu de l’époque dans laquelle ils évoluent. Est-ce qu’une femme en 1880 passerait la nuit sur le même matelas qu’un homme rencontré le jour-même ? Les relations se tissent très (trop) vite.
Le style de l’auteur est bon, fluide et agréable à lire. Je déplore toutefois des répétitions assez grossières  qui auraient pu être facilement évitées.

Globalement, c’est un roman qui , à mon goût, comporte des défauts dans les choix scénaristiques trop faciles et des résolutions arrangeantes. J’ai noté parfois un peu de précipitation. Toutefois le thriller est bien construit et haletant, il donne envie de connaître la suite et de tourner les pages.

(Cet avis a été rédigé pour le blog Un brin de lecture : ici)