vendredi 6 juillet 2018

Éclore, Tome 1 : Puisque c'est ma Rose - Jade RIVER

Titre : Éclore, Tome 1 : Puisque c'est ma Rose
Auteur : Jade RIVER
Edition : MxM Bookmark - collection infinity
Nombre de pages : 320 pages

Résumé :


Lectrice acharnée, boxeuse à ses heures perdues et lycéenne à peine studieuse... Abélia se sent en décalage avec les jeunes de son âge.


Heureusement pour elle, sa nature discrète lui permet de rester à l'écart de l'agitation de ses camarades. Et surtout, loin des problèmes.

Le jour où M. Valverde, son nouveau professeur de littérature, arrive au lycée, Abby est certaine qu'entre eux le courant ne passera pas.

Mais au contraire, cette rencontre l'électrise et le contrôle qu'elle exerce tant bien que mal sur ses émotions vole bientôt en éclats.

Conscients que le lien qui se tisse entre eux est interdit, tous deux vont s'efforcer de garder leurs distances. Mais pourront-ils lutter longtemps contre leurs sentiments ?


Mon avis : 

Ce titre avait attiré mon intérêt dès l'annonce de sa sortie. J'ai donc patiemment attendu sa sortie en format papier pour me le procurer et je l'ai tout de suite entamé. 

J'étais curieuse de découvrir comment l'auteur(e/trice) allait aborder ce thème sans tomber dans des clichés ou des banalités à pleurer. 

Et bien, je ressors de ma lecture conquise. Vraiment. J'ai tout aimé dans ce roman. 

Tout d'abord, j'ai apprécié la façon dont Jade River aborde cette romance, cette relation entre Abby et Arthur. Pleine de bon sens, de crédibilité et de maturité. Tout m'est apparu sensé et c'était fort agréable, prenant, émouvant. Ensuite j'ai aimé les intrigues secondaires comme les problèmes que rencontre Noah, le mystère qui plane autour d'Arthur et sa famille/son passé, l'interrogation que pose cette voiture qui semble suivre Abélia sans que l'on sache pourquoi. Toutes ces sous-intrigues ponctuent et alimentent le récit afin de ne pas nous ennuyer un instant.

Un roman bien rythmé, riche en intrigue principales et secondaires, je salue. 

Ensuite, j'ai vraiment adoré les personnages. Ils sont excessivement bien travaillés. Chacun a son identité, sa complexité, son vécu, on sent le bagage que chacun d'eux traîne avec lui, ce qui les rend tellement vivants, presque palpables. J'aurais pu m'attendre à croiser Elouen au coin de ma rue. L'auteur nous évite les clichés, je l'en remercie vivement, et n'a pas peur de sortir des schémas vus et revus. Quel plaisir de découvrir que les parents d'Abby sont deux hommes. Le contexte est très bien amené, s'imposant comme quelque chose de naturel, tout en soulevant aussi la problématique du regard des autres. 

Je me suis perdue avec délectation dans les conversations entre Abby et Arthur, sur tous leurs débats sur la littérature, sur les réflexions au sujet de la vie, de la quête de soi. C'était rondement bien mené et cela permet même de se poser des questions soi-même sans que cela soit pesant. Je tenais à souligner ce travail qui, l'air de rien, a dû demander beaucoup de réflexion à l'auteur(e/trice). 

Pour finir, le style est fluide, efficace, immersif. Sans fioriture mais élégant, on se laisse porter par les mots et les émotions que nous livre le roman. 

Une excellente lecture, pleine de douceur, de poésie, des sentiments justes qui font serrer noter petit cœur d'artichaut. J'ai hâte de lire la suite. 

Aucun commentaire: